On pensait que Macron était capable de tous les miracles. Et que les bonnes vieilles grèves qui plombent les journées des usagers des transports en commun faisaient déjà partie du monde d'avant. Mais en fait, non.

Morning du 22 mars, Ah...Une bonne grève

On pensait que Macron était capable de tous les miracles. Et que les bonnes vieilles grèves qui plombent les journées des usagers des transports en commun faisaient déjà partie du monde d'avant. Mais en fait, non.


Source :

LA PREMIERE EPREUVE
La grève des fonctionnaires et des cheminots va être suivie de près. C'est la première grande épreuve sociale de Macron et elle donnera le ton des prochaines grèves, notamment de la SNCF. Première réelle épreuve pour Macron, mais test également pour les syndicats qui tentent désespérément de rebondir depuis les élections. Bon courage à ceux qui sont touchés.

LE TTSO DE LA SEMAINE: "Le contre-pari (rien ne va plus)"
C'est le plan de Macron. Le Canard Enchaîné révèle mercredi que le PR a expliqué "en petit comité" le vrai motif de son recours aux ordonnances pour réformer la SNCF : "les grèves durent pendant tout le temps du débat parlementaire", avec la procédure normale "on en aurait eu pour 6 mois de bordel (...) là ça sera au plus 2 mois, car, généralement, quand le texte est adopté, les grèves s'arrêtent". Pour sa première grève, le PR aura-t-il la chance du débutant ?
Toujours selon la même source, l'exécutif est même encore plus optimiste et, doutant de la mobilisation syndicale, prévoit "pas plus de 15 jours, 3 semaines" de grève. Ce qui peut suffire.

IL A PARLE
Il a attendu. 4 jours. Tout le monde voulait connaître sa réaction. Marc Zuckerberg s'est exprimé hier. Sur Facebook évidemment. Il a tout de même admis qu'ils avaient fait des erreurs mais s'est empressé d'ajouter que toutes les mesures ont été prises pour que ce qui s'est passé ne se reproduise pas. Mais il a promis de continuer à améliorer les protections et à mener une enquête approfondie sur l'affaire Cambridge Analytica. Pas sûr que cela suffise à calmer les autorités Américaines, Britanniques et Européennes.

LA PREMIERE REUNION DE LA FED SOUS JAY POWELL
La hausse des taux d’hier était largement anticipée. Mais les marchés, surtout le marché des changes, a retenu comme élément principal qu’il ne devrait y avoir que trois hausses des taux d’intérêt cette année alors qu’on commençait depuis quelques semaines à en...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2018 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.