Diaporama photo : Calcutta...

Une métropole étrange où l'âme de mère Teresa demeure.... De beaux édifices, de beaux quartiers... mais à coté une immense pauvreté et un manque d'hygiène flagrant.

Ecrit par l'Ordissinaute doris.


Calcutta vu par le satellite Spot.

Calcutta est un centre industriel et un port fluvial important. Les industries traditionnelles sont le traitement du jute (80 % de la production indienne), même si la Partition a enlevé à la ville une partie de ses ressources ; l'exportation du thé (Darjeeling) se trouve dans le Bengale-Occidental, l'exploitation du minerai de charbon. Calcutta abrite aussi des usines pharmaceutiques et chimiques et des verreries.



Calcutta est une importante ville culturelle, les Bengalis jouant traditionnellement le rôle des intellectuels de l'Inde. Entre autres
artistes, l'écrivain Rabindranath Tagore est originaire de la ville, où il a passé une grande partie de sa vie.Le célèbre économiste Amartya Sen, lauréat du prix Nobel d'économie en 1998, est une autre référence importante pour le Bengale et les Bengalis.
Parmi les écrivains romanciers écrivant en anglais et les plus importants de nos jours, citons Amitav Ghosh, Amit Choudhury, Indrajit Hazra, Vikram Seth, Arundhati Roy, Jhumpa Lahiri — issus du Bengale (Arundhati Roy — bengalie du côté de son père).
Cependant, certains de ces auteurs vivent aujourd'hui à l'étranger.

Calcutta abrite douze universités. Parmi elles, l'Université de Calcutta qui fut fondée en 1857. L'université de Jadavpur est connue pour sa formation solide en sciences de l'ingénieur. Calcutta Medical College est une université de médecine extrêmement réputée.Les facultés universitaires Saint-Xavier (St Xavier's College), fondées quelques années après l'université de Calcutta, à laquelle elles sont affiliées, ont formé les physiciens Satyendranath Bose et Jagadish Chandra Bose. Sont également sortis de cette université le statisticien Prasanta Chandra Mahalanobis et le mathématicien Raj Chandra Bose. La ville abrite également le Musée industriel et technologique Birla, premier musée scientifique d'Inde.
Si vous aussi vous souhaitez créer votre diaporama, je vous invite à consulter la fiche pratique Comment créer un diaporama.
25/03/2020 - 18:48
Vous êtes une visionnaire Doris ........vous venez de nous montrer quelques
photos de l' Inde et aujourd'hui on en parle plus que jamais par le biais du
Covid 19 et  le confinement général !!!!! Mon Dieu que veut dire  un confinement général
en Inde ?? quand on voit la surpopulation, la misère,  la déficience sanitaire
et médicale......
Hier soir, j'ai regardé sur Arte une émission très intéressante : " un monde sans femmes"
qui est venu compléter ce que je connaissais un peu: c'est à dire la politique menée par Indira Gandhi  (
sous  l'influence des AMÉRICAINS !!!!!..    ) sur le contrôle des naissances et plus spécialement
à l'égard des  filles Aujourd'hui, il existe un terrible décalage .....Les hommes
n'arrivent plus à se marier et ce sont les femmes qui subissent : viols, enlèvements,
meurtres y compris les touristes étrangères.......J'ai appris beaucoup de choses dans
ce documentaire y compris sur la Chine et la Corée du Sud.
Je vous remercie vivement pour vos nombreuses publications où se mêlent l'humour
et la Connaissance .  MERCI , MERCI DORIS .

23/03/2020 - 18:23
Merci Doris pour ce diaporama sur L'Inde et notamment  Calcutta . J'ai toujours été fascinée
par ce pays sur lequel j'ai lu de très nombreux ouvrages et notamment les livres de
Dominique Lapierre qui s'était avec son épouse beaucoup investi sur le plan humanitaire.
Vivant dans les bidonvilles de Calcutta dans les mêmes conditions que ceux à qui il apportait
son aide....tout comme l'a fait Mère Thérèsa.
Ce pays très complexe de par sa culture, se développe à grands pas dans certains domaines.
Nos grands laboratoires y confient la fabrication de leurs médicaments.......entre autres ( vêtements etc..)
En revanche , le statut des femmes ne progressent guère .....et pour le tourisme en indépendant,
c'est devenu un pays à haut risques notamment  pour les femmes.
Les sites y sont grandioses, mais souvent les voyageurs en reviennent bouleversés
par la grande pauvreté qui subsiste.
23/03/2020 - 11:08
Trop de misère dans ce monde!...merci  Doris
23/03/2020 - 10:02
et bien on peut dire que c'est un pays que j'aime voir virtuellement mais ou je n'aurais pas aimer voir en vrai trop de monde c'est affolant....et en plus voir ces pauvres gens ça gréve le coeur....il y a beaucoup de misére dans ce pays....espèrons que le coronavirus n'y fera pas une hécatombe....
23/03/2020 - 09:53
Merci DORIS, regardé avec attention, et pleine de
réflexion. A bientôt, Chers Ordissinautes. Que le
soleil vous accompagne!