Se brosser les dents fait partie de nos gestes quotidiens : raison de plus pour regarder de plus près les composants de cette pâte qui reste un produit de consommation courante.

Pâte à dentifrice : faut-il en avoir peur ?

Se brosser les dents fait partie de nos gestes quotidiens : raison de plus pour regarder de plus près les composants de cette pâte qui reste un produit de consommation courante.


 

 

Se brosser les dents fait partie de nos gestes quotidiens : raison de plus pour regarder de plus près les composants de cette pâte qui reste un produit de consommation courante. 

 

 

De quoi est constituée une pâte à dentifrice ?

Sur toutes les étiquettes de dentifrice, vous pouvez lire un certain nombre d’appellations chimiques telles que Monofluorophosphate de Sodium, sulfat, colorants, silice hydratée etc.

Initialement incorporé au dentifrice pour son effet anti-carie, le fluor serait un des composants les plus dangereux du dentifrice. Même s’il est très volatile en s’évaporant un peu plus après chaque ouverture de tube, les conséquences d’une intoxication au fluor ne sont guère rassurantes : troubles psychiques importants tels que la folie…

La DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a d’ailleurs incité un certain nombre de points de vente à retirer certaines pâtes qui contenaient du diéthylène glycol (DEG) comme le dentifrice Toothpaste new 4U 

Comment sommes-nous exposés ?

Les ingrédients du dentifrice se composent de minuscules molécules qui peuvent pénétrer par le tissu de notre bouche.

Certes, il est indiqué de ne pas avaler la pâte après s’être lavé les dents mais il reste généralement une petite quantité en bouche qui est au final avalée.

Conseils  à adopter

Arrêter de se brosser les dents n’est bien entendu pas la solution ! Réduire son nombre de brossages quotidiens non plus : 2 à 3 fois par jour est recommandé. Soyez simplement plus attentif aux pâtes que vous achetez. Prenez le temps de lire ses composants et d’identifier leur origine. Les dentifrices chinois contenant du diéthylène glycol sont par exemple à bannir (marques Exel et Cool). Privilégiez aussi les dentifrices qui ne contiennent pas de parabène. Ce conservateur est souvent décrié et serait cancérigène. De plus en plus de marques ont d’ailleurs décidé de le retirer de leurs gels douches. 

Achetez des dentifrices bio ! Ils ne sont pas forcément plus chers que ceux produits par les grandes marques de dentifrice.

Dans tous les cas, réduisez vos doses, une petite noisette de dentifrice suffit amplement.

Enfin, soyez vigilants avec vos petits-enfants, une ingestion accidentelle d’une quantité importante de pâte est vite arrivée... 

 

Trop de médicaments et de tranquillisants augmentent l'Alzheimer

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.