Le premier trimestre s'achève. L'heure des bilans. Et le bilan est médiocre sur les marchés financiers. Les investisseurs veulent déjà oublier ce début d'année. La plupart des indices finissent le trimestre dans le rouge et la volatilité, l'indice de peur des marchés, est revenue en force.

Morning du 30 mars, Un premier trimestre boursier médiocre

Le premier trimestre s'achève. L'heure des bilans. Et le bilan est médiocre sur les marchés financiers. Les investisseurs veulent déjà oublier ce début d'année. La plupart des indices finissent le trimestre dans le rouge et la volatilité, l'indice de peur des marchés, est revenue en force.


Source :

QUELQUES CHIFFRES
Le CAC finit le trimestre en baisse en baisse de 2.73%, l'eurostoxx 50 de 4.07%, avec un Dax en chute de 6.35% et un indice anglais en baisse de 8.21%. Pas mieux du côté de l'Asie avec une baisse du Nikkei de 7.05%. Côté US, les S&P finit en baisse de 1.22% et le Nasdaq est parvenu à rester dans le vert malgré la chute récente des grandes valeurs de la tech.

LES ELEMENTS D'INCERTITUDE
qui ont pesé sur le marché ce trimestre étaient nombreux. On a commencé avec les craintes de retour de l'inflation suite aux hausses des salaires aux Etats Unis, on a continué avec les craintes de guerre commerciale après les taxes sur l'acier et l'aluminium décidées par Donald Trump et les mesures prises à l'encontre de la Chine, puis on a eu les difficultés de Facebook et les attaques contre d'autres géants de la tech Américaine comme Amazon.

CORRECTION OU RENVERSEMENT DE TENDANCE ?
C'est évidemment la grande question qui va se poser en ce début de deuxième trimestre. Pour l'instant, compte tenu de l'ampleur de la baisse par rapport à la hausse spectaculaire des derniers mois et des dernières années, on ne peut évidemment parler que de correction. Impossible donc à ce stade d'évoquer encore un renversement de tendance.

LE MYSTERE DES ACTIONS EUROPEENNES
La sous performance des marchés Européens me surprend. Un des évènements majeurs des derniers mois, c’est quand même le retournement complet de la situation en Europe.Retournement politique bien sûr mais retournement économique aussi. L’Europe délivre. Elle atteint des taux de croissance à l’américaine. Son chômage se replie, de façon spectaculaire évidemment en Allemagne et dans les pays d’Europe du Nord mais il se replie même chez les anciens cancres. Mais il y a une chose qui ne boume pas et c’est quand même très difficile à comprendre, ce sont les indices Européens. Dans l’absolu. Et...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2018 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.