Le régulateur chinois du marché a rendu public les grandes lignes d'une réglementation, destinée à lutter plus efficacement contre la concurrence déloyale sur internet. Depuis quelques semaines, la Chine refaçonne son économie, afin qu’elle soit plus au service de son idéologie. Celle d’une dictature communiste.

Morning du 17 août, La Chine ne soigne plus ses champions

Le régulateur chinois du marché a rendu public les grandes lignes d'une réglementation, destinée à lutter plus efficacement contre la concurrence déloyale sur internet. Depuis quelques semaines, la Chine refaçonne son économie, afin qu’elle soit plus au service de son idéologie. Celle d’une dictature communiste.


Source :


Par Gauthier MAES
Responsable média
Meilleurtaux Placement

AU NOM DE LA CONCURRENCE
L’offensive du gouvernement chinois contre ses entreprises technologiques se poursuit.
Rappels à l’ordre, amendes records, restrictions et interdictions, « disparitions » de dirigeants pendant quelques semaines, etc.
Et aussi plus de réglementations : de nouvelles sont à l’étude dans le but d’interdire notamment l'utilisation d'algorithmes ou de faux avis pour promouvoir des biens et des services.
Au nom de la concurrence, le régulateur chinois rendra illégal le recours à des moyens techniques bloquant les services concurrents (partage de contenus vers d’autres réseaux sociaux, téléchargement d’applications de concurrents, etc.)

PLONGEON
Le régulateur des marchés n'a pas précisé quand cette nouvelle réglementation entrera en vigueur. Mais la nouvelle a fait dévisser le cours des actions des principales entreprises chinoises de la tech sur la journée d’hier :
Alibaba : -4,77% (-25% depuis le 1er janvier)
Tencent : -4,14% (-24% YTD)
Baidu : -5,45% (-45%).
Kuaishou Technology : -4,7% (-75% !)
En un peu plus d’un mois, les tycoons chinois ont perdu plus de 100 milliards $

REPRISE EN MAIN
Pour ceux qui l'avaient oublié, la Chine rappelle que c'est une dictature.
Pas seulement politique avec un système capitaliste.
Non, une dictature économique aussi.
Et le pouvoir est concentré entre les mains des dirigeants.
Pas des dirigeants d'entreprises.
Non, des dirigeants politiques, et surtout de Xi JinPing.
Il veut contrôler.
Tout contrôler.
Quitte à sacrifier quelques centaines de milliards de dollars de "capitalisation".

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LA VIGUEUR AMERICAINE FRAGILISÉE
Les ventes au détail aux États-Unis ont baissé nettement plus que prévu en juillet. Une baisse de 1,1% au lieu d’une hausse de 0,6% attendu.
Le...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2021 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Veuillez vous connecter pour pouvoir en soumettre un.