Un amour impossible à oublier.

RÊveries

Un amour impossible à oublier.

Ecrit par l'Ordissinaute Durandal .53

Il m'arrive certaines nuits
De faire des rêves d'amour
Revoir des pans de ma vie
Et de tous ces beaux jours
Ces années de bonheur
Ou nous vivions coeur à coeur
Ou l'on étaient heureux
La complicité à deux
Mais ce temps est passé
Puis je me suis réveillé
Croyant les souvenirs enfuis
Ils étaient en fait juste enfouis
Ces rêves ne s'effacent pas
Ce genre d'amour,ne s'oublie pas
DURANDAL.
04/05/2021 - 10:14
roland, je suis touchée par vos mots,qui parle sans doute a beaucoup de gens,moi je suis veuve depuis quinze ans et mon mari me manque toujours,mes enfants me donnent la force de continuer mon chemin.
Entourez vous de votre famille et amis,je pense que ceux qui sont disparu veulent nous voir heureux.
03/05/2021 - 23:52
Comme un magnifique roman"!  délicat et sensible". en se souvenant du poème
 de V. Hugo'  oh' l'amour d'une mère,
  que nul n'oublie...C'est l'amour d'une
 mère,qui ne meurt jamais...
 ««Un amour éternel»» entre un homme et une femme, c'est autre chose'
 peut ou pas être éternel, Mais il est
   fort aussi.... Fascinant Merci Roland
03/05/2021 - 14:07
Les bons comme les mauvais moments réapparaissent en rêve ou en cauchemard, une continuité de la vie en souvenirs où les sentiments ont une belle place, c'est joliment dit, meri Roland pour cette poésie de vérité.
02/05/2021 - 18:26
Bonne soirée à tous. Je remercie  ceux qui m'ont répondu. Je ne suis pas un cas unique, combien d'entre vous ont connu où connaissent ces grands moments de solitude !!!
Aujourd'hui le soleil était resplendissant.  Il faut dire qu'à Nice je n'en manque pas.  Alors tout d'un coup la vie se pare de couleurs éclatantes.
Bonne semaine à toui et baietta.
02/05/2021 - 16:25
Nos amours de jeunesse
Sont enfuis dans la nuit
Dans nos rêves ils renaissent
Jamais vraiment partis

Voilà Durandal ce que m inspire votre beau poême qui n arrivant pas à votre perfection peut refléter notre lot à tous, nos amours, un beau visage, notre jeunesse, et le temps qui passe inexorablement
02/05/2021 - 16:18
trés beau et touchant poeme,on ne peux oublier ces moments,cette vie de bonheur,a jamais enfouie dans le jardin secret de nos coeurs,y rever nous aide a finir le calvaire terrestre,
02/05/2021 - 16:13
COUCOU ET MERCI ROLAND POUR VOTRE POÈME !!!
NE PERDEZ SURTOUT PAS COURAGE !!! VOUS NOUS AVEZ DÉJÀ FAIT VOIR DES PHOTOS DE VOS PETITS ENFANTS, ACCROCHEZ--VOUS À EUX !! VOUS N'ÊTES PAS SEUL...
PENSEZ QUETOUT LE MONDE N'A PAS CETTE CHANCE ...!!!  
02/05/2021 - 13:19
quelque soit la raison  ,on n'oublie pas son 1er amour,,,merci Roland..c'est écrit avec délicatesse
02/05/2021 - 11:40
         Effectivement ce superbe poème ne peut laisser indifférent!..C'est très émouvant, poignant... Ce texte nous prend vraiment "aux tripes" et mêle à la fois une violence de sentiments et une tendre et douce sensibilité...C'est sublime!...
          Merci Roland!...
02/05/2021 - 11:34
02/05/2021 - 11:17
Merci Roland pour votre beau poème particulièrement touchant et
d'une grande sensibilité. Il est bon parfois d'extérioriser, notre tristesse,
nos souvenirs en les laissant franchir la lumière, plutôt que de les laisser
s'enfouir au fond de notre âme .
Ce poème qui vient du coeur , ne laissera personne indifférent
02/05/2021 - 10:52
MOI AUSSI JE PENSE À TOUT CEUX QUE J,AIMAIS ON NE PEUT OUBLIER ET LA VIE N'AI PLUS COMME AVANTMAIS IL FAUT ALLER DE L'AVANT POUR NE PAS TOMBER VIVIANE PASSER UN TRÈS BON DIMANCHE
02/05/2021 - 10:23
MERCI M. DURANDAL.
éliane
02/05/2021 - 09:00
Un poème touchant qui nous met les larmes aux
yeux* Les mots sont juste dans la réalité, et l'oubli
n'existe pas. Merci pour eux. Il faut toujours avancer
même si c'est dur.
02/05/2021 - 08:59
merci pour ce poème qui ne peut que toucher au coeur.....qui ne rêve pas de nos chers disparus? parfois lorsque je fais un rêve avec eux....je me dis tient  ils sont venus me voir ...et ça me fais plaisir de penser qu'ils sont là à mes côtés.....
02/05/2021 - 08:41
bonjour Roland ,,,! la vie  est ainsi faite   ,,votre texte est émouvant  et reveille   le passé   pour beaucoup d'entre nous

il faut malgré tout continuer sa route ,,cahin caha ,,,avec courage  car le chemin est plus difficile lorsqu'on est seul ,

vous avez eu raison de partager   votre sentiment de solitude ,,,,bonne continuation ,
02/05/2021 - 08:16
Monsieur Durandal,
Magnifique votre poême,qui ne serait pas touché, par ces mots simples et justes ?!?!?!...
02/05/2021 - 08:13
Bon courage, Madame,je suis bien placée pour comprendre votre douleur,passez quand même une belle journée.
02/05/2021 - 06:30
Bonjour cher Durandal. Puisqu'en Mai on fait ce qui nous plait je me permets de vous répondre.
Combien juste est votre poésie !!!!! Séparée de mon mari depuis des années pour cause d'Alzheimer , ayant une mauvaise santé et ce foutu virus qui m'empêche d'aller le voir, je suis à même de comprendre ce manque qui nous empêche de viellir sereinement. Il est dur de se réveiller , à près de 60 ans de mariage,  de tâter une place froide et vide à son côté.
Courage, ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort (parait -il)
Je vous envoie mes voeux pour cette fête du muguet, bien mouillés je le crains.
Bon Dimanche, le soleil a l'air de pointer timidement son nez. YALLA ,
02/05/2021 - 06:24
Roland,.je suis touchée par votre poème.......il rejoint l'  universel, car lequel n'a jamais rêvé aux siens disparus?un instant irréel de bonheur,où la notion de temps est abolie;À croire que ces rêves-là nous sont donnés pour éclairer un peu  la longue nuit sans eux..et continuer le chemin.