Mon épouse ne supporte pas les traitements pour contrer son cancer du sang et elle part en soins palliatifs. Alors je pleure mon désarrois.

L'arrache cœur

Mon épouse ne supporte pas les traitements pour contrer son cancer du sang et elle part en soins palliatifs. Alors je pleure mon désarrois.

Ecrit par l'Ordissinaute Gérard Sandifort - 1

Deux-mille-vingt débute à peine
La maison cœur souffre déjà
Quand l'un des deux voit sa déveine
Que l'autre doucement s'en va

Celui-la des deux reste et peine
À contenir son désarroi
La maille de vie souveraine
Se détricote au temps narquois

Quand s'échappe sa douce Reine
Quand le rire vit son trépas
L'année qui vient n'est pas la mienne
Vivre pour qui ? Vivre pourquoi ?

Camarde ! Nous dans la rengaine
Du temps que tu dois maîtriser
Rends-nous encore une semaine
Un mois, un an pour nous aimer

Nos poussières mort inhumaine
Ne gèneront pas de rester
Un an, un mois une semaine
Juste un temps pour s'habituer

À ne plus être à ses côtés !
09/02/2020 - 09:14
Merci Danys, pour les paroles de cette magnifique chanson........j'aime et j'admire votre discrétion.......
08/02/2020 - 19:44
Difficile de mettre des mots sur une telle douleur. Il y a une partie de nous-même qui s'en va avec l'être aimé, mais il ou elle continuera toujours de vivre dans notre coeur.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour affronter cette épreuve.
08/02/2020 - 19:17


Gérard, je vous envoie  mon soutien et toute ma compassion.

08/02/2020 - 18:46
Danys merci pour cette merveilleuse chanson de Francoise Hardy, puisse t-elle adoucir les peines de chacun et chacune.
Oui il y à des moments particulièrement durs à vivre, vous en savez quelque chose...
08/02/2020 - 18:20
danys, vous avez vécu une horreur en cette fin d'année !! courage !! je vous plains.
08/02/2020 - 17:07
j'ai perdu 4 personnes entre noel et jour de l'an dont mon père..

j'aime beaucoup cette chanson de F  Hardy  que je joins si vous me le permettez


Tant de belles choses, Françoise Hardy

(Paroles de la chanson dumême titre, en écoute  cliquez       ici


Même s’il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire « à demain »
Rien ne défera jamais nos liens
Même s’il me faut aller plus loin
Couper  les ponts, changer de train,
L’amour est plus fort que le  chagrin.
L’amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur,
Transformer le   plomb en or !
Tu as tant de belles choses à vivre encore.
Tu   verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et    refleurir les lilas.
Tu as tant de belles choses devant toi.
Même   si je veille d’une autre rive,
Quoi que tu fasses, quoi qu’il   ’arrive,
Je serai avec toi comme autrefois.
Même si tu pars à la dérive,
L’état de   grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne   crois.
Dans l’espace qui lie le ciel et la terre
Se cache    le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l’aurore.
Il y a tant de belles choses que tu ignores :
La   foi qui abat les montagnes,
La source blanche dans ton   âme,
Penses-y quand tu t’endors :
L’amour est plus  fort que la mort.
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache  le plus beau des mystères.
Penses-y quand tu t’endors
:
L’amour est plus fort que la mort.

Francoise Hardy
08/02/2020 - 12:17
Courage cher Gérard.
08/02/2020 - 11:30


BON COURAGE ...AMITIES
08/02/2020 - 11:22
bonjour    j'avais 19 ans lorsque mon PAPA est mort d'un cancer  je l'ai accompagne et je lui ai dit de partir  son visage etait paisible  ça m'a fait  du bien pour monPAPA et moi   il n'existe pas de mot pour cette douleur  je vous embrasse
08/02/2020 - 10:10
Bon courage ,Gérard.Je suis en retard pour vous exprimer toute ma compassion dans votre terrible épreuve,et toute ma tristesse en lisant ce beau texte.Je suis de tout cœur avec vous.
08/02/2020 - 09:39
émouvant.
je partage le ressenti de tous les ordissinautes,.
courage!
08/02/2020 - 09:21
08/02/2020 - 09:07
   Monsieur Gerard
Tres emue et touchee par votre poésie, vous avez su mettre les mots qu'il fallait. Je  m'associer a votre douleur et vous souhaite bon courage
08/02/2020 - 07:34
Je m'associe à tous pour vous exprimer mon ressenti en lisant votre poème. Ce n'est qu'avec le temps que la douleur s'apaisera mais le souvenir restera à jamais dans votre coeur.
08/02/2020 - 00:15
Amicalement* il est vrai: Gérard'
07/02/2020 - 23:41
Votre texte poétique m'a vivement émue, si profond' saisissant' avec le cœur bien gros' en lisant ces vers pathétiques' et déchirants' ... je m'associe à votre peine' et
 douleur'  j'avais déjà remarqué' ressenti votre grand désarroi'
dans vos poésies... troublantes.... impressionnantes.... avec vous.... en soutien....
07/02/2020 - 23:31
Merci pour votre partage en ces moments douloureux qui font votre quotidien... j'espère que vous êtes bien entouré pour ne pas rester seul, mais au contraire, pouvoir échanger avec un proche (famille ou voisins)  Je pense à vous qui vivez des choses difficiles... bon courage...
07/02/2020 - 22:24
Aux nombreux messages de soutien et d'encouragements je rajoute une pensée amicale, pour l'avoir vécu j'imagine votre détresse, heureusement que vous avez ce don d'écrire pour soulager votre cœur que vous sentez se briser en deux, il y a cet amour très fort qui vous portera au delà de la séparation fatale.
Profitez autant que vous le pouvez de ces moments à deux, du présent, je vous souhaite beaucoup de courage Gérard et  courage m'inspire beaucoup d'admiration.bien amicalement.  vivi.
07/02/2020 - 20:08
Je suis touchée au delà des mots. J'espère que vous pourrez repousser le temps  tous les deux .Courage Gerard, je suis de tout coeur avec vous .
07/02/2020 - 19:17
Bonsoir Monsieur,

Aux autres personnes, je me joins pour vous souhaiter beaucoup de courage dans cette dure épreuve.Votre poësie est magnifique.
07/02/2020 - 19:09
De voir jour aprés jour, des Êtres qui nous sont chers ,peu importe l'âge,partir tout doucement dans la douleur ,
est trés dur. Votre poème l'esprime trés bien. Il faut du courage,de la patience, être fort. Tout ce que je vous souhaite
trés sincérement. Bon courage Gérard.
07/02/2020 - 18:48
De tout Coeur 
07/02/2020 - 18:06
de tout avec vous et avec tous ceux qui vivent celà
07/02/2020 - 17:32
il faut beaucoup de courage,lorsque les êtres aimés s'en vont ,,vous avez mon soutien
07/02/2020 - 17:21
Au fur à mesure de la lecture, mes yeux s'embrumaient et
je ne voyais plus clair*  Il ne devrait pas y avoir de logique
à l'écrire, la seule pensée qui me vient en tête est qu'écrire
ce que l'on ressent est sans doute l'exutoire à la douleur
07/02/2020 - 17:15
Quelle tristesse !! Gérard restez à ses côtés, parlez lui, tenez lui la main, embrassez votre chère moitié, cela l'apaisera et lui fera un bien immense.
Je me permets de vous embrasser et vous souhaite beaucoup de courage.
07/02/2020 - 16:20
          Bonjour Gérard,c'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que j'ai lu votre poésie.Je ne trouve pas les mots qui pourraient vous apaiser,je ne sais s'il y en a.
          Je vous souhaite beaucoup de courage,mes pensées vont vers vous et votre épouse.
07/02/2020 - 15:40
Je suis très émue par la lecture de votre poème et ai beaucoup de mal a
trouver les mots tant ils paraissent dérisoires au regard de la souffrance
morale et physique que vous traversez. La vie nous réserve de biens
terribles épreuves. Thérèse ressent certainement tout l'amour que vous
lui portez quand vous êtes près d'elle . Gérard je vous souhaite toute
la force nécessaire pour transmettre à Thérèse  le soufle de la vie.
Du plus profond de mon coeur, mes pensées vous accompagnent.
07/02/2020 - 15:35
une chose très mportante : si elle a des visites , il faut faire très attention à ce que l'on dit , même dans un état comateux un malade peut avoir des moments de lucidité et peut entendre tout ce qui se dit dans sa chambre .
07/02/2020 - 15:19
Bonjour Gérard ,
Tenez lui la main , parlez lui ....Même si vous n'en avez pas l'impression elle ressentira votre présence , si vous le pouvez essayez aussi de penser à vous pour que le contrecoup ne soit pas trop important . J'espère que vous avez un proche à qui vous pouvez en parler et partager votre peine .
Je pense fort à vous deux .....
07/02/2020 - 15:01
Coucou Thérèse et Gérard, je suis de tout coeur près de vous , je vous embrasse bien fort.
07/02/2020 - 14:21
Je crois qu'il ne me restera plus de larmes quand nous nous lâcherons la main ! Mais chaque fois que je pleure ça m'apaise un peu.
Demain je vais la voir et j'espère que malgré la morphine elle me reconnaîtra. 
Merci pour votre soutien. 
Amicalement 
07/02/2020 - 14:03
De tout coeur avec vous par la pensée Gérard , surtout beaucoup de courage et d'amour pour ces moments à venir .
07/02/2020 - 14:01
De tout coeur avec vous deux.
07/02/2020 - 13:55
POur avoir déjà parcouru ce long chemin  de l'accompagnement, je sais le courage souriant, à être au côté de son compagnon de vie, qui ressent toutes les ondes , entre deux eaux........Votre écriture , est un cadeau, et une amie.Amicalement.Oderay
07/02/2020 - 13:38
Je n'ai pas forcement les mots pour vous dire ma tristesse, courage Gérard dans ces moments difficiles. Je suis avec vous deux par la pensée et la prière.
07/02/2020 - 13:17
bon courage pour les jours a venir....
07/02/2020 - 12:17
Que vous dire, des mots inutiles dans ce cas!  mais votre douleur se ressent intensement à travers votre poëme,  c'est un coup de poignard que l'on vous assène dans le dos et l'exprimer est salvateur.
Une seule chose vivez intensement le temps restant avec votre cher amour. De tout coeur par la pensée vers vous deux