Depuis 2007, depuis la crise des subprimes, et encore plus depuis la crise sanitaire, les banques centrales jouent aux apprentis sorciers.

Morning du 19 août, La Fed, apprentie équilibriste

Depuis 2007, depuis la crise des subprimes, et encore plus depuis la crise sanitaire, les banques centrales jouent aux apprentis sorciers.


Source :

Elles ont multiplié les tours (QE, LTRO, taux négatif, etc.) pour distribuer l’argent magique et maintenir l’économie a flot.
Mais depuis quelques semaines, la Réserve Fédérale américaine nous joue un autre numéro.
Celui d’équilibriste.



Par Gauthier MAES
Responsable média
Meilleurtaux Placement

FED OFF
La partition jouée par la Fed depuis plusieurs semaines est aujourd’hui bien huilée.
Son but est double. Tout d’abord, contrôler l’inflation.
Et notamment l’inflation des actifs.
Et pour cela, il faut éviter que les investisseurs ne tombent trop dans l’euphorie de la reprise.
Alors, dès que les marchés s’enflamment un peu, la Fed glisse un petit message, généralement d’un président d’une succursale, pour évoquer la possibilité de durcir la politique monétaire.
On a ainsi vu récemment les présidents des Fed de Philadelphie, Atlanta, Boston et San Francisco évoquer le calendrier du « tapering », qui pourrait commencer dès 2021. C’est ce qui ressort des dernières « minutes » de la Fed publiées hier soir.
Et généralement, ça calme un peu l’euphorie.

FED ON
L’autre but de la Fed est de maintenir les investisseurs dans l’optimisme, qui reste fragile.
Les investisseurs scrutent et craignent toute décision de la Fed. Si l’inflation montre des signes d’emballement, comme ce fut le cas en juillet, les marchés baissent.
Alors la Fed va glisser un autre message, généralement via son président Jay Powell, pour rassurer les investisseurs, assurait que l’inflation n’est que temporaire et que la Fed va continuer à soutenir l’économie.
Powell est « intervenu » en avril, juin, et juillet, provoquant à chaque fois un rebond des marchés.
Un vrai numéro d’équilibriste pour maintenir les investisseurs dans une douce euphorie, sans emballement.
Et le tour est (bien) joué, pour l’instant…

ET DONC… QUE FAIRE ?
On le rappelle, nous étions très optimistes sur l'économie lorsque la crise sanitaire a éclaté du fait de la réaction immédiate des banques...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2021 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Veuillez vous connecter pour pouvoir en soumettre un.