Cela fait un moment que j'ai envie d'écrire un essai sans aucune prétention,vous me direz si vous aimez,voilà le premier chapitre.
A toi mon amour qui est parti vers le mystère de la mort,je te garderai toujours une place dans mon coeur.

Un monde ailleur!

Cela fait un moment que j'ai envie d'écrire un essai sans aucune prétention,vous me direz si vous aimez,voilà le premier chapitre. A toi mon amour qui est parti vers le mystère de la mort,je te garderai toujours une place dans mon coeur.

Ecrit par l'Ordissinaute Arlette Richmann

Une grande ville parsemées de lumières,un grand hôpital spécialisé dans les traitements de différent cancers,c'était la nuit froide et pluvieuse,service pédiatrique on entendait des bruits sourd de certaines machine,les pas feutré des infirmières en service de nuit.
Olivier avait un peu peur,des perles de sueurs glissaient sur sont front,dans un mois il aurait eu dix huit ans,au début de sa vrai vie,de ses premières expériences,de son premier amour, il ne connaîtrait pas tous cela,les divers traitement n'avait pas suffit,il sentait ses dernières forces s'affaiblir,encore tenir un peu pour voir ses parents et sa soeur ainée un dernière fois.
Il entendit la porte s'ouvrir,sa famille était là et aussi l'infirmière véronique qui avait été toujours si gentille si attentionnée .
-bon je vais vous laisser en famille,je reviendrais plus tard dit elle en cachant son émotion.
Ses parents et sa soeur se mirent autour du lit en lui tenant les mains avec beaucoup d'amour.
-Ne vous inquiétez pas je  ne vais bientôt plus souffrir,je vous aime tous dans un dernier murmure.
-Nous aussi ont t'aimes ,tu peu partir en paix,ils l'embrassèrent.
A ces mots Olivier sourit,il voyait sa grand mère venir le chercher,son âme sortant de son corps planant au dessus de sa famille qui pleurait,il se sentit attiré et guidé vers une lumière étincelante et par un vent tourbillonnant,plus de temps ,plus d'espace,puis se fut le noir absolu.
Un peu de chaleur caressait mon visage,j'ouvris les yeux doucement,je me retrouvais dans une clairière rempli d'arbre et de fleur,j'entendais même les chants des oiseaux,je rêve ou quoi c'est sa le paradis?

19/09/2021 - 18:44
Comme je vous comprends ARLETTE  celà nous fait du bien de parler ou d'écrire  notre peine très beau récit émouvant   je vous embrasse et espère lire la suite du paradis  JOSIANE
19/09/2021 - 11:02
TRÉS ÉMOUVANT,MERCI
19/09/2021 - 10:44
Bonjour Arlette , un texte touchant , émouvant , merci
18/09/2021 - 12:14
Bonjour Arlette, j'attends la description du Paradis sans passer
par le purgatoire ??? mais suis-je  sur la bonne voie ???
Vous avez crée le suspens .....j'ai hâte de vous lire
18/09/2021 - 11:07
         A bientôt Arlette!...J'attends la suite!...
18/09/2021 - 10:24
coucou arlette     à plus
18/09/2021 - 10:13
je voudrais m'excuser auprès de certaines personnes,se n'est que un essai pour un petit roman,j'ai toujours depuis mon enfance des idées d'histoires que je n'est jamais exprimé vraiment et que maintenant retraitée j'ai envie de sortire.
Des décès tragique sont survenue dans ma famille et plus tard je me suit dit essayons d'écrire comme cela je n'aurait pas de regret on se retrouvera sans doute la semaine prochaine,merci a toutes et a tous.
18/09/2021 - 09:00
Merci Arlette pour ton très bon " essai " sur le mystère de notre fin de vie qui bien sûr nous arrivera un jour !!!!!!Mais durant notre vie active sur cette planète on est bien obligé de travailler , de se conduire du mieux possible ,et de profiter des bons côtés de cette vie qui nous a été donnée sans nous demander notre avis !!!! Bien sur les croyants acceptent mieux que les athées ou incroyants cet état de fait , la mort au bout du chemin ......
17/09/2021 - 23:44
Oh Arlette quel texte touchant et particulièrement émouvant, et je ne trouve pas les mots pour commenter......je lis, relis et attend la suite .
17/09/2021 - 22:05
17/09/2021 - 18:18
17/09/2021 - 17:12
oui madame continuer.olivier est invisible mais bien présent a vos coté.dieu a ceuilli cette belle fleur,trop tot hélas,comme moi il y a un temps déjà et du meme age.je survie car je sens qu'elle me protège et pense la revoir de l'autre coté du rivage.courage.
émue j'ai oubliée de dire ma fille de 17 ans aussi,alors j'attend
17/09/2021 - 15:52
Merci Arlette pour cet émouvant témoignage, je partage votre douleur
en espérant un jour retrouver nos chers disparus dans un monde
plein d'amour c'est cela qui permet de continuer à avancer
l'espoir des retrouvailles.

Je vous embrasse

Marie Renée
17/09/2021 - 15:45
je ne sais pas si c'est autobiographique ,mais  le récit est très beau et bien écrit.
17/09/2021 - 15:36
Bonjour Arlette, votre texte est très touchant, émouvant. L'écriture est une
excellente thérapie, non seulement elle est libératrice, mais elle nous relie aussi
à ceux dont le souvenir reste à jamais ancré en nous.
Je sais aussi que parfois l'écriture est un vecteur de larmes inévitables.
De là haut, Olivier est sûrement très fier de vous voir entreprendre ce récit.
J'attends la suite, qui nous décrira peut-être  comment est le Paradis ???
MERCI ARLETTE  continuez
17/09/2021 - 15:23
madame Arlette,ouf que d'émotion;je sent une larme couler sur ma joue,je suis sur que votre fils est parti en paix et il peu etre  fier de sa maman,oui ,vous pouvez continuer c'est très beauNG
17/09/2021 - 14:20
très émouvant récit....qui laisse éspèrer un bel après.... je suis sur que votre Olivier a vécut une vie  certe courte mais entouré d'Amour.... j'attends la suite du récit avec émotion....
17/09/2021 - 13:50
vous avez raison Arlette  d'écrire cet émouvant récit..,,votre "Olivier " est au paradis  c'est certain car il s'est envolé entouré d'amour,et de ses proches,,,
ce n'est pas toujours pareil pour tout le monde ,,
,Dieu sait si en tant  que soignants  nous avons vécu ces situations ..et chaque fois l'émotion  l'emportait sur la raison,,
Merci pour ce partage  ,,et si cela vous fait du bien ,,oui continuez ,,recevez  nos ,pensées amicales..
17/09/2021 - 12:46
J'ai hâte de  découvrir la suite !À bientôt!