Avec l’âge, la sexualité devient taboue, les enfants ne veulent pas imaginer leurs parents ou leur grands-parents avoir des relations sexuelles.
Notre éducation nous a appris à penser que la sexualité avait avant tout un rôle de reproduction afin de fonder un foyer. Mais le sexe pour le plaisir, ce n’est pas que pour les jeunes !

Sexualité : les solutions pour s’épanouir au lit

Avec l’âge, la sexualité devient taboue, les enfants ne veulent pas imaginer leurs parents ou leur grands-parents avoir des relations sexuelles. Notre éducation nous a appris à penser que la sexualité avait avant tout un rôle de reproduction afin de fonder un foyer. Mais le sexe pour le plaisir, ce n’est pas que pour les jeunes !

 

Avec l’âge, la sexualité devient taboue, les enfants ne veulent pas imaginer leurs parents ou leur grands-parents avoir des relations sexuelles.

Notre éducation nous a appris à penser que la sexualité avait avant tout un rôle de reproduction afin de fonder un foyer. Mais le sexe pour le plaisir, ce n’est pas que pour les jeunes !

 

Pourquoi les rapports deviennent plus difficiles ? 

 

Une sexologue affirmait qu’on peut faire l’amour jusqu’à ce que nos yeux se ferment à jamais. Seulement voilà il existe de nombreux freins à l’épanouissement sexuel lorsqu’on vieillit. Parmi eux, la maladie est une des causes de l’abstinence la plus courante. Les personnes souffrant ou ayant souffert du cancer sont souvent dépressifs et de ce fait, désintéressés des rapports sexuels. Chez les hommes, le diabète cause l’impuissance, chez les femmes la ménopause entraîne des difficultés à avoir un rapport. La peur de ne pas réussir est également une cause importante de renonciation.

 

Pourtant, des études mettent en exergue le fait que bien que la fréquence diminue, la qualité des rapports augmente. Le nombre d’orgasmes serait plus important chaque décennie et ce jusqu’à l’âge de 80 ans. La durée des rapports serait aussi plus longue.

 

Quelles sont les solutions pour relancer sa vie sexuelle ?

 

Pour les pannes sexuelles des hommes, il est indispensable de relativiser, il ne faut pas que la gène et la culpabilité prennent le dessus. Le plus important est le dialogue avec sa partenaire, il est possible de prendre du viagra et la règle est de ne surtout pas en avoir honte. 

 

Pour certaines femmes, le problème réside dans le fait que leur vagin est distendu. C’est dû au fait que le périnée est abimé, souvent suite à des accouchements. Autrefois, on ne pratiquait pas la rééducation. Il est toutefois possible, même passé 60 ans, de se rééduquer. Le gynécologue ou le médecin pourra vous prescrire des séances avec une professionnelle telle qu’une sage-femme. Il est également possible de s’entraîner seul notamment avec des boules de Geisha. Ces dernières sont considérées comme un sex toy mais peuvent aussi être utilisées comme outil thérapeutique. Lorsqu’elles sont introduites dans le vagin, ce dernier est obligé de les retenir en se contractant. 

 

En dehors de ces problèmes physiologiques, la routine peut  aussi être une des raisons de la perte de la libido. On peut toutefois déjouer ce trin-trin avec un peu de complicité et de fantaisie.

 

Quelques conseils pour une sexualité épanouie

 

Rien n’est acquis dans la sexualité, il est nécessaire de séduire et reconquérir quotidiennement son conjoint pour entretenir l’attractivité. Plus on vieillit, plus on connait son corps, ses préférences et celles de l’autre. On a moins peur de réaliser ses fantasmes. En parler sur l’oreiller avec son partenaire permet d’amener le désir. Surprendre, prendre les devants, avoir des petits gestes attentionnés pour l’autre, comme des compliments, permet de parvenir à une sexualité épanouie. S’il est plus difficile d’arriver à l’acte de pénétration en lui-même rapidement, les caresses et les préliminaires amènent à d’autres sensations. 

 

On peut aussi pimenter les ébats en innovant notamment dans de nouveaux lieux comme la cuisine ou le jardin plutôt que de rester dans le lit conjugal ou encore tenter de nouvelles positions sans pour autant se lancer dans l’apprentissage du Kamasutra.

 

Sexualité : le point G existerait bel et bien

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.