PARTIR...

Supporter...ou...

PARTIR...

Ecrit par l'Ordissinaute Eward Dio

....On ne se méfie jamais assez des êtres qui semblent tout accepter, tout supporter  en silence...et...parfois même en souriant..
Leur soumission paraît sans limites,leur tolérance inépuisable, puis un jour ils quittent le jeu, tournent les talons,claquent une porte, et c'est définitif.
On ne peut plus rien pour les retenir intérieurement,ils ont fait tout le chemin, bloqué les comptes, ils ne sont presque plus déjà plus là quand ils annoncent qu'ils vont partir..... EwardD....A MEDITER***
Texte de 2003 d'anny Duperey dans "allons voir plus loin, veux-tu ?
29/08/2021 - 18:31
Hé oui partir sans se retourner en laissant sa vie derrière.... il faut quand même avoir un certain ras le bol,  et surtout un très grand courage, tout le monde n'en n'est pas capable.
Mais tout garder intérieurement c'est sur qu'un jour la "marmite" déborde... qui n'à pas eu cette sensation à certains moments de sa vie ? mais de là à tout "plaquer" c'est autre chose.
29/08/2021 - 11:46
Pourquoi cela devrait être toujours les mêmes qui doivent faire des efforts,on ne peu pas toujours aider quelqu'un qui ne veut pas avancer,il doit faire son propre chemin de vie,en gardant l'espoir qu'il ou elle y arrive.
29/08/2021 - 11:20
et parfois il y en a qu'il y en a qui reste.....malgré la violence du conjoint....beau texte si vrai....merci  beaucoup!
28/08/2021 - 22:47
Bonsoir" c'est troublant' sensible'
 nostalgique* véridique* Merci' j'apprécie " triste sentiment d'isolement" je comprends. merci
28/08/2021 - 21:01
Certains s'en vont chercher un paquet de cigarettes ou bien une
baguette à la boulangerie et ne reviennent jamais. C'est primaire
que de le résumer ainsi, mais certaines personnes subissent leur
vie sans rien dire , puis un jour elles prennent conscience que celà
ne peut continuer ainsi et partent comme elles avaient vécues jusque là:
Sans rien dire, sans même écrire un petit mot d'Adieu. La page est
tournée pour toujours........
Extrait très intéressant tiré de ce livre. MERCI  EWARD
28/08/2021 - 20:31
Faut-il leur souhaiter bon vent, ce sont des actes réfléchis mais, que de fissures avant cette fracture dans le silence, c'est compliqué tout cela.
28/08/2021 - 18:02
Merci de ce partage de vérité Eward.
28/08/2021 - 17:27
C'est sur que pour celui ou celle qui vit ceci , c'est dur ....
Car il n'y a aucun signe avant coureur ....
Et, donc aucune discussion possible avec celui ou celle qui part .
Boum , c'est un ' couperet ' pour celui ou celle qui est quitté .
28/08/2021 - 16:13
        Pardon! "Tout bloquer..."
28/08/2021 - 16:11
          Eh oui, il faut toujours se méfier de l'eau qui dort!...
          Il arrive un moment où on prend conscience des impasses dans lesquelles on s'est engagé, fourvoyé....On désire se libérer des entraves. Pas d'autre alternative que de tout stopper,tout bloqué et repartir de zéro!....Oser enfin essayer de trouver un peu de lumière dans sa vie!...Accepter enfin d'échapper au sort auquel on se croyait condamné!...
          Il y aurait tant à dire sur le sujet. Merci Eward de nous soumettre ce passage du livre de A. Dupérey....  Très intéressant.!.....
28/08/2021 - 15:59
Je confirme. On est souvent ahuri par ces êtres parlant peu mais observant et réfléchissant beaucoup. Ils savent partir, agissent au lieu de parler!
Merci Eward ,!
28/08/2021 - 09:12
Comme un  vernis qui se fissure, et craque à force de briller.......ou faire illusion......changer de marque,ou n'en plus mettre..se libérer des faux-semblants.....revivre autrement......Merci Edward.....vous avez de bonnes lectures.Oderay
28/08/2021 - 08:52
belles paroles,vraies.
28/08/2021 - 08:44
ben oui ..il arrive qu'ils atteignent le "ras le bol " ,,,bonne journée  Edward!
28/08/2021 - 07:06
Oui, car quelquefois trop, c'est trop !...Belle journée,Eward.