Le rebond du pétrole continue. Pas facile de suivre les fluctuations du pétrole depuis quelques semaines. Pression à la baisse. Puis pression à la hausse. Et finalement un cours qui reste autour d’un cours d’équilibre ou de déséquilibre supérieur à 50 dollars et c’est assez logique.

Morning du 12 octobre, Le pétrole cherche son équilibre

Le rebond du pétrole continue. Pas facile de suivre les fluctuations du pétrole depuis quelques semaines. Pression à la baisse. Puis pression à la hausse. Et finalement un cours qui reste autour d’un cours d’équilibre ou de déséquilibre supérieur à 50 dollars et c’est assez logique.


Source :

UNE OFFRE RELATIVEMENT STABLE
On a deux forces contradictoires en présence. D’un côté l’offre. L’Arabie Saoudite fait tous les efforts possibles pour tenter d’éviter la surproduction et pour tenter d’imposer les quotas à l’OPEP mais également aux autres producteurs comme la Russie. Et ce n’est pas simple. Entre l’Iran qui n’écoute pas, par principe, l’Arabie Saoudite, l’Irak et la Libye en reconstruction qui ont besoin d’argent et qui donc respectent peu les quotas et d’autres membres indisciplinés c’est l’Arabie Saoudite elle-même qui doit par sa propre réduction de production réguler le marché.

UNE DEMANDE EN HAUSSE
Mais du côté de la demande de pétrole, les nouvelles sont plutôt bonnes.
Là aussi, c’est assez logique. Le FMI l’a dit et répété, l’économie mondiale va mieux. La croissance a été révisée à la hausse dans les principales zones économiques et qui dit croissance supérieure, dit consommation de pétrole en hausse. L’Opep a d’ailleurs publié un rapport hier sur la demande en 2018 et ce rapport est très optimiste. Selon l’OPEP, la demande en 2018 sera de 33.1 millions de barils par jour, soit 200,000 barils de plus que la précédente prévision.
De plus, un pétrole autour de 50 dollars reste une incitation à la consommation. Et notamment une incitation à la demande d’essence pour les automobilistes. Finalement tout le monde, tant du côté des pays producteurs que des pays consommateurs se satisferait bien d’un cours du pétrole entre 50 et 55 dollars.

RÉFORMES: ÇA CONTINUE
Macron reçoit aujourd'hui les leaders syndicats. Le sujet ? La suite des réformes sociales après la réforme du droit du travail. On va parler assurance chômage, apprentissage et formation professionnelle. Macron a compris qu'un président devait agir vite, en tout début de mandat, pour faire passer des réformes. Pas bête le gars.

LE...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2017 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.