Au delà de tous le soins pour réduire son taux de cholestérol et se protéger contre les maladies cardiovasculaires qui en découlent, une bonne alimentation est le premier gage de santé.
« Mieux vaut prévenir que guérir ».
L’adage est particulièrement vrai lorsqu’il est question de cholestérol, car la meilleure des armes pour l’éviter reste une alimentation saine au quotidien. D’autant plus qu’un régime anti-cholestérol offre de multiples vertus en matière de santé : amaigrissement, vitalité, efficacité du système immunitaire.

La lutte contre le cholestérol se joue d’abord dans l’assiette !

Au delà de tous le soins pour réduire son taux de cholestérol et se protéger contre les maladies cardiovasculaires qui en découlent, une bonne alimentation est le premier gage de santé. « Mieux vaut prévenir que guérir ». L’adage est particulièrement vrai lorsqu’il est question de cholestérol, car la meilleure des armes pour l’éviter reste une alimentation saine au quotidien. D’autant plus qu’un régime anti-cholestérol offre de multiples vertus en matière de santé : amaigrissement, vitalité, efficacité du système immunitaire.

 

Au delà de tous le soins pour réduire son taux de cholestérol et se protéger contre les maladies cardiovasculaires qui en découlent, une bonne alimentation est le premier gage de santé.

 

« Mieux vaut prévenir que guérir ».

L’adage est particulièrement vrai lorsqu’il est question de cholestérol, car la meilleure des armes pour l’éviter reste une alimentation saine au quotidien. D’autant plus qu’un régime anti-cholestérol offre de multiples vertus en matière de santé : amaigrissement, vitalité, efficacité du système immunitaire.

 

Dans la pratique, rien de révolutionnaire ! Outre la nécessité de poursuivre une activité physique régulière, certains aménagements culinaires auront des résultats probants. Diminuer sa consommation de charcuteries sera notamment efficace, et de manière générale les plats riches en graisses animales.

De même, mieux vaut éviter les sucres rapides et l’alcool en trop grosse quantité.

 

A contrario, il est conseillé de se diriger vers les graisses végétales, nécessaires pour l’organisme en quantité raisonnable. Par ailleurs, remplacer davantage la viande par du poisson, et manger plus de fruits et de légumes participent à ce mieux-être.

Enfin, et de manière générale, réduire son alimentation est un principe de base dans cette lutte. 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.