Quand la crise sanitaire sera terminée, et elle se terminera, nous découvrirons l'étendue des dégâts qu'elle a causée.

Morning du 19 novembre, La dette

Quand la crise sanitaire sera terminée, et elle se terminera, nous découvrirons l'étendue des dégâts qu'elle a causée.


Source :

Et un des éléments les plus frappants sera sans conteste la dette massive que l'économie mondiale devra assumer.
L' Institute of International Finance a publié hier les chiffres d'endettement mondial.
Et ils sont spectaculaires.
277 000 MILLIARDS
À la fin de l'année 2020, la dette mondiale aura dépassé les 277 000 milliards de $.
Avec une hausse de 15 000 milliards juste pour l'année 2020.
Difficile de se rendre compte de ce que ça représente tant les chiffres sont énormes.
Cela devient un peu plus palpable quand on dit que ça représente 365% du PIB mondial.
365%.
C'était 320% à la fin de 2019.

LA RÉPONSE...
...à la crise a été l'endettement.
Les États se sont massivement endettés pour soutenir l'économie.
Les entreprises, en particulier dans les secteurs exposés, se sont endettées, principalement auprès des états, pour traverser la crise.

MAIS NOUS NE SOMMES PAS TOUS ÉGAUX
Devant la dette.
Les pays développés bénéficient de taux particulièrement bas.
Voire négatifs.
De la confiance des investisseurs.
Et du soutien massif de leurs banques centrales qui absorbent la dette.
Ils pourront conserver cette dette en la transformant en dette perpétuelle, une dette qui ne sera jamais remboursée, ou ils pourront tous décider de l'annuler, en même temps, dans la même proportion.

LE PROBLÈME...
...se pose pour les pays émergents et surtout les pays pauvres.
Ces pays, confrontés à la défiance des investisseurs, voient leur devise chuter, ce qui entraîne une hausse de l'inflation dévastatrice pour le pouvoir d'achat des populations, cette hausse de l'inflation entraîne une hausse des taux d'intérêt qui rend le poids de la dette insupportable.
Le nombre de pays émergents ou pauvres qui vont faire défaut va évidemment augmenter.
Les discussions sont déjà en cours pour annuler une partie de la dette des pays pauvres.

C'EST DUR...
...à comprendre, mais la dette n'est pas un problème pour les états tant qu'il n'y a pas d'inflation.
Le Japon vit, très bien, depuis 30 ans, avec une dette de plus de 200% de son...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2020 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Veuillez vous connecter pour pouvoir en soumettre un.