Un étude met en garde contre certains aspects de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a été menée par le Dr Michael Bunce, de l'Université Murdoch en Australie, et vient d'être publiée.

La médecine chinoise peut-elle être dangereuse ?

Un étude met en garde contre certains aspects de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a été menée par le Dr Michael Bunce, de l'Université Murdoch en Australie, et vient d'être publiée.

Un étude met en garde contre certains aspects de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a été menée par le Dr Michael Bunce, de l'Université Murdoch en Australie, et vient d'être publiée.



Pratiquée depuis des millénaires en Asie, et hors d'Asie depuis quelques décennies, la médecine chinoise n'avait pas fait l'objet jusqu'alors d'un examen scientifique rigoureux.

Il est vrai sue la communauté scientifique se posaient des questions, sur de certains remèdes à base de plantes et d'animaux, et vendus ou proposés sous forme de thés, tablettes, capsules ou poudres. 

On savait déjà, et l'étude en apporte la confirmation définitive, pour certaines espèces, comme les ours, antilopes ou certains bovidés, utilisés dans les substances médicinales, sont pourtant considérés comme des espèces protégées car en voie de disparition.


Des études génétiques sont venues confirmer d'autres craintes, en révélant la présence de métaux lourds et de toxines végétales.
L'étude en a été complexe car les remèdes contiennent des centaines de substance.


Cette étude appelle donc une régulation nouvelle des produits proposés dans le cadre de la médecine chinoise. Et cela pour la sécurité des personnes comme pour la protection des espèces.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.