Une bonne nouvelle pour les PME est en discussion à l’Assemblée. Et le gouvernement est favorable à cet amendement. Il s’agit en fait de compenser l’impact négatif de la suppression de ce qu’on appelait l’ISF PME, c’est-à-dire la possibilité de réduire son ISF en investissant dans une PME, par l'augmentation du taux de déduction de l'IR-PME.

Morning du 11 octobre, IR-PME, une bonne nouvelle

Une bonne nouvelle pour les PME est en discussion à l’Assemblée. Et le gouvernement est favorable à cet amendement. Il s’agit en fait de compenser l’impact négatif de la suppression de ce qu’on appelait l’ISF PME, c’est-à-dire la possibilité de réduire son ISF en investissant dans une PME, par l'augmentation du taux de déduction de l'IR-PME.


Source :

IL Y AURA UN IFI-PME JUSTE EN 2018
Avec la suppression de l’ISF, l’ISF PME a été automatiquement supprimé. Et l’ISF PME c’était plusieurs centaines de millions d’euros qui allaient dans des TPE et des PME souvent en mal de financement. Et donc une grosse déception avec sa suppression. Petite parenthèse pour ceux que ça intéresse, ce mécanisme est tout de même maintenu pour 2017, si vous êtes concerné par l’IFI, l’impôt sur la Fortune Immobilière, vous pourrez en investissant dans une PME en 2017, bénéficier de la déduction sur votre IFI 2018.

IR-PME de 18% à 30%
Et là c’est de l’IR PME dont il s’agit. Un amendement a été déposé pour permettre de réduire davantage son Impôt sur le revenu à partir de l'année prochaine, en investissant dans une PME. De 30% du montant de son investissement dans la limite de 18,000 euros. Jusqu’à présent le taux de réduction était seulement de 18%. Cette hausse du taux rendrait cette niche très attractive. Certes moins attractive que les 50% de réduction de l’ISF PME mais évidemment l’assiette de l’IR est nettement plus large et concerne nettement plus de ménages que l’ISF et donc on peut espérer que la hausse du taux de l’IR PME compense partiellement la suppression de l’ISF PME.

L’INDÉPENDANCE...MAIS PAS TOUT DE SUITE
Le feuilleton catalan continue. Hier on attendait la déclaration du président de la région devant le Parlement Catalan. Il n'a pas franchi le pas. Il n'a pas déclaré l'indépendance de la Catalogne malgré les résultats du referendum. Il a proposé de suspendre le processus d'indépendance pour prendre le temps de négocier avec Madrid.

BREXIT : TOUJOURS L'IMPASSE
Des deux côtés on se prépare au pire. Le pire c'est une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne sans deal commercial. Une sortie brutale. Le...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2017 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.