Le premier budget du nouveau gouvernement regorge de modifications sur la fiscalité de votre épargne (Flat tax, IFI...). La « transformation » est en marche même si E. Macron, en bon rassembleur, ne créé pas de rupture : les cotisations salariales baissent ? La CSG augmente. L'ISF disparaît ? L'IFI est créé, etc. En tout cas, les ménages français en auront pour leur argent.

Morning du 4 janvier, 2018 ou ce qui change pour votre argent

Le premier budget du nouveau gouvernement regorge de modifications sur la fiscalité de votre épargne (Flat tax, IFI...). La « transformation » est en marche même si E. Macron, en bon rassembleur, ne créé pas de rupture : les cotisations salariales baissent ? La CSG augmente. L'ISF disparaît ? L'IFI est créé, etc. En tout cas, les ménages français en auront pour leur argent.


Source :

ADIEU ISF, BONJOUR IFI ET FLAT TAX
Depuis lundi, la fiscalité pesant sur le capital a radicalement évolué. L'impôt de solidarité sur la fortune a tiré sa révérence au profit d'un impôt immobilier, tandis que le prélèvement forfaitaire unique vient de connaître ses tous premiers jours d'entrée en vigueur. Le but est clairement affiché : simplifier la fiscalité du capital et surtout réorienter l'épargne des Français vers "l'économie productive".

DE LA POUDRE DE PERLIMPINPIN ?
Quand on étudie les comptes de plus près, on se rend compte que la pression fiscale ne sera pas tant abaissée que cela. On déshabille Pierre pour habiller Jacques. A côté de ces effets d'annonce dont la mesure symbolique de la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers, on remarque que ces baisses d'impôts seront compensées par... des hausses ! Ce qui n'est pas surprenant en soi, la nature ayant horreur du vide. Hausse de la CSG pour les retraités et alourdissement de la fiscalité écologique pour les salariés qui, on vous le rappelle devaient profiter d'une baisse des cotisations sociales.

UN AMENDEMENT PANDA
On ne soupçonne pas l'effet d'un bébé panda. Le charme a même opéré jusque dans les travées de l'Assemblée Nationale. Selon Challenges, les députés ont approuvé une baisse de la TVA applicables aux parcs zoologiques. Une mesure qui va laisser un trou dans les caisses de l'Etat évalué à 7,2 millions d’euros par an. Et d'après Challenges, l’Elysée serait intervenu la veille du vote à l’Assemblée auprès d’un parlementaire de la majorité, pour favoriser ce beau cadeau fiscal de fin d'année.

L'OPA RATE DU JOUR
La fusion entre Moneygram et Ant Financial Group, la filiale financière du géant chinois du commerce en ligne Alibaba Group, n'aura pas lieu. Les deux...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2018 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.