Comme pour le ski de descente, le but est de glisser, mais la différence avec ce dernier est que cette fois il faut pousser pour y arriver !
Qui dit ski de descente dit aussi vitesse voire chute et accident, d'où une méfiance à l'égard des pistes pour certains.
Heureusement, il est possible de glisser gaiement sur la neige d'une autre manière, bien plus recommandable sur le plan de la santé. Il s'agit du ski de fond, sport complet par excellence, dans lequel petits promeneurs comme grands coureurs trouveront du plaisir.

Le ski de fond en comble la forme !

Comme pour le ski de descente, le but est de glisser, mais la différence avec ce dernier est que cette fois il faut pousser pour y arriver ! Qui dit ski de descente dit aussi vitesse voire chute et accident, d'où une méfiance à l'égard des pistes pour certains. Heureusement, il est possible de glisser gaiement sur la neige d'une autre manière, bien plus recommandable sur le plan de la santé. Il s'agit du ski de fond, sport complet par excellence, dans lequel petits promeneurs comme grands coureurs trouveront du plaisir.


 

Comme pour le ski de descente, le but est de glisser, mais la différence avec ce dernier est que cette fois il faut pousser pour y arriver !

Qui dit ski de descente dit aussi vitesse voire chute et accident, d'où une méfiance à l'égard des pistes pour certains.

Heureusement, il est possible de glisser gaiement sur la neige d'une autre manière, bien plus recommandable sur le plan de la santé. Il s'agit du ski de fond, sport complet par excellence, dans lequel petits promeneurs comme grands coureurs trouveront du plaisir.

 

Le ski de fond est un sport assez physique demandant une certaine endurance. Nombreux sont les muscles sollicités durant l'effort. Les cuisses, les pectoraux, les fessiers, les bras,…tous y participent !

C'est une activité qui présente également des effets vertueux sur le système cardio-vasculaire, sur le souffle, et sur les articulations. Enfin, s'en aller glisser à son rythme dans les sous-bois enneigés permet de se ressourcer sans aucune limite.

 

Le matériel à utiliser est quelque peu différent du matériel dédié au ski de descente.

Outre des skis plus fins, les fixations changent, puisque les chaussures sont beaucoup moins imposantes qu'en ski alpin et ne sont fixées qu'à l'avant. Le talon est laissé libre afin de favoriser la poussée du skieur. Et le résultat est là. On estime qu'en une heure de pratique, on brûlerait entre 500 et 800 calories en ski de fond, contre 200 en marche à pied.

 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.