Une maladie est toujours triste malheureusement,mais quand la mémoire disparait petit à petit jusqu'au point de non retour LA!!!!!!

Triste Maladie

Une maladie est toujours triste malheureusement,mais quand la mémoire disparait petit à petit jusqu'au point de non retour LA!!!!!!

Ecrit par l'Ordissinaute Roland Potiniere - 1

Votre mère ne peut plus rester ici
Elle se lève toutes les nuits
Va se coucher dans un autre lit
Avec une personne déjà endormie
Parfois,elle demande ou est son mari
Votre père est mort depuis quelques temps
Pourtant elle dit qu'il va rentrer des champs
Certains temps,elle redevient enfant
Elle veut aller voir sa maman
Si elle doit partir,qui va s'en occuper?
Pas le choix,une maison spécialisée
Seulement voila ce n'est pas à coté
C'est ainsi que chacun notre tour
Frère et soeur,nous allions faire un tour
On se demandait si elle nous reconnaissait.
Docteur...tout le personnel,personne ne savait.
Pendant un moment nous avons fait la route
Avec à chaque fois la peur,le doute
Mais plus un sourir,plus un mot
Jour apres jour,se vidait son cervau.
Comprimés,piqures à ne plus finir
Pour le seul résultat;dormir
Il y avait l'age,mais son coeur était bon
Pourtant un jour,tout fût vide pour de bon
Triste maladie qui ne fait pas mourir
Qui fatigue l'entourage,le fait souffrir
C'est à eux que je rends hommage
Ayez de la patience,de l'amour,du courage
Un grand merci également.
A tout le personnel de ces établissements
En souvenir de ma maman
Durandal le 01/06/2019
06/07/2019 - 20:56
Je viens de lire tous ces commentaires ma tante elle aussi est atteinte de cette maladie .Lorsque j'étais gamine elle était souvent près de nous (ma soeur et moi car mes parents avaient de biens petits moyens) mes parents n'avaient pas d'automobile donc ils venaient nous chercher pour nous sortir les Dimanches ,je ne garde que d'exellents souvenirs .
à présent je vais lui rendre visite depuis le début de cette maladie
;et constate son état qui se dégrade rapidement ,souvent couchée en ce moment ,je la caresse,je regarde les photos dans sa chambre et repense à tous ces bons souvenirs quelle drôle de maladie parmis ~~ tant d'autre~~ Bonne soirée à tous .
04/07/2019 - 22:10
J'ai accompagné mon mari dans cette fin de vie si difficile,c'est une surveillance constante ,jour et nuit qui vous épuise ,c'est aussi beaucoup de solitude ,il n'y a plus que quelques rares amis qui vous visitent ,il n'est plus possible d'inviter ni d'accepter quelque invitation et pourtant que ça ferait du bien de sortir de chez soi.
04/07/2019 - 19:38
Parfois c'est trés rapide...trois semaines pour un grand-pére,mais il avait...102 ans et avait travaillé jusqu'à 85 ans faute de retraite convenable...76 ans au début du régime général,en 1946.Désormais on pleure pour partir à 62 ans,avec un petit MALUS!!!!Autre époque,autres moeurs...
05/06/2019 - 22:12
Merci pour l'hommage rendu à tout le personnel soignant ...

... A nouveau cette maladie est sur la sellette ...
      et si j'avais une baguette
      pour qu'elle arrête de prendre NOS têtes
     Confusion dans celles, des nôtres
      Désarroi ailleurs , dans  nos coeurs
      avec son foutu nom ALZEIHMER   ( "AL Z'AIL MEURT ")
      et si j'avais une baguette
      j' effacerai SA TÊTE ...("-- -'--- MEURT!)
     
     
05/06/2019 - 13:16
Bonjour Roland
J'efface mon 1er commentaire à présent , si je ne te considérais pas comme un ami , je ne te l'aurais pas dit .
Je t'embrasse bien amicalement
05/06/2019 - 07:21
la maladie ,telle qu'elle soit  est toujours  un lourd fardeau ,,et celle ci en particulier ,,tres dure pour les accompagnants,,
merci Roland .,
04/06/2019 - 21:19
Actuellement de nombreuses familles vivent des maladies terribles, celle là en fait partie et il faut être blindé pour accepter l'innacceptable.
être endeuillé après des drames successifs peut rendre vulnérable, surtout en prenant de l'âge, ce sont des étapes à surmonter pas toujours faciles.
Allez Roland des beaux jours se profilent, la jeunesse pleine de vie va te mettre la tête sans desus dessous, bon courage.
04/06/2019 - 20:22
04/06/2019 - 19:10
Bonjour Roland, bel hommage rendu au personnel soignant .Triste maladie.  merci Roland
04/06/2019 - 19:06
04/06/2019 - 18:13
J'ai pleuré en lisant cette jolie poésie car je suis concernée par cette maladie en ce qui conçerne mon  mari qu'il a fallu le mettre en maison médicalisée il a 95 ans et ça fait 2 ans qu'il est la bas c'est rès dure  pour mo i de le voir décliné de plus en plus me reconnait encore un peu mais tout juste je suis seule pas d'enfants et marche difficilement mais je vais le voir  souvent. qu'elle tristesse .de finir comme ça .
04/06/2019 - 17:34
Je connais cet enfer qui a pourri nos deux vies pendant 5 longues années. Ma mère était atteinte de ce mal terrible. Elle a sombré peu à peu dans la démence ne reconnaissant plus personne et se comportant comme un petit enfant d'un ou deux ans. Puis elle a cessé de parler et de manger, elle s'est carrément laissé mourir, malgré les soins que lui prodigait une infirmère et une garde-malade à domicile.
C'est un véritable cauchemar et une tristesse infinie de voir un parent finir ainsi et je reste traumatisée par cette expérience.
04/06/2019 - 13:18
Sans la mémoire, que sommes-nous?......Et avec la mémoire nous nous souvenons et nous souffrons  alors..........., Poésie réaliste, précise,du vécu........Merci Roland.
04/06/2019 - 10:37
hélas oui,papa a sombré dans cette maladi ,ne reconnaissant plus personne,dur pour maman et moi.dieu m'en préserve, je ne demande rien de plus.merci de penser a ces oubliés.
04/06/2019 - 09:25
Bonjour Poupette,hé oui en ce moment,c'est bizare énoméments de souvenirs surgissent(pas tres bons)Celui ci date de 25 ans.On pensait à l'époque que la maladie c'était déclarée avec le choc du déces de mon père environs 1 an avant.     Mais bon allez hauts les coeurs,je me permets de vous embrasser.
04/06/2019 - 08:39
voilà de bien tristes souvenirs qui remontent à la surface....mes deux parents ont eu la maladie d'Alzeilmer en même temps et après,ma tante paternelle et mon oncle maternelle...aussi...ce fut très très dur....et je sais ce qui m'attends....peut être?

En tout cas c'est une maladie qui est très difficile à vivre pour l'entourage...c'était il y a maintenant 19 ans...qu'ils sont partis à 1 an d'intervalle sans jamais savoir que "l'autre "était malade...c'était bien pour eux et si dur pour nous...