Après la conquête de la lune, les scientifiques se sont lancés dans une nouvelle aventure spatiale : le voyage vers Mars. Jusqu’à présent, la planète rouge a fait l’objet de nombreux fantasmes par les écrivains, les réalisateurs, les savants et le citoyen lambda. Pourtant, pour de nombreux experts, Mars ne sera plus un rêve dans quelques années, mais une réalité.

Vivre sur mars : vraiment possible ?

Après la conquête de la lune, les scientifiques se sont lancés dans une nouvelle aventure spatiale : le voyage vers Mars. Jusqu’à présent, la planète rouge a fait l’objet de nombreux fantasmes par les écrivains, les réalisateurs, les savants et le citoyen lambda. Pourtant, pour de nombreux experts, Mars ne sera plus un rêve dans quelques années, mais une réalité.

Après la conquête de la lune, les scientifiques se sont lancés dans une nouvelle aventure spatiale : le voyage vers Mars. Jusqu’à présent, la planète rouge a fait l’objet de nombreux fantasmes par les écrivains, les réalisateurs, les savants et le citoyen lambda. Pourtant, pour de nombreux experts, Mars ne sera plus un rêve dans quelques années, mais une réalité.

 

Nombreux s’accordent à dire que le premier voyage de l’Homme en direction de Mars sera possible dans une ou deux décennies dans le meilleur des cas. Ainsi, certaines sociétés n’ont pas hésité une seule seconde à profiter du filon pour proposer l’improbable : vivre sur Mars.

 

Un regard sur Mars

L’entreprise hollandaise Mars One a présenté un projet fou. Elle propose à ceux qui le désirent de poser leur candidature pour un voyage en aller simple vers Mars afin d’y vivre … pour toujours. Leurs péripéties feraient l’objet d’une télé-réalité.

 

Le grand départ vers Mars a été fixé à 2023 pour un voyage d’une durée de 7 mois. Les passagers quitteraient ainsi la Terre pour vivre éternellement sur la planète rouge. Pour réaliser ce projet, la société Mars one est actuellement à la recherche de 24 personnes divisées en groupes de 4. Les départs seraient successifs avec, à chaque fois, une pause de deux années entre les missions. Pour le choix des candidats, les conditions sont loin d’être restrictives. Ainsi,  il suffit être âgé de 18 ans au minimum et d’avoir un bon niveau d’anglais. Puis il faut évidemment être autonome, flexible, créatif … Bref, des qualités que n’importe quel employeur peut demander à un candidat. Une fois l’annonce publiée, celle-ci a fait l’effet d’une bombe et a conduit près de 10 000 personnes à postuler.

 

Un projet réalisable ?

Le coût du projet est estimé à 6 milliards de dollars. Pour pouvoir le financer, Mars One cherche à réunir des fonds auprès de potentiels partenaires. La télé-réalité serait la cerise sur le gâteau pour susciter en permanence la curiosité du monde entier en fonction des différentes étapes : choix et préparation des candidats, départ de l’engin spatial, voyage et séjour.

 

Cependant, des questions se posent notamment sur la viabilité et la faisabilité du projet. Rappelons que la NASA (l’agence spatiale américaine) et l’ESA (l’agence spatiale européenne) n’ont envoyé que des robots, même si à terme elles ont pour objectif d’envoyer un homme sur Mars. A ce moment là, peut-être que le grand public entendra de nouveaux ces mots résonner : «  Un petit pas pour l’Homme un grand pas pour l’Humanité ».

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.