Un poème de Jacques Prévert.Impossible de le présenter comme à l'original:trop long les mots sont regroupés pour cela....avec J Prévert pas de ponctuation,je m'en suis autorisées  q.q.e.s unes pour la compréhension et par habitude.....
SUr You Tube vous l'avez récité divinement par Serges Réggiani
(avec  des images)

Cet amour de J.Prévert

Un poème de Jacques Prévert.Impossible de le présenter comme à l'original:trop long les mots sont regroupés pour cela....avec J Prévert pas de ponctuation,je m'en suis autorisées q.q.e.s unes pour la compréhension et par habitude..... SUr You Tube vous l'avez récité divinement par Serges Réggiani (avec des images)

Ecrit par l'Ordissinaute oderay

Cet amour si violent si fragile si tendre si désespéré,
Cet amour beau comme le jour,
Et mauvais comme le temps, quand le temps est mauvais,
Cet amour si vrai cet  amour si beau si heureux
Si joyeux et si dérisoire!
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir,et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit,
Cet amour qui faisait peur aux autres,
qui les faisait parler, qui les faisait blêmir
Cet amour guetté, parce que nous le guettions,
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié,
Parce que nous l'avons blessé piétiné achevé nié oublié,
Cet amour tout entier et si vivant encore,
C'est le tien c'est le mien, celui qui a été cette chose toujours nouvelle
Et qui n'a pas changé, aussi vraie qu'une plante,
Aussi tremblante qu'un oiseau,
Aussi chaude aussi vivante que l'été.
Nous pouvons tous les deux ,aller et revenir,
Nous pouvons oublier, et puis nous rendormir
Nous réveiller, souffrir,nous endormir encore, rêver à la mort,
Nous éveiller sourire et rire, et rajeunir,notre amour reste là,
Têtu comme une bourrique,vivant comme le désir,
Cruel comme la mémoire,bête comme les regrets,
Tendre comme le souvenir,froid comme le marbre,
Beau comme le jour,fragile comme un enfant,il nous regarde en souriant,
Et il nous parle sans rien dire,et moi je l'écoute en tremblant, et je crie
Je crie pour toi, je crie pour moi,je te supplie pour toi pour moi
Et pour tous ceux qui s'aiment et qui se sont aimés, oui je lui crie pour toi pour moi et pour tous les autres que je ne connais pas:
Reste là là où tu es, là où tu étais autrefois,
Reste là ne bouge pas ne t'en vas pas
Nous qui sommes aimés, nous t'avons oublié,toi ne nous oublie pas,
Nous n'avions que toi sur la terre,
Ne nous laisse pas devenir froids,
Beaucoup plus loin toujours et n'importe où, donne nous signe de vie,
,Beaucoup plus tard au coin d'un bois ,
Dans la forêt de la mémoire ,surgis soudain,
Tends- nous la main et sauve- nous.

J.PRÉVERT
13/02/2020 - 21:20
* Coup de cœur* avec J* Prévert*
  *le poète au *Grand *Cœur****  Bon partage****
13/02/2020 - 19:27
Merci Oderay pour cet amour éternel et inébranlable..
13/02/2020 - 19:20
Bonjour Oderay, et Andrée. Ce poème "si violent si fragile si tendre si désespéré," comme il est bon de le lire
à nouveau.
Reggiani en conteur, tel un écorché vif,  rajoute à la violence du texte. (merci a vous Andrée, pour le clip)
Merci mesdames.
13/02/2020 - 18:35
Merci beaucoup Andrée pour votre participation très appréciée
13/02/2020 - 18:32
Merci Oderay de nous avoir offert ce sublime poème de J. PREVERT qui
m'émeut aux larmes tellement c'est beau et fort
Serge Régianni ce poète chanteur que j'aimais beaucoup met tout
son talent au service de ce poème . C'est bouleversant.
Merci, Merci Oderay 
13/02/2020 - 17:59
magnifique
et me touche au tréfonds de mon coeur
merci Oderay de nous rappeler la merveilleuse poésie de Jacques Prévert
13/02/2020 - 17:53
     Bonjour Oderay,merci pour ce magnifique poème de Jacques Prévert que je découvre.Boulversant.
                                             Je vous souhaite une bonne soirée.
13/02/2020 - 17:29
Regianni,,formidable
13/02/2020 - 17:03
Bonjour Oderay.
Excellente idée d'avoir partagé ce poème de J Prévert.
Merci à vous. 
13/02/2020 - 17:03
Coucou et merci aussi Andrée, fantastique voix et l'interprétation par Serge Reggiani.
J'en ai des frissons !!!
Bonne soirée à vous tous. et encore merci  Oderay et Andrée. (je suis sans voix!!! et sans image !!!)
13/02/2020 - 15:53
Merci, Andrée,ça me console de mes déboires par ailleurs...:.ma messagerie est inactive.......(avis aux éventuels correspondants)se déconnecte sans arrêt.......
13/02/2020 - 15:05
merci Andrée d'avoir mis la vidéo qui complète bien cette parution.....
13/02/2020 - 14:59
Merci Oderay .je ne connaissais pas c'est superbement écrit....et tellement vrai....
13/02/2020 - 14:58
Le voici , Oderay , j'espère que c'est celui là car il y en a plusieurs  ( il  justifie votre émouvante parution de ce jour )
13/02/2020 - 14:38
J'avais demandé à Claudia, d'ajouter la vidéo si possible.....Vous avez bien fait de l'écouter sur you tube.Merci pour le commentaire
13/02/2020 - 14:14
Merci Monsieur Jacques Prévert pour ce superbe poème.
"On dit souvent que temps guérit les blessures. Je ne suis
pas d'accord. Les blessures demeurent intactes. Avec le temps, notre esprit afin de mieux se protéger recouvre ces blessures de bandages et la douleur diminue mais elle ne disparaît jamais "Madame  Rose Kennedy"
Je suis totalement d'accord avec son analyse la douleur reste tapis au fond de notre cœur et y reste pour toujours. .Oderay merci pour tout.

13/02/2020 - 14:12
C'est un beau partage, Oderay, merci et une bonne
fin d'après-midi.
13/02/2020 - 13:57
ps : je salue et j'apprécie le travail et le temps que vous avez passé pour cette publication 
Merci Oderay
13/02/2020 - 13:50
Merci Oderay pour la riche idée que vous avez eue de retranscrire ce poème de Jacques Prévert Puissant et fragile à la fois , il prend "aux tripes " !
Je n'ai pas résisté au bonheur d'aller écouter l'interprétation de Serge Reggiani .....magistral !!!!!!sublime !!!!!
(belles images aussi )
Bonne après midi Oderay

13/02/2020 - 13:02
Couou et merci Oderay pour ce beau poème de Jacques Prévert.
Bon AM à vous, caresses à Lily.
13/02/2020 - 12:52
superbe, un de mes poèmes préférés!
13/02/2020 - 12:30
merci Oderay pour ce magnifique poème ...