Ce texte écrit en Mai dernier, est allé
rejoindre le coffret des souvenirs lors
de la levée totale du confinement....
Il ne me semblait plus d'actualité !!! 
Bien à tort, car plus que jamais,
le virus se répand sur tout le territoire
Qui sait ce que sera demain ? 
Nul ne veut connaître à nouveau,
les drames vécus et les souffrances
engendrées. SOYONS VIGILANTS.

Le " Pâtis* des bruyères "

Ce texte écrit en Mai dernier, est allé rejoindre le coffret des souvenirs lors de la levée totale du confinement.... Il ne me semblait plus d'actualité !!! Bien à tort, car plus que jamais, le virus se répand sur tout le territoire Qui sait ce que sera demain ? Nul ne veut connaître à nouveau, les drames vécus et les souffrances engendrées. SOYONS VIGILANTS.

Ecrit par l'Ordissinaute Camélia

Quand reverrai-je ma vieille maison?
De fait,je dois me faire une raison.
Éloignée de l'esprit de mon village,
De l'éphéméride , je tourne les pages.

Sur les hommes, un ennemi inconnu,
Impose ses peurs et ses souffrances.
Le temps s'est arrêté comme suspendu,
Le bruit de la vie transformé en silence.

Isolée de ce terrible virus qui tue,
Elle vit refermée, triste, sans issue.
Pleure d'ennui en son for intérieur,
Jours et nuits ont la même couleur.

Elle souffre du mal de l'absence,
D'une sensation de froid intense.
Depuis que personne ne la visite,
Devient un refuge pour parasites
.

Dehors, le Printemps vient de naître,
Ancolies et tulipes elle ne va connaître.
Du soleil, les caresses printanières,
Réveillent ses vieux murs de pierres.

Passent les jours et passent les semaines.
Dans la trame ténue du fil de mes rêves,
Les rosiers sont étouffés par la bourdaine.
La force de la nature l'envahit sans trêve
.

Dans mes songes je m'affranchis des interdits.
Je prends les sentes à l'heure où l'air fraichit,
Dans les bois et champs vers " les  Bruyères" *
Guidée par la lune, je joue à saute-rivières.

Ô ! la voilà , enjolivée de feuilles de lierres
Son toit d'ardoises orné de roses-trémières.
Marguerites et hortensias lui font un écrin
Parfumé de romarin où dansent les vulcains.

Dans les buissons, les oiseaux sont en émoi,
Maîtres des lieux, heureux comme des rois.
Ils lancent leurs chants les plus mélodieux,
Se courtisent en vol et  rythmes facétieux.

Un voix s'élève d'une belle touffe de fleurs !!
" Bonjour,vous êtes bien sur Radio-bonheur"*
Dans quelques secondes il va être huit heures.
Le confinement est plus que jamais de rigueur"

Oh non! hélas ce n'était qu'un joli rêve !
Passent les jours et passent les semaines .....?

                                                    Camélia Mai 2020

* " Le pâtis des Bruyères" : lieu-dit de la maison.
*   Radio locale : chansons françaises,
*   Pâtis : vieux français = Pature, lande, etc...
 
15/05/2021 - 18:56
Merci  chère Micheline pour votre gentille réponse qui me rassure.
Il est bon de temps à autre de prendre de la distance  avec le site
surtout quand on s'adonne a d'autres activités tout aussi intéressantes
et créatives. Je suis certaine que vous réalisez de très belles choses,
et je pense aussi à votre merveilleux jardin qui doit être déjà bien fleuri...
J'espère vous lire prochainement et pourquoi pas voir l'un de vos chef-d'oeuvres.....
BIEN AMICALEMENT   

15/05/2021 - 10:43
Bonjour chère Camélia, je suis touchée par votre gentil message,  par votre attention en effet même virtuellement je m'aperçois que des personnes peuvent se soucier de notre absence.
Rassurez vous pour l'instant pas de gros problèmes, mais disons que j'ai "négligé" le forum depuis quelque temps prise par d'autres préocupations, et quelquefois n'étant pas d'accord avec certains commentaires je ne veux pas jouer les "rabats-joie".
Et pour tout vous avouer, en cemoment je dessine et fais de l'aquarelle du moins j'essaie et celà me passionne.
Bien amicalement
Micheline
15/05/2021 - 09:06
Bonjour chère Micheline. Je reviens sur cette page, le
seul moyen que j'ai trouvé pour prendre de vos nouvelles.....
ayant remarqué votre absence depuis un certain temps,
j'espère que vous et vos proches, n'avez pas de problèmes
de santé ?? et qu'il s'agit tout simplement d'une prise de
distance avec le site ?
Bien Amicalement  et a bientôt le plaisir de vous revoir.  Camélia      


06/08/2020 - 11:18
           Camélia,j'espère que les mauvaises nouvelles dont vous avez parlé précédemment se sont résorbées et que ce n'est déjà qu'un mauvais souvenir, que la tristesse a disparu et a fait place au sourire.Sinon,bon courage!...Marief
06/08/2020 - 11:08
très jolie vos mots coule comme une rivière bien fraîche
05/08/2020 - 17:27
Revenez-nous vite, avec un texte façon Camélia concocté sur place, dans ce paradis.....
05/08/2020 - 11:03
           A Camélia!...  Mais cette maison au"Pâtis des Bruyères",est-ce celle présentée en photo et vous appartient-elle? Si oui,elle est magnifique,charmante! J'adore ces demeures anciennes en pierres. Je vous souhaite un excellent séjour. Cette maison va vous accueillir chaleureusement entre ses bras, en son sein...Vous allez y passer de merveilleux moments. Profitez-en bien. Amicalement.Marief
05/08/2020 - 08:04
Très joli texte Merci et bravo Camélia.
05/08/2020 - 06:54
merci camelia de ce si beau texte; je vous souhaite un tres bon mois d'aout dans votre maison de bruyeres, profitez en bien apres tous ces mois d'attente
04/08/2020 - 21:14
Un grand MERCI à vous toutes et tous pour vos chaleureux commentaires
et vos encouragements. Je vais rejoindre sous peu la maison des bruyères.....
( sans mon ordi ...) Je vous souhaite un très bon mois D'Aout . Prenez soin
de vous et des vôtres
Chaque jour ayant hélas son lot de mauvaises nouvelles y compris ce soir
Je serai ravie de vous retrouver dans quelques semaines
04/08/2020 - 20:55
c'est un bonheur de  vous retrouver avec ce joli texte
j l f
04/08/2020 - 19:11
Merci CAMELIA er BRAVO!  
JLF      
04/08/2020 - 19:11
Chère Camélia* < Un joyau inestimable>, dans un
bel écrin' un récit palpitant et fascinant'
  composé de rimes exquises... le calme absolu qui
 hélas' fut suivi de la tempête"!.... Tentée de vous lire
 encore... Chère poétesse.... Bonne soirée à tous
04/08/2020 - 18:53
bonjour Camélia, très jolie texte, à lire et à relire
04/08/2020 - 18:35
Magnifique, maison, magnifique poême,j'ai adoré.
04/08/2020 - 17:02
Merci pour ce poème... un tantinet mélancolique mais que j'ai bien aimé. ...A relire.  Pépète.
04/08/2020 - 16:46
Bonjour Camélia.
Très beau partage poétique. Il aurait été dommage de le laisser dormir dans le fond d'un tiroir.

04/08/2020 - 16:38
            Il aurait été dommage de ne pas publier ce poème. C'est un petit chef-d'oeuvre. Magnifique description ,superbe personnification de la demeure...J'ai beaucoup apprécié. Imagination fertile et vous parvenez à enrubanner le tout d'une touche personnelle, qui vous est propre,avec une aisance inouie, je dirais même naturelle .Merci Camélia de nous avoir offert ce joyau.
            Au plaisir de découvrir d'autres de vos créations !...
04/08/2020 - 16:21
                                         Coucou et merci Camélia pour cette belle et touchante poèsie.
Bon AM à vous , bien amicalement ...
04/08/2020 - 16:09
04/08/2020 - 15:02
Je rejoins mes am(ie)s ordissinautes..merci de partager cette jolie poésie..tout en émotion ...certains s'y reconnaîtront,,
bravo Camelia ,,vous avez ravivé une flamme en nous ,avec  beaucoup de douceur..
04/08/2020 - 14:18
J'ai particulièrement aimé Camélia, ce poëme est approprie à ma toute petite maison de sologne cachée sous la vigne vierge et blottie au milieu de la campagne, sans grand confort  ni esbrouf, mais si acceuillante par ce temps d'été.

Je pourrais presque dire que ce poëme est cousu main pour ma petite batisse au milieu des bois.

Merci
04/08/2020 - 13:56
Il était temps de nous confier le vécu de cette sympatique maison où la végétation a fait son chemin et nourri les pierres de votre belle imagination.
Camélia vous êtes généreuse, vous savez en choisissant la beauté donner de l'éclat à vos poésies, pas besoin de signer vous créez un lien profond, donnez une âme et une identité à votre art et le charme fait le reste, pour moi c'est l'admiration, merci Camélia..
04/08/2020 - 12:39
C'eut été dommage de ne pas publier  , ce chef-d'oeuvre,  là au moins, il y a de quoi lire,!pas d'économie de papier..... ni d'imagination......pour nous traduire l'amour des vieilles pierres,et leur ressenti pour ce qui les entoure, où ceux qui les habitent, dans un contexte inhabituel de confinement.toujours d'actualité plus ou moins........merci Camélia, c'est trés beau dans la ,description et l'émotion...