Les Français consomment encore trop de sel

L'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) vient de publier son étude sur la consommation du sel.Les résultats sont en demi-teinte. Il y a du progrès, mais il est insuffisant : les Français consomment encore trop de sel.


L'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) vient de publier son étude sur la consommation du sel.

Les résultats sont en demi-teinte. Il y a du progrès, mais il est insuffisant : les Français consomment encore trop de sel.



Il faut tout d'abord savoir que la consommation de sel en excès peut provoquer de l'hypertension artérielle et des maladies cardio-vasculaires ainsi que le cancer de l'estomac.

L'ANSES a préconisé en 2003 une baisse de 20% de la teneur en sel dans certains aliments, et a mis en place un panel pour assurer le suivi et la baisse effective.
La baisse est évidente, mais elle est insuffisante, puisqu'elle est seulement de 4 et 10% selon les produits.



De fait, la consommation en sel serait de homme 10g/jour chez les hommes et de 8g/j pour les femmes, alors qu'elle devrait être de moitié pour l'Organisation Mondiale de la Santé.


L'ANSES veut aller au-delà des simples recommandations et en appelle à des actions réglementaires, tant pour augmenter la liste des produits concernés et que pour baisser les niveaux de sels autorisés.

L'ANSES mise aussi sur les efforts de communication publique à faire sur le sujet.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.