Un sommité de la médecine, le cardiologue Eric Topiol de l'institut Scripps, en Californie, vient de mener une étude qui pourrait révolutionner la prévention de l'infarctus.

des tests pour prévenir l'infarctus

Un sommité de la médecine, le cardiologue Eric Topiol de l'institut Scripps, en Californie, vient de mener une étude qui pourrait révolutionner la prévention de l'infarctus.



Un sommité de la médecine, le cardiologue Eric Topiol de l'institut Scripps, en Californie, vient de mener une étude qui pourrait révolutionner la prévention de l'infarctus.



Il serait possible de diagnostiquer le risque d'infarctus qu'encourt un individu, avant qu'il survienne.


L'étude a porté sur 50 personnes ayant souffert d'un infarctus. Elle a révélé que des cellules (les cellules endothéliales pour être précis) mutent, se développent en nombre dans les artères et forment un caillot, ce qui empêche la circulation du sang et finissent ainsi par aboutir sur un infarctus.


Un infarctus se développe souvent de manière latente des semaines avant le coup fatal.
Avec le test mis en évidence par le Dr Eric Topiol, il deviendrait possible de de mieux traiter les patients, notamment ceux qui iraient en consultation du fait de douleurs ressenties au niveau du coeur.


Aux Etats-Unis, 600 000 personnes par an en meurent. Selon le site infarctus-info.org, en France,
- c'est 100 000 personnes qui sont concernées chaque année
- une personne décède toutes les 40 minutes d'un infarctus.
- l'infarctus peut arriver dès l'âge de 40 ans
 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.