La défiscalisation, traditionnellement, c’est une histoire de fin d’année. Mais déroger aux traditions, c’est (parfois) une bonne idée ! En investissant dans un FIP Corse avant la fin du mois de septembre, vous bénéficiez d’une durée de blocage réduite de votre épargne. Le tout avec la même réduction d’impôt que celle octroyée pour un investissement acté en octobre, novembre ou décembre… Alors pourquoi attendre ?

Défiscalisation, encore un mois… pour gagner un an

La défiscalisation, traditionnellement, c’est une histoire de fin d’année. Mais déroger aux traditions, c’est (parfois) une bonne idée ! En investissant dans un FIP Corse avant la fin du mois de septembre, vous bénéficiez d’une durée de blocage réduite de votre épargne. Le tout avec la même réduction d’impôt que celle octroyée pour un investissement acté en octobre, novembre ou décembre… Alors pourquoi attendre ?


Source :

Attendre la fin de l’année pour réduire ses impôts, une fausse bonne idée ?



Lorsque vous cherchez un investissement vous donnant droit à un avantage fiscal, la date qui revient systématiquement est celle du 31 décembre. En effet, votre versement doit être effectué avant le changement de calendrier pour avoir un impact sur votre prochain impôt sur le revenu : en défiscalisant avant le 31 décembre 2021, vous en profitez en 2022. Un jour trop tard et il faudra attendre jusqu’en 2023 pour profiter de votre avantage fiscal.

C’est notamment pour cette raison que de nombreux contribuables patientent jusqu’aux derniers jours de l’année avant d’agir. Après tout, se disent-ils, l’avantage fiscal ne changera pas et l’investissement se déroulera selon les mêmes modalités… Mais ce n’est pas toujours le cas !

Prenez l’exemple du FIP Corse. Ce fonds d’investissement de proximité, dédié à l’investissement dans des PME de l’Ile de Beauté, vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt d’un taux maximum de 30 %*. Cet avantage fiscal ne changera pas d’ici la fin de l’année, d’autant qu’il a été reconduit dans les mêmes conditions pour 2022. Mais il existe une grosse différence entre un investissement acté avant le 31 septembre et un autre réalisé au cours du dernier trimestre 2021 : dans le premier cas, le placement se dénouera entre fin 2027 et fin 2029**, tandis que les « retardataires » devront attendre un an de plus avant le déblocage des fonds. Une différence qui tient au fait que les investissements actés avant fin septembre seront dédiés à un fonds commercialisé depuis fin 2020. A l’inverse, ceux qui attendent octobre pour se lancer investiront dans un nouveau millésime et seront de facto soumis à une durée de blocage plus longue. Et ce, sans avantage supplémentaire en contrepartie.

Exemple : J’investis en septembre 2021 dans un FIP Corse inauguré en 2020. Sa durée de blocage se situe entre 7 et 9 ans. Mon épargne sera de nouveau disponible à l’échéance du fonds, soit entre le 31 décembre 2027 et fin 2029.
Si j’attends décembre 2021 pour investir dans un FIP Corse, celui-ci sera millésimé de 2021 et le fonds sera débloqué au plus tard fin 2030.


>> Je demande une information détaillée sur le FIP Corse



Le FIP Corse, une des meilleures réductions d’impôt à votre disposition



Comme le savent de nombreux contribuables, la France est connue pour son ingéniosité fiscale. C’est sans doute pour cette raison qu’il existe autant de dispositifs de défiscalisation : investissement immobilier, dans les entreprises, dans la forêt, le cinéma… Sans oublier les dépenses liées à l’emploi d’un salarié à domicile ou encore la rénovation d’un logement. En plus, les avantages fiscaux octroyés peuvent prendre des formes différentes : déduction fiscale (dans le cas de l’épargne retraite notamment), crédit ou réduction d’impôt...

Autant dire qu’il n’est pas si facile d’identifier les meilleures opportunités mises à disposition pour dégonfler la pression fiscale. Parmi les solutions à étudier de près, le FIP Corse dispose de plusieurs atouts indéniables. Pour commencer, il vous permet de bénéficier d’un taux de réduction d’impôt de 30 %* maximum. Celle-ci est calculée sur la base d’un montant maximum de 12 000 € pour une personne seule et 24 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Soit une réduction d’impôt pouvant atteindre jusqu’à 3 600 ou 7 200 € selon votre situation.

L’avantage fiscal étant soumis au plafonnement des niches fiscales à 10 000 € par an et par foyer, il convient de prendre quelques précautions afin de maximiser ce plafond, surtout si vous bénéficiez d’autres réductions d’impôt par ailleurs. C’est justement un des autres atouts du FIP Corse : accessible à partir de 1 000 € de versement**, il s’adapte parfaitement à votre situation et vos besoins. Par exemple, un couple qui n’aurait plus que 3 000 € disponibles sous le plafond peut recourir au FIP Corse en complément, en investissant 10 000 € de sorte à maximiser ses avantages fiscaux sans excéder la limite légale.

Rappelons toutefois que ce type d’investissement présente un risque de perte en capital, l’investissement dans des PME ne présentant par nature pas de garantie. Il ne s’agit pas pour autant d’une loterie : les meilleures sociétés de gestion spécialisées s’avèrent capables de générer des gains pour les investisseurs au dénouement du fonds. Vous bénéficiez dès lors d’un avantage supplémentaire, puisque les plus-values potentielles sont exonérées d’impôt sur le revenu et ne supportent que les prélèvements sociaux à 17,2 %. A contrario, en cas de perte, les meilleurs fonds parviennent à limiter la casse, de sorte que le montant procuré par l’avantage fiscal excède significativement celui de la perte.

>> Je demande une information détaillée sur le FIP Corse



Choisir le bon fonds et la bonne société de gestion


Compte tenu du risque de perte en capital, il est indispensable de sélectionner un fonds et une société de gestion qui figurent parmi les références du marché. Mais ce n’est pas tout, puisque tous les FIP Corse ne proposent pas le taux maximum de réduction d’impôt. Ce taux étant déterminé en fonction des fonds réellement investis dans les PME corses (70 % minimum), le taux de l’avantage fiscal peut chuter jusqu’à 21 %* dans le pire des cas.

Pour répondre à ces exigences, meilleurtaux Placement a choisi de travailler avec la société de gestion Vatel Capital. Spécialiste du FIP Corse depuis sa mise en place en 2008, elle s’appuie sur une excellente connaissance du terrain et des entrepreneurs locaux, appuyée par un réseau de prescripteurs locaux (chefs d’entreprises, experts comptables, notaires, avocats…) tissé au fil des années. Au prix d’une sélection rigoureuse, ciblant notamment les secteurs de l’agroalimentaire, du tourisme, de la santé/dépendance et des énergies renouvelables, Vatel Capital vise un couple rendement/risque maîtrisé et s’écarte des logiques de paris risqués.

Son 13ème FIP Corse consécutif
inauguré en 2020, Kallisté Capital n°13, vous donne droit à la réduction d’impôt maximale de 30 %*. Il est ouvert aux souscriptions jusqu’au 31 septembre 2021. Il est donc encore temps d’en profiter si vous souhaitez défiscaliser dans les meilleures conditions.

>> Je demande une information détaillée sur le FIP Corse Kallisté Capital N°13



Communication non contractuelle à caractère publicitaire

*En contrepartie, votre argent est bloqué pendant une durée de 6 à 9 ans. Le fonds commun de placement dans l’innovation, catégorie de fonds commun de placement à risques, est principalement investi dans des entreprises innovantes qui présentent des risques particuliers, c’est pourquoi votre investissement n’est pas garanti et présente un risque de perte en capital. Le fonds d’investissement de proximité est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers.

**Conditions spécifiques au FIP Corse Kallisté Capital n°13 de Vatel Capital
Copyright ©2021 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Veuillez vous connecter pour pouvoir en soumettre un.