Nous sommes en pleine période de prévisions.

Morning du 9 janvier, NOS PREVISIONS POUR 2020

Nous sommes en pleine période de prévisions.


Source :

Un rite annuel.
Un rite magique, quasiment religieux.
Chaque prévisionniste, chaque économiste et tous les stratégistes des grands établissements financiers se penchent sur leurs boules de cristal ou implorent l’inspiration divine pour donner les grandes tendances de l’année à venir.
Il faut le faire.
Même si cet exercice est totalement artificiel.
ON L’A VU L’ANNEE DERNIERE
A quelques jours, voire quelques heures près, tout le monde ou presque s’est planté.
Toutes les prévisions pour 2019 étaient publiées au plus tard le 2 Janvier.
Manque de bol, le patron de la banque centrale Américaine s’est exprimé…le 4 Janvier.
Et il a totalement changé son fusil d’épaule.
On craignait que le cycle de hausse de taux Américains, qui avait provoqué la chute des marchés en 2018, qui n’était d’ailleurs pas du tout anticipée en JANVIER 2018, se poursuive et tous les spécialistes appelaient à la prudence.

SEULEMENT VOILA
...Le 4 Janvier, il a décidé d’arrêter de monter les taux mais au contraire de les baisser.
Trois fois dans l’année.
Et ce simple évènement, arrivé quelques jours trop tard, a totalement modifié la face des marchés.
Les indices boursiers ont fait fi de tous les évènements géo politiques négatifs et toutes les données économiques défavorables.
On est passé, du jour au lendemain, de l’inquiétude au soulagement, du soulagement à l’optimisme, de l’optimisme à l’euphorie.
Résultat : 25 à 30% de hausse pour les principaux indices boursiers.
Début 2019, peu prévoyaient une hausse du CAC supérieure à 5 ou 10%.
Nous avions nous même envisagé une hausse de 10 à 15% mais appelions à la prise de bénéfice si ces niveaux étaient atteints.

ET AUJOURD’HUI ?
Le consensus est positif.
Logique. C'est toujours le cas après une année de hausse.
A chaque fois qu'une année a été haussière, le consensus était optimiste pour l'année suivante.
Et à chaque fois qu'une année a été baissière, le consensus était à la prudence pour l’année suivante

J’ai lu les rapports des grandes banques, les prévisions des gestionnaires des grands fonds internationaux...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2020 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.