Hausse du prix à la pompe, empoisonnement de l’air, nouvelle taxe en perspective : le carburant préféré des Français risque de connaître des jours plus difficiles. Faut-il encore acheter du diesel en 2013 ?
Le parc automobile français possède le plus haut taux de diésélisation en Europe : environ 7 voitures sur 10 roulent actuellement au gasoil.

Diesel : vaut-il encore le coup ?

Hausse du prix à la pompe, empoisonnement de l’air, nouvelle taxe en perspective : le carburant préféré des Français risque de connaître des jours plus difficiles. Faut-il encore acheter du diesel en 2013 ? Le parc automobile français possède le plus haut taux de diésélisation en Europe : environ 7 voitures sur 10 roulent actuellement au gasoil.


Hausse du prix à la pompe, empoisonnement de l’air, nouvelle taxe en perspective : le carburant préféré des Français risque de connaître des jours plus difficiles. Faut-il encore acheter du diesel en 2013 ?

Le parc automobile français possède le plus haut taux de diésélisation en Europe : environ 7 voitures sur 10 roulent actuellement au gasoil.

 

 

Pourquoi cette folie diesel se maintient-elle en France ?

 

Le gouvernement, les journalistes spécialisés et les vendeurs automobiles ont longtemps fait la promotion du diesel ventant son prix plus faible à la pompe. Les constructeurs ont d’ailleurs noué un accord avec les différents gouvernements pour favoriser son essor, mettant aussi en avant une consommation inférieure de 20%.  

Certes, le gasoil est actuellement moins taxé que l’essence mais ses nombreuses émissions polluantes font maintenant débat. L’Organisation mondiale de la santé met clairement en cause ce carburant.

 

Qu’est-ce qui risque de changer dans les prochaines années ?

 

Les avantages fiscaux actuellement accordés par le gouvernement au diesel pourraient être diminués. Conséquence directe pour le consommateur : une hausse des prix à la pompe. La nouvelle norme Euro 6 applicable à partir de 2014 aura aussi pour objectif d’écarter au maximum les diesels pollués. Or, il est beaucoup plus complexe de dépolluer un moteur diesel qu’un moteur essence. Les constructeurs vont donc voir leur coût de fabrication grimper, et dans la foulée appliquer une hausse des prix de vente pour les consommateurs.

 

Les critères à prendre en compte avant d’acheter

 

A l’achat, un modèle diesel coûte plus cher que sa version essence. Le surcoût oscille entre 5% et 20% ; il varie en fonction des marques et du gabarit du véhicule. Par la suite, ce carburant vous coûtera moins cher à la pompe et consommera moins que le même modèle essence.

 

Vous devez alors sortir votre calculatrice et évaluer vos kilomètres parcourus à l’année. Il est ainsi recommandé pour les gros rouleurs, ceux qui parcourent plus de 20.000 km/an, d’opter pour un diesel.

 

Mais le diesel n’a pas tout pour lui côté portefeuille, il est aussi nécessaire de se pencher sur d’autres frais annexes qui peuvent jouer en sa défaveur.

 

L’écart du prix à la pompe entre diesel et essence n’est plus aussi important qu’auparavant. Fini le temps où l’écart avec l’essence pouvait atteindre 25% : on est aujourd’hui plus proche des 15%. L’assurance et l’entretien d’une voiture diesel sont aussi plus onéreux qu’une essence. Le moteur diesel demande par exemple une huile plus haut de gamme et donc plus chère pour le propriétaire du véhicule. Enfin, la revente d’un modèle diesel ne se fait plus aussi facilement qu’auparavant. Pour certains modèles qui sont nombreux sur le marché, le propriétaire est souvent contraint de revoir son prix à la baisse.

 

Dans tous les cas, privilégiez la marche, le vélo ou les transports publics. Ces autres moyens de transport constituent la meilleure solution pour votre portefeuille, votre santé, et notre planète !

 

Une loi réglementant la conduite des séniors Nouvelle Golf 7 : que vaut-elle vraiment ?

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.