L'école de mon enfance

Ecrit par l'Ordissinaute Monique Ruiz - 1

A ma première rentrée, j'avais 5 ans..
C'était une petite école de village,mixte, avec sa cour de récré et son préau pour les jours de pluie,ses cabinets, où, entres filles, on "se tenait la porte".
Dans la classe, des tables avec bancs de bois où nous étions assis deux par deux. Incorporé à chaque table, un petit encrier en porcelaine que nous devions remplir tous les matins.
Au milieu de la salle, un gros poêle à charbon.
Le bureau de la maîtresse trônait sur une estrade, avec, derrière, un grand tableau noir.
Nous recouvrions nos livres avec du papier bleu, seule une étiquette gommée, la même que maman utilisait pour les pots de confiture, permettait d'identifier le livre.
Nous étions tous muni d'un plumier ,d'une ardoise et d'un porte plume avec lequel on apprenait les pleins et les déliés.
Il y avait aussi la bibliothèque.
Les livres étaient chers et la majorité d'entre-nous n'en possédait pas, la maîtresse nous en prêtait un par semaine en fonction de notre âge.Je les dévorai, j'adorai lire.
A la récré de 4 heures, c'était un verre de lait ou une orange.
On y jouait aux billes, à la marelle,à saute moutons, au gendarme et au voleur.
Au son de la cloche, quand sonnait l'heure de la sortie,nous nous précipitions dans un joyeux brouhaha, chacun galopant vers la maison en faisant claquer les semelles de nos galoches.
Puis, j'ai grandi, est venu l'entrée en 6ème et " la grande école".
De ces souvenirs heureux, le village de mon enfance est toujours là, mais la petite école a fermé il y a bien longtemps, me laissant la nostalgie d'un temps où la télé et internet n'existaient pas.
29/07/2020 - 18:14
moi aussi j ai connu tout celà une année de bonheur en 39 au début de la guerre j étais dans un village à côté de Coulommier une petite école mixte l'hiver 40 etait très froid nous avions plusieurs klm a faire dans la neige dans« la rue creuse»qui portait bien son nom nous avions de la neige!!mais quel plaisir de marcher dans les fossés; le soir pour le retour il ne faisait pas toujours très clair mais nous n'avions pas de crainte .Au premier bombardement je suis revenue chez mes parents car j'était dans la famille La ville et la Guerre là aussi les souvenirs restent hélas!!!
29/07/2020 - 16:15
Marie Brilleteau, bonjour, moi aussi, je vis en H.L.M.et... je n'en peux plus de jour en jour la situation se dégrade,Alors, je compatis, croyez-moi !!!...Belle soirée.
29/07/2020 - 06:42
Ce sont les souvenirs les plus anciens, qui demeurent dans les maladies  qui affectent la mémoire...bizarre!
28/07/2020 - 18:39
Je me retrouve bien dans votre description de cette école où tout était tel quel, à
une différence près : il n'y avait pas de mixité, l'école des garçons était très éloignée
de l'école des filles.....J'étais dans une école catholique et l'enseignement était diffusé
par des religieuses ( de la congrégation des soeurs du St Esprit ) . L'école se trouvait
à 2km5 de la maison que nous faisions à pied par tous les temps. C'était super car nous
 trouvions mille occasions de nous amuser sur le chemin ( non goudronné).....
Entre autres quand il avait plu, nous comptions les vers de terre
Merci Monique pour ce retour en arrière



28/07/2020 - 17:36
merci, c'esst un peu la même chose, a part que ma petite école, que l'on appelait "LES MINIMES" était dans une grande rue longue et, étroite, nous nous avions des bouteilles de lait "CACOLAC" le matin, mais ces quelques différences me font du bien, et votre histoire aussi, car aujourdh'ui je suis seule et en prison dans un H.L.M  de béton et rien de beau autour, même les gens sont indifférents. Merci encore
28/07/2020 - 14:57
moi je suis rentrée a l ecole a l age de 3 ans  bien sur maternelle je me rappelle  les noêls a l ecole maternelle  surtout un le pere noêl de l ecole m avait apporter une jolie poussette  et a ma grande joie lepere noêl de la maison m avait apporter le baigneur  quel noêl cette année là  les fêtes de fin d année scolaire aussi je me rappelle j etais habillée en chinoise et plus tard chaque ecole defilé au stade  pour une representation de gym  tous habillés pareil short et maillot blanc  j etais un peu deçu et triste  car mes parents ne venaient  jamais voir les spectacles  maintenant je suis devenue une adulte ; une maman qui n'a jamais loupé  une fête d ecole de ces  enfants et me voila aujourdhui mamie  mes les ecoles d aujourdhui ne font plus ces joyeuses fêtes qui marqués vraiment la fin de l'ecole 
28/07/2020 - 14:28
Bonjour Monique, comme le dit Cricri d'Alsace "Il y a bien longtemps".
A la lecture de votre texte, un grand-père a vu un petit garçon dans
une école…
Merci d'avoir réveillé ces souvenirs.


28/07/2020 - 13:33
Cest une bien jolie poésie, qui fait remonter quelques bribes
de souvenirs, merci pour ces lignes qui ont bien capté mon
attention. Bonne fin de journée.
28/07/2020 - 12:14
nous etions heureux sans complication superflue mais on apprenaient aussi l'ecole de la vie je suis heureux d'avoir connut celaet le vivre
28/07/2020 - 12:09
oh oui, que de souvenirs ! Encriers, plumes, buvards, etc.  les temps ont bien changé. Mais chez nous il y avait l'école des filles et celle des garçons, pas d'école mixte. Il y avait aussi un poêle à bois. C'était notre enfance. (et c'était il y a longtemps...)
28/07/2020 - 11:50
            Merci Monique de nous remettre en mémoire ces merveilleux souvenirs d'enfance!...
28/07/2020 - 11:32
Bonjour Monique.
Toute une jeunesse !!!  
Merci à vous. 
28/07/2020 - 11:08
que de souvenirs dans mon petit village de baron merci monique
28/07/2020 - 09:42
Souvenirs souvenirs,merci Monique
28/07/2020 - 09:35
Tout cela est très bien écrit, mais, il y a beaucoup de choses que je n'ai pas connues,peut-être est-ce dû ,à une différence d'année de naissance, ou de lieu ?!?!?..Belle journée.
28/07/2020 - 08:59
Hé oui la même école comme le dis si bien Doris, pour moi c'était une petite école de campagne, par tous les temps je devais faire 3 km à vélo  dans des chemin de traverse pour accéder au village.
Le poêle au milieu de la classe, en arrivant corvée de bois pour chauffer, quand je dis corvée n'éxagéront pas  c'était plutôt une partie de rigolade car nous y allions deux par deux.
Nous étions juste des filles pas d'école mixte, avec une blouse bien sûr pas de vêtements qui faisaient la différence.
Vraiment nous ne nous posions pas de question c'était ainsi.
Malheureux NON c'était notre quotidien d'enfant et la vie s'écoulait paisiblement. Merci Monique
28/07/2020 - 08:57
merci monique pour ce tres joli souvenir, je suis comme vous et doris j'ai connu les pupitres avec le trou pour l'encrier, la plumme saint jean major avec les pleins et delies, oui j'en garde un tres bon souvenir. bonne journee a tous
tenez vous au frais car va chauffer
28/07/2020 - 08:53
NOSTALGIE....J'en ai pleuré,c'était un certain bonheur,surtout le certif,que j'ai eu...ma mére était si heureuse...chére MAMAN  que j'ai perdu encore jeune....merveilleux souvenirs,j'avais même une (bonne) copine....heureux temps!!
28/07/2020 - 08:41
Cela me rappelle mon enfance, que de souvenirs dans ces classes et en cour de récréation...
Malgré mon époque (39-45), j'en ai de bonnes images en mémoire...nostalgie.....
28/07/2020 - 08:31
bonjour Monique....nous avons eu la même école...lle pupitre avec le trou pour l'encrier..le grand tableau au dessus de l'estrade ..la grande carte de France  au mur...le bureau du maître ..en avons nous connu des sorties de classe  bruyantes telles,,des envolées de moineaux ...et la cloche qui nous rappelait à l'ordre,,, 2 par 2 ,,en silence...
comme vous je garde un souvenir ému de cette période où le tablier à carreaux bleus et blancs était obligatoire,,filles ou garçons..,tout le monde pareil ,,grands et petits ..même les maîtres portaient une blouse grise ou bleue...
avons nous été plus malheureux ??? non ,,le temps des porte plumes ..reste en nos mémoires..
mon école se trouvait bien loin ,,là bas de l'autre coté de la méditerranée  ,,je n'oublierai jamais..car en plus j'y habitais ,,donc pas moyen d'être en retard
merci de rouvrir la cage aux oiseaux