Nos bâtiments sont en cours de démolition....Pourtant à les quitter, me vient comme un regret....j'étais presque" intégrée"! Tant de combats menés!.....en cinquante années......À l'horizon,,des bâtis,tout petits.......(avec les mêmes amis..!)

Voyage ,au jour,le jour

Nos bâtiments sont en cours de démolition....Pourtant à les quitter, me vient comme un regret....j'étais presque" intégrée"! Tant de combats menés!.....en cinquante années......À l'horizon,,des bâtis,tout petits.......(avec les mêmes amis..!)

Ecrit par l'Ordissinaute oderay

J'avais longtemps rêvé de lointaines contrées,
De plages , de palmiers,avec des cocotiers....
L'amère destinée,avait d'autres visées,
En me riant au nez, ici, dans mon quartier......

En quelques années,son visage a changé....
Peu à peu, un nouveau monde étrange et varié,
S'est emparé de cet ancien havre de paix:
Silhouettes drapées de tissus bariolés,

Chapeautées de turbans,étranges édifices,
Nous voici, transportés aux rivages d'Afrique;
Mais voici que s'avance,un cortège funèbre,
Femmes voilées,visage emprisonné,

En des moustiquaires ! cages, grillagées
Bonjour; la convivialité.: on croit rêver....
Les cages d'escaliers bruyantes à souhait:
Résonnent d'accents gutturaux et variés :

Comme autant de pépiements d'oiseaux exotiques,
Serions _nous dans les îles Pacifiques?
Nos balcons autrefois, joyeux participants
des concours fleuris ,regardent tristement,:

Les tapis d'orient,des balcons retombants
détrôner le roi ,(des balcons) en le décapitant,
Consolation  du ciel, tombe du quatriéme:
Une  habituelle voix loin d'être amène:

_"ma fille tes fleurs, tu les emporteras pas en paradis....."

Les jours d'orage,sont jours de grâce!:
En plus des eaux du ciel,arrivent  sur ma tête,
Des trombes d'eau, en seaux 'déversées,
Comme pour témoigner, d'un ménage bien fait........

S'engagent des mots doux,pleuvant on ne sait d'où?
Suivis de l'éternelle réplique,anti_république:
_"ma fille, si t'es pas contente,tu n'as qu'a partir!
Me voici étrangére, sur ce sol que je croyais mien

Le plus beau des voyages, serait pour moi,
De remonter le temps,pour retrouver
Ce coin de France,d'autrefois.
Et le visage de ceux qui l'ont quitté.....

Oderay(2015)
"

,
19/05/2021 - 10:30
ne pouvant pas vraiment donner mon avis,ne vivant pas dans un hlm méfions nous quand même de tous ses appels à la violence d'un coté ou de l'autre en générale.
19/05/2021 - 10:01
BONJOUR ET MERCI  PATRICIA  , JE SUIS TRÈS TOUCHÉE PAR CE QUE VOUS PENSEZ  DE MOI, J'AIME BIEN AUSSI LIRE VOS COMMS.
BONNE JOURNÉE À VOUS  ET À ODERAY ET SA PETITE LILY !BIEN AMICALEMENT .
18/05/2021 - 18:28
Que ceux qui critiquent Oderay, et d'autres aux pensées similaires,viennent un peu "tâter le terrain "et vivre dans les cités si agréables auparavant...devenues des zones incontrôlables. ou nous vivons l'enfer au quotidien avec ceux qui ne respectent rien nous traitent de mécréants et veulent nous anéantir profitant de tout et nous remercient en nous pourrissant la vie,Je doute fort que si dans leurs pays,ils faisaient les mêmes exactions, ils s'en tireraient à si bon compte
Il ne se passe pas une journée sans qu'il y aient des meurtres!...Nos ancêtres sont tombés au combat, luttant contre l'invasion allemande, mais contre cet intégrisme-là, Rien est fait, quelle dégringolade !!!...
18/05/2021 - 18:03
Mille Bravos Dame Clodisa, (dont j'apprécie toujours les écrits), et les jolies photos,Ce que vous dites est malheusement la stricte vérité, et merci aussi à Dame Oderay qui a le courage des mots !...
Belle soirée à toutes deux.
18/05/2021 - 10:35
Ludovic, je ne devrais pas intervenir dans vos commentaires, mais par curiosité dites moi CE QUE VOUS FAITE VOUS DE POSITIF ? c'est bien gentil de nous dire que nous pleurnichons mais DONNEZ NOUS VOS SOLUTIONS !!!  grace à vous nous avancerons peut être
18/05/2021 - 09:39
merçi,IRÈNE pour le cadeau!Est ce une paire de lunettes a double foyé comme les votres?Et je vous enverrai des mouchoirs réutilisables a gogo,c'est mieux!et merçi de m'avoir répondu si gentillement
18/05/2021 - 09:15
BONJOUR FRÉDÉRIC,
JE PROPOSE DE VOUS ENVOYER une paire de lunettes, sans oeillères, et en retour vous m'enverrez un gros paquet de mouchoirs;;Équitable? merci pour votre commentaire.
18/05/2021 - 09:03
...au lieu de pleurnicher encore et encore(avec tout les ordissinautes qui ont répondu a cette poésie),je réitère ma question,que proposez vous?Avez vous des idées constructives?,c'est bien beau de décrire le réel mais ensuite, a par ce que vous n'osez pas dire réellement et franchement,rien!C'est bien beau la poésie du désespoir mais cela n'aide en rien la réalité,Cela use le moral et nous mène là ou vous etes triste aujourd'hui. il faut se dépasser un peu Oderay.Bonne journée a vousvive les oiseaux!!
18/05/2021 - 07:26
Merci de tout coeur,à vous tous (ou presque)qui avez le sens des réalités.....sans vous gargariser de grands mots usés, et dépassés qui nous ont menés à cet aujourd'hui....Oderay
18/05/2021 - 00:06
Oderay, comment ne pas comprendre votre amertume , c'est la triste réalité malheureusement
C'est là que l'on mesure la chance que l'on à de pouvoir rester sa vie dans son quartier , avec une évolution dans le bon sens et mauvais sens aussi... assez près de chez nous se situent des immeubles dans un quartier ou à été rescencé une vingtaine d'éthenies différentes, ce n'est pas triste croyez moi
Merci Oderay d'avoir écrit celà pour remettre en mémoire la réalité
17/05/2021 - 23:34
Merci' Ôderay' je me souviens de ce magnifique poème'
dont 'je suis sensible'
  j'apprécie vos poèmes  bien fait"  au goût du réel' et à une saveur raffinée'
   qui peut  nous faire ressentir des émotions****
17/05/2021 - 22:50
Merci pour ce magnifique poème Oderay ayant connu le Paris et la région parisienne
d'avant où il faisait si bon vivre et  où une femme seule pouvait se promener seule sur les quais
je pleure aujourd'hui ces beaux jours disparus et souhaite de tout cœur que nos belles régions
retrouvent la paix d'avant mais n'est il pas déjà trop tard ????


17/05/2021 - 22:29
Merci beaucoup!........
17/05/2021 - 22:19
Il faut avoir vécu dans ces quartiers pour comprendre, ö combien, votre poème Oderay.Je crois que nous avons toutes, tous fait l'expérience du "Va-t-en! Tu n'as rien à faire ici!" de jeunes "caïds" de  banlieues. On s'habitue au cosmopolite, pas aux incivilités, la violence, la casse, les trafics qu'on fait semblant de ne pas voir, pour avoir la paix, pour survivre.
Mon but était"partir", retrouver mes racines. Mais 25 ans après il me semble parfois que la banlieue me rattrape.
Je vous souhaite un meilleur environnement, vraiment, qui sait?!
Merci Oderay, je suis très admirative de ce poème  doux amer.!
17/05/2021 - 19:18
Merci,je suis touchée! vraiment.......
17/05/2021 - 19:13
Poignant ce poème de 2015, chaque mot, chaque phrase, une
telle vérité, une telle réalité, et il faut faire avec, en osant toujours
espérer que la FRANCE saura conserver la PAIX à lquelle nous
avons tous droit, comme à notre beau VOYAGE*******..

17/05/2021 - 19:03
Merci.Camélia, ..le poème est ancien mais les démolitions...cest  hélas! d'actualité!,......pas pour des pavillons......mais des cages à lapins.....minuscules..où nous retrouverons les mêmes problèmes......
17/05/2021 - 18:57
Oderay ... que dire de plus que le mot " MAGNIFIQUE ! "
                 Francine et moi venons à haute voix de lire ton poème.
                 Est-ce que Melun est ainsi, hors de France ...
                 Tes vers sont d'une telle réalité, que l'on n'arrive pas à y croire.
                 Ton petit coin de paradis fleuri avec le chant des oiseaux n'existe t'il plus ?
                 Bravo pour ta belle littérature qui nous a touché. Amicalement . Bisous.
17/05/2021 - 18:43
Comme je vous comrends Oderay, on ne réduit pas 50 années de souvenirs, bons ou mauvais à zéro,  vos phrases sont empreintes de nostalgie, c'est une réadaptation et aussi l'inconnu qui va remplacer  les bruits, les couleurs, l'exotisme, mais aussi certains sourires familiers, j'espère que pour vous le meilleur reste à venir,  je souhaite que votre prochaine demeure soit dans un environnement proche des oiseaux et de la nature et que vous pourrez le choisir, mais les grandes villes ont-elles les moyens de proposer de telles opprtunités, il serait logique que la démarche aille dans le bon sens, en tous cas, pour reprendre l'expression espagnole je vous dis (suerte).
17/05/2021 - 18:40
Chère Oderay . Avant que je n'arrive à la fin de votre poésie,
pour voir la date, j'ai cru que vous parliez D'AUJOURD'HUI......
Oh! combien je comprends la situation que vous décrivez
Certes je ne parle pas de mon environnement actuel, mais de
celui que j'ai vu changer au fil des ans en Région Parisienne.
De la violence et de l'insécurité galopantes, des incivilités 
croissantes. Peu à peu, j'ai vu les commerçants partir, La Poste
se fermer, les banques quitter le quartier , le Supermarché gardé
par des agents de sécurité et des chiens etc..... J'habitais un quartier
pavillonnaire pas très éloigné dont toutes les maisons ont été
cambriolées plusieurs fois !!!  Les immeubles de cette cité ont été
partiellement détruits, pour y  reconstruire de jolies maisons afin
de créer une nouvelle mixité. Tout à été transformé, rénové , avec
création d'espaces verts , de jeux etc.......Hélas celà n'a pas duré
très longtemps. Les déchetteries devant les immeubles ont vite repris,
et les trafics en tous genres aussi. Il faut avoir vécu ou vivre aujourd'hui
ce quotidien pour le comprendre et votre texte de ce jour le résume bien.
MERCI ODERAY d'avoir osé l'écrire et le dire.
17/05/2021 - 18:05
         Humoristiquement,je dirais que c'est inutile,à l'heure actuelle,  de se déplacer à la recherche d'un certain dépaysement...Nos quartiers sont teintés de si nombreuses touches d'exotisme!...
        Merci pour votre production poétique, pleine de justesse. Description fort réaliste. Grande sensibilité. Bravo et Merci Oderay.
17/05/2021 - 17:51
au lieu de pleurnicher,que proposez vous de constructif?il n'y pas que du mauvais,regardons ce qui est positif pour l'avenir,ne tombons pas dans la dépréssion,Oderay,Les médias nous inondent de médiocrité,de haine etc.. et les politiques n'en parlons même pas,ils se haissent entre eux.C'est vrai, qu'il y a des problèmes mais nous ne les règlerons pas par le biais de"c'était mieux avant"avant est passé,fini, mort, il faut voir demain et cela sans se haire.Ne voyez pas tout en noir,si j'ose dire.
Courage Oderay nous y arriverons tous ensemble
17/05/2021 - 16:22
Oh comme c'est bien écrit et bien décrit la situation actuelle .....c'est à pleurer....dur ! dur ! de vivre ensemble quand on n'a pas les mêmes idées....et pourtant si tous voulaient s'en donner la peine le monde serait meilleur..hélas je n'y crois plus et suis bien contente d'être plus sur le bout de ma route qu'au début.....
17/05/2021 - 16:22
MERCI MARION MARECHAL????
POURQUOI RAJOUTER DE LA HAINE???  F HAINE!!!!!  ???

éliane
17/05/2021 - 13:55
BONJOUR ET COUCOU ODERAY .
LA DERNIÈRE STROPHE , SI VOUS LE PERMETTEZ JE LA FAIT MIENNNE !!!,
DEPUIS QUELQUES ANNÉES, JE N'AVAI QU'UNE IDÉES EN TÊTE : FAIRE UNE SORTE DE PÉLERINAGE  DANS LES RUES DU PETIT VILLAGNE OÙ JE SUIS NÉE!!!!
MAIS VOILÀ AU LIEU DE 2.000 HABITANTS QUI SE CONNAISSAIENT POUR AINSI DIRE TOUS !!!! ( UNE SEULE ÉCOLE, UNE SEULE MAIRIE, UNE SEULE ÉGLISE, UNE SEULE GARE  AUJOURD'HUI  35.000 HABITANTS ....
DE GRANDS TRÈS HAUTS IMMEUBLES , ,1 COMMISSARIAT DE POLICE, 1 CLINIQUE.DES MOSQUÉES... MOI ÇÀ NE ME GÊNE PAS !!! QUE  PUIS JE Y FAIRE??JE VOULAIS SIMPLEMENT REVOIR CE QUI RESTE ENCORE DEBOUT, COPAINS OU COPINES, S'IL EN RESTE ENCORE UN PEU COMME MOI !!!!,
MAIS VOILÀ LÀ OÙ DES FERMIERS BELGES FAISAIENT POUSSER DES TAS DIVERS DE L'ÉGUMES ET ÉLÉVAIENT DES VACHES ,ILS SONT PARTIS AILLEURS, ALORS QUE D'HA DE LIBRES !!!!! OÙ BÂTIR TOUS CES IMMENBLES !!!!! POUR LOGER DES GENS HABITANTS DÉJÀ EN FRANCE  OÙ VENANT D'AILLEURS !!!
MAIS CES GENS LÀ " SONT CHEZ EUX "  .J'AI VOULU ALLER VOIR COMMENT C'ÉTAIT UN PEU PLUS LOIN !!!
  UN GROUPE DE JEUNES ADOS, ARRIVANT EN FACE DE MOI, À PEINE POLIS M'ONT FAIT FAIRE 1/2 TOUR EN ME DISANT QUE C'ÉTAIS CHEZ EUX ET NON CHEZ MOI LÀ . ALORS VOILÀ, MON PETIT TOUR AY PAYS NATAL JE LE FAIS EN RÊVE !!!!!  MAIS JE ME DEMANDE "ENCORE COMBIEN DE TEMPS LA FRANCE RESTERA " LA FRANCE ??????   ET POURTANT SI CHACUN Y METTAIT DU SIEN !!!!
17/05/2021 - 13:45
Hé oui c'est triste,le changement,les connaissances,le paysage,les habitudes.....
17/05/2021 - 12:57
c'est partout pareil ce changement.je ne m'y retrouve plus et je songe aux années d'avant,hélàs un doux souvenir,mais jamais le temps d'avant ne reviendrat malheureusement,les oiseaux ont déjà longtemps fuis eux aussi.
17/05/2021 - 12:23
bien que je connaisse la situation vous m'avez fait venir les larmes ...
.d'où qu'on parte ,,quelque soit le motif ,,on se sent déraciné...j"espérais que le covid  entrave cette décision ..
le texte est si bien écrit ,,votre peine y transpire ,,mais nous serons là quelque soit le changement d'adresse...à plus ,