Les journalistes et l'info.

Par mayyan1 il y a 1 année 4 mois
« Les journalistes manipulent avec une parfaite bonne conscience et toujours pour la bonne cause »
Entretien avec Ingrid Riocreux.

Ingrid Riocreux est agrégée de lettres modernes et docteur de l’Université Paris-Sorbonne, Paris-IV où elle est actuellement chercheur associé.

Dans son livre La langue des médias (éditions L’artilleur) et à travers de nombreux
exemples, l’auteur décrypte le discours dominant des journalistes à travers qualificatifs et tournures de phrases qui impliquent un jugement de valeur et révèlent une logique qui
n’est plus d’information mais de prescription.

Prescripteurs de préjugés partagés par une élite fonctionnant en vase clos, les journalistes
sont ainsi devenus des éducateurs ou plutôt des rééducateurs d’opinion.
Un livre qui devrait être lu à titre préventif dans toutes les écoles de journalisme et utilisé
comme un manuel par tous les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs pour ne plus être
« orientés par un discours orientant ».
Le 26/09/2017 à 13:18
J'arrive donc à vous rejoindreJe voulais juste innocenter Emmanuel Macron,vu que vous le rendez
responsable de tout.landais and co
Le 26/09/2017 à 13:14
jawad; commentaire stérile & totalement dépourvu d'intérêt...
Le 26/09/2017 à 09:03
Rassurez vous ni Emmanuel Macron,ni aucun des membres du gouvernement ne se trouvaient dans le train,ouf......Ou dommage,pour vous landais et cie,
vous auriez pu cracher votre venin un peu plus.
Le 25/09/2017 à 22:08



[tr]Jacques Laxague a commenté la publication de Valeurs actuelles.


SNCF : Philippe Croizon sommé de montrer sa carte d’invaliditévaleursactuelles.com
Il aurait été intéressant que vous enquêtiez sur les consignes qui sont
données aux contrôleurs par leur hierarchie...Juste pour que nous
puissions nous faire une idée réelle des événements & pour que nous
puissions juger de l'opportunité de cette polémique...

Ci dessus mon commentaire d'hier suite au"lynchage du contrôleur de la SNCF...
Ci après un éclaircissement tardif des médias...Une fois n'est pas coutume...
Pitoyable manque de déontologie récurente dans cette profession...




2 min de lecture Handicap
Pourquoi la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif Philippe Croizon ? Si cette sollicitation du contrôleur a été largement critiquée, elle est essentielle pour
déterminer la réduction appliquée à l'accompagnateur de la personne en
situation de handicap.

Philippe Croizon à Luque, près d'Asuncion (Paraguay), le 30 décembre 2016. Crédit : Franck FIFE / AFP
Amélie James

Partager l'article







"Une procédure obligatoire Très réactive sur les réseaux sociaux, la SNCF a rapidement répondu à
Philippe Croizon en lui expliquant qu'il ne s'agit que d'une simple
procédure obligatoire.
"Bien que cette demande paraisse incongrue, le contrôleur se devait de vérifier le taux de réduction
accordé à votre accompagnateur", répond la société de transports. Si cette sollicitation du contrôleur a été largement critiquée, elle reste en effet essentielle pour déterminer la réduction appliquée à la personne qui l'accompagne. Le billet de l'accompagnateur est gratuit si la carte d'invalidité de la personne en situation de handicap comporte certaines conditions. Dans d'autres cas, le billet de l'accompagnateur doit être payé mais
son tarif est réduit de 50%. C'est donc pour vérifier ces conditions que
le contrôleur de la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif."

(Titre & extrait de l'article paru sur le site de RTL)
Le 15/09/2017 à 17:48
Plutôt que gémir sur le sort de l'audio visuel,en France,il y a un problème crucial pour les mois et les années à venir.Les hopitaux, publics,les personnels soignants sont perpétuellement débordés,les heures,ils  ne les comptent plus.Combien sont au bord de la dépression nerveuse,voilà un problème bien
plus inquiétant que le coût de la chemise ou du sous vêtement du Président.Combien de reportages sur les conditions de travail dans les milieux
hospitaliers publics????
Le 15/09/2017 à 17:36
Devra-t-on faire un téléthon pour Bouygue,Bolloré et consorts,propriétaires de chaînes de télé?landais spirou et cie,personnellement,combien donneriez vous à ces pauvres gens qui veulent sauver l'audio-visuel?
Le 15/09/2017 à 16:44
[tr]
Audiovisuel public : le budget baissera de 36 millions d'euros en 2018www.rtl.fr


Quand le pluralisme de l'ensemble de l'échiquier politique sera présent sur
l'audiovisuel (C'EST L'ENSEMBLE DES FRANÇAIS,TOUTES OPINIONS POLITIQUES
CONFONDUES), je plaindrai les chaines PUBLIQUES (avec les
responsabilités & les devoirs que cela implique)...
Modifier
[/tr]
Le 10/09/2017 à 14:22
Naturellement,ce n'était pas la presse Dassault(Figaro.et v.a).Imaginons qu'un membre de la Majorité Présidentielle en fasse autant.....Ouh la la !laxague
landais spirou aurait crié au scandale,comme il a su si bien le faire,lorsqu'il a appris que notre Président avait porté plainte contre un paparazzi.Encore
une fois....suivant les circonstances ,ou on baffoue la liberté de la presse (lorsqu'il s'agit d'Emmanuel Macron) ,ou c'est tout à fait normal suivant qu'on soit
ami du fn ou dans l'adversité.....
Le 10/09/2017 à 14:01
[url=http://www.20minutes.fr/article/2129803/video-yerres-nicolas-dupont-aignan-fait-raccompagner-journalistes-police-municipale#xtor=EPR-182-[welcomemedia][/url]


[url=http://www.20minutes.fr/article/2129803/video-yerres-nicolas-dupont-aignan-fait-raccompagner-journalistes-police-municipale#xtor=EPR-182-[welcomemedia]--[article_politique]--]VIDEO. Yerres: Nicolas Dupont-Aignan fait «raccompagner» des journalistes par la police municipale[/url] Nicolas Dupont-Aignan agacé par les journalistes ?. Suivi par une équipe de télévision de France 2
pour un sujet sur le non-cumul des mandats, l'ancien maire de cette
ville de l'Essonne et ancien candidat à l'élection présidentielle aurait fait appel à la police municipale pour faire « raccompagner » les reporters, rapporte le Parisien.
Selon le récit du journal, le député de l'Essonne, qui avait initialement accepté de répondre aux questions des journalistes au côté
du nouveau maire de Yerres Olivier Clodong (DVD), aurait menacé
d'appeler la police municipale alors qu'il était suivi depuis quelques
minutes par une caméraman et un preneur de son.
« Ils se prennent pour le Petit journal sans en avoir le talent »« Je n'y ai pas cru jusqu'à ce qu'il donne l'ordre de le faire, raconte un des journalistes de France 2 au Parisien. Cela ressemble à une entrave à la liberté de la presse. L'ancien
directeur de cabinet nous a même menacé de nous faire mettre les
menottes. »

« C'est une décision prise avec Olivier Clodong, répond Nicolas Dupont-Aignan
au journal. On a répondu à leurs questions mais nous étions ici dans un
lieu clos. Dans la rue oui, là non », dit-il, ajoutant : « Je respecte
les journalistes qui me respectent ». Selon lui, des membres
d'associations se seraient plaints d'être enregistrés. « C'est un
reportage à charge. Ils se prennent pour le Petit journal sans en avoir le talent », aurait encore déclaré le député souverainiste.
Une vidéo de la scène, diffusée sur les réseaux sociaux par une élue municipale PS, a abondamment fait réagir.


Le 09/09/2017 à 15:53

A ceux qui disent que "Les journalistes manipulent avec une parfaite bonne conscience et toujours pour la bonne cause"


Le complotiste qui accusait les médias d'exagérer les ouragans a évacué sa maison en Floride.
Après avoir dit que les alertes ouragan faisaient partie d'un complot de gauche, Rush Limbaugh a quitté sa maison de Palm Beach.

Le mardi 5 septembre, alors que l'ouragan Irma se dirigeait vers la Floride, L'animateur radio Rush Limbaugh expliquait à ses millions d'auditeurs que les médias exagéraient la menace pour que les gens croient au réchauffement climatique et achètent des bouteilles d'eau.
Le jeudi 7 septembre, il a quand même décidé de quitter sa maison de Palm Beach. À l'antenne, il a vaguement expliqué que son émission n'aurait pas lieu, sans mentionner l'ouragan Irma:
"Je ne vais pas rentrer dans les détails pour des questions de sécurité, mais il s'avère que nous ne pourrons pas faire l'émission ici demain...On sera de retour la semaine prochaine, d'un lieu inconnu. On sera de retour lundi. C'est juste que demain, ça va être problématique. Je crois que demain, ce serait légalement impossible pour nous de faire l'émission ici."


En effet, un ordre d'évacuation obligatoire a été donné pour le comté de PalmBeach, et Limbaugh a préféré écouter le gouvernement et les  cercles météorologiques officiels qu'il accusait mardi de semer la panique pour faire avancer la cause écologiste.


"N'écoutez pas@rushlimbaugh quand il dit qu'Irma n'est pas une tempête dangereuse et que c'est exagéré. Il met des vies en danger", a écrit Al Roker, météorologue pour la chaîne NBC.

Un lâche qui ne va pas jusqu'au bout de sa démarche !

Répondre au sujet