Cela faisait des mois qu’on attendait ou qu’on craignait une chute des marchés. Hier la dernière digue a cédé. Les investisseurs s’étaient réfugiés sur les valeurs technologiques américaines, sur les valeurs du luxe ou encore sur les valeurs pétrolières. Ils avaient commencé à fuir les marchés émergents ou encore les marchés de valeurs moyennes. Mais ces valeurs « refuges » ont fini par chuter aussi.

Morning du 11 octobre, La chute des marchés

Cela faisait des mois qu’on attendait ou qu’on craignait une chute des marchés. Hier la dernière digue a cédé. Les investisseurs s’étaient réfugiés sur les valeurs technologiques américaines, sur les valeurs du luxe ou encore sur les valeurs pétrolières. Ils avaient commencé à fuir les marchés émergents ou encore les marchés de valeurs moyennes. Mais ces valeurs « refuges » ont fini par chuter aussi.


Source :

CE N’EST PAS UNE SURPRISE
On se demandait comment les marchés Américains et certains secteurs des autres marchés boursiers résistaient. Malgré la guerre commerciale et malgré la hausse des taux d’intérêt aux Etats Unis. Cette étonnante résistance a duré des mois, contre toute attente. Et hier, tout s’est accéléré. Sans véritable catalyseur, même si on peut toujours trouver des explications a posteriori.

DES BAISSES SPECTACULAIRES
Le Nasdaq a perdu plus de 4%. Les mastodontes comme Apple ou Amazon ont chuté respectivement de 4.63% et de 6.15%. Le CAC et les marchés Européens ont perdu environ 2%. Avec des baisses spectaculaires parmi les valeurs refuges comme LVMH, -7.14%, OU Kering, -9.62%. L’indice de volatilité, l’indice de peur des marchés, le VIX a (enfin) décollé et dépassé les 20%. Et ce matin l’Asie a amplifie la baisse avec une chute de plus de 4%

CORRECTION OU RETOURNEMENT DE TENDANCE ?
Rappelons, encore une fois, que les marchés Américains défiaient toutes les lois de la gravité boursière et qu’ils ont connu un cycle de hausse phénoménale depuis mars 2009. Rappelons aussi que de nombreuses sociétés atteignaient des valorisations aberrantes sur les marchés. Une correction n’est donc pas étonnante. Ce qui est étonnant c’est qu’elle ait mis autant de temps à se produire. Et maintenant ? Tout va dépendre évidemment de l’évolution des taux aux Etats Unis et des négociations commerciales entre la Chine et les Etats Unis, mais la purge pourrait encore continuer.

TRUMP CRITIQUE ENCORE LA CHINE
Cette fois ci, il a ciblé la politique de changes de la Chine. Il s’est encore énervé. Il en a marre de voir les Chinois utiliser le yuan comme arme commerciale en pratiquant des dévaluations compétitives, qu’il...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2018 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.