Les présidents français et américain ont commémoré à l'unisson l'anniversaire du D-day, le débarquement des troupes alliées sur les côtes normandes. Au-delà des discours et accolades de façade, on sent que les relations entre les deux « amis » se sont nettement refroidies depuis leurs débuts. Trump y est pour beaucoup, mais Emmanuelle Macron également...

Morning du 7 juin, Macron et Trump, la paix ou la guerre ?

Les présidents français et américain ont commémoré à l'unisson l'anniversaire du D-day, le débarquement des troupes alliées sur les côtes normandes. Au-delà des discours et accolades de façade, on sent que les relations entre les deux « amis » se sont nettement refroidies depuis leurs débuts. Trump y est pour beaucoup, mais Emmanuelle Macron également...


Source :

DES RELATIONS FROIDES
Les deux dirigeants s'opposent désormais sur de nombreux sujets, du climat à l'Iran en passant par le Brexit et les tensions commerciales.
Et on ne peut pas reprocher au président français de se coucher face à son homologue américain quand celui-ci vient en France.
Emmanuel Macron n'hésite pas à reprocher à Trump son unilatéralisme.
Déjà, lors de la dernière visite du président américain en France, à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918 en novembre, Macron avait tenu un discours dénonçant les « dangers du nationalisme ». Piqué au vif, Trump avait répondu par une salve de tweets moquant notamment
« la très faible cote de popularité » d'Emmanuel Macron.

PASSÉ ET AVENIR
Lors d'une commémoration très émouvante pour le D-Day, Donald Trump a rendu un vibrant hommage aux vétérans américains, au « patriotisme fier », et au lien « indestructible » avec la France.
Emmanuelle Macron a lui souligné l'importance de l'OTAN, mais aussi de l'ONU et l'Union Européenne, de l'alliance des peuples et du « pacte qui unit les États-unis et la France à la liberté ».
Une différence très nette dans leur discours : Trump parle du passé, sans aucune connotation politique. Macron est penché sur l'avenir et appelle à plus de collaboration. Un discours à double sens.

ABE EN IRAN
Le Premier ministre japonais devrait se rendre en Iran la semaine prochaine.
Une première depuis 40 ans
Cette visite fait suite à la visite de Donal Trump la semaine dernière. Les deux dirigeants s'étaient en effet mis d'accord pour que Tokyo serve de médiateur dans le conflit opposant Washington à Téhéran
Encore une victoire de Trump

MAY-XIT
C'est le D-Day aujourd'hui pour Theresa May : le jour de démission.
Comme annoncé fin mai, la Première ministre britannique quitte...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2019 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.