Nous étions tous persuadés qu'avec Macron et l'échec des mobilisations syndicales de la rentrée, nous avions tourné la page. Tourné la page des journées de grandes grèves et de grandes manifestations. C'était sans compter sur les fonctionnaires, nos grands nostalgiques.

Morning du 10 octobre, Comme au bon vieux temps

Nous étions tous persuadés qu'avec Macron et l'échec des mobilisations syndicales de la rentrée, nous avions tourné la page. Tourné la page des journées de grandes grèves et de grandes manifestations. C'était sans compter sur les fonctionnaires, nos grands nostalgiques.


Source :

UNE PREMIÈRE DEPUIS 10 ANS
Les fonctionnaires vont faire grève aujourd'hui. Ils vont aller dans la rue pour défiler. Et pour la première fois depuis 10 ans, tous les leaders syndicaux participeront à la manifestation, de FO à la CGT en passant par la CFDT et CFTC. Ils protestent contre tout, le rétablissement de la journée de carence, le gel des points indice et les annonces de suppressions de poste. Nostalgie quand tu nous tiens.

TRISTE ANNIVERSAIRE
Hasard du calendrier, nous fêtons les 20 ans des 35 heures. Rien à fêter en fait. Un désastre qui a plombé l'économie française pendant 20 ans.

AVERTISSEMENTS EN SÉRIE
De plus en plus de personnalités lancent des avertissements sur l’excès de liquidités sur les marchés. Et cela s’est accéléré depuis quelques jours. De l’ancien Ministre des Finances Wolfgang Schaüble à l’ancien bras droit de George Soros ou Christine Lagarde, le même sujet. Un peu trop d’optimisme sur les marchés. Et en particulier, en filigrane, un peu trop d’optimisme sur les marchés américains qui n’en finissent pas d’anticiper l’impact positif d’une baisse des impôts ou de rapatriement de capitaux planqués à l’étranger des grands groupes américains. Schaüble est allé même un cran plus loin, il a même utilisé le B word, le mot en B, Bubble, bulle.

MAIS OPTIMISME SUR L’ÉCONOMIE
Et pourtant tout le monde s’accorde à dire, à commencer par le FMI, que la croissance économique accélère. Consensus sur le sujet. Aucun doute. Le monde va mieux. Et fait assez rare, l’accroissement de la croissance touche toutes les zones économiques. On assiste à un phénomène assez rare de convergence. Mais l’inquiétude, surtout pour les Allemands, est liée au fait qu’il y a toujours autant de liquidités injectées dans le monde alors que ce n’est plus justifié et que cet excès de liquidités alimente la spéculation, la recherche de rendement...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2017 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.