L’euro continue sa progression. Et quelle progression. Après une hausse de 14% en 2017, le voilà qui dépasse les 1.22 dollars. Des niveaux qu’on n’avait pas vus depuis plus de 3 ans.

Morning du 15 janvier, L'EURO FORT

L’euro continue sa progression. Et quelle progression. Après une hausse de 14% en 2017, le voilà qui dépasse les 1.22 dollars. Des niveaux qu’on n’avait pas vus depuis plus de 3 ans.


Source :

L'ACCORD EN ALLEMAGNE
L’accord en Allemagne sur un gouvernement de coalition est évidemment un des facteurs qui a favorisé cette accélération. Même si on a quelques tensions au sein du SPD. Au-delà du fait que Merkel a assuré un nouveau mandat ce qui a rassuré les marchés, on a également la certitude que ce nouveau gouvernement va faire de l’Europe sa priorité. C’était l’exigence de Martin Schultz et du SPD mais c’est également la volonté de Merkel : compte tenu de la situation économique exceptionnelle de l’Allemagne, elle pourra consacrer son mandat à un approfondissement de la construction Européenne

LA BCE MOINS CONCILIANTE
Le ton un peu moins conciliant de la Banque Centrale Européenne soutient également l’euro. Avec une économie Européenne florissante et des indicateurs toujours plus favorables, la BCE va devoir, même si Mario Draghi fait tout pour l’éviter, mener une politique moins laxiste. Mais contrairement aux Etats Unis où on anticipe maintenant 4 hausses de taux en 2018 au lieu de 3 du fait de la vigueur de l’économie et du frémissement de l’inflation, on n’aura pas en Europe cette année un vrai resserrement brutal de la politique monétaire, juste un petit tour de vis, un tout petit tour de vis.

UN VOTE DE CONFIANCE POUR L'EUROPE
La hausse de l’euro c’est donc un vote de confiance des investisseurs.
Un plébiscite pour l’Europe et en particulier pour la zone euro. Pour tous les investisseurs internationaux l’Europe est passée de zone à éviter totalement au début de l’année 2017 à zone d’attraction majeure aujourd’hui car l’Europe cumule plusieurs avantages : une croissance forte mais également une stabilité politique, malgré les risques en Italie et la situation ubuesque de l’Espagne, une stabilité politique marquée maintenant par un leadership fort de la zone euro avec une Merkel qui reprend la situation en mains en tandem avec Macron. Ce qui est étonnant aussi c’est que le dollar ne profite pas pour l’instant des...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2018 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.