Paris

Paris en couleurs

VOICI UN LONG POÈME ÉCRIT PAR MON PÈRE JEAN PHILIPPE SUR SA VILLE NATALE, PARIS.

Ecrit par l'Ordissinaute Krystyne

Voici un long poème écrit par mon père Jean Philippe sur sa ville natale, Paris.

Paris en couleurs

À Paris noir un peuple fleuve
Le soir venant se désoeuvre
Au hasard sur les boulevards
Un lac de pierres l'emprisonne
La ville vierge s'empoisonne
Un masque habille ses regards

Il marche depuis l'an quarante
Cherchant les maisons où s'inventent
Les bonheurs au coeur de l'hiver
Mais les doigts griffus des boutiques
Jouent sur des orgues maléfiques
Dans les passages découverts

Dans Paris vert je fais la chasse
À un passé aux yeux de glace
Enfants perdus où êtes-vous
Sous les grands arbres de Vincennes
J'ai perdu mes chansons anciennes
Elles ne sont plus au rendez-vous

Sous les hôtels luisent des torches
Des cavaliers sortent des porches
La galerie au bord de l'eau
Se transforme en théâtre d'ombres
Des voix assourdies se répondent
Dans le cimetière aux tableaux

Guignols, musées, sombres théâtres
Où s'agitent de vieux bellâtres
Et des dames enrubannées
Images floues des vieilles Frances
Qui s'éparpillent en silence
En pirouettes surannées

Les pavés recouvrent des tombes
Et le métro des catacombes
Éclaire d'étranges tunnels
Le silence suinte des caves
Passez, mortels, pauvres esclaves
Du grand tumulte obsessionnel

Ville chagrin de solitaires
Aie pitié de ta fourmilière
Où vont les passants quand le soir
Les yeux fous des géants de verre
Avec violence les éclairent
Sur les dalles du promenoir

Fleurs des quais, boutiques de livres
Nos doigts légers les font revivre
Papiers jaunis tant caressés
Bistrots dîneurs à toute allure
Cocons fumeux qui ne rassurent
Pas les amants déjà lassés

Au creux des jardins se blottissent
Des amoureux en pain d'épices
Et les flâneurs à crève-coeur
Des rêveuses en robes courtes
Et des vieux couples qui écoutent
Pérorer des gamins rieurs

Dans Paris jaune aux bords de Seine
Le vent de l'Océan nous baigne
Les îles sombrent sous nos pas
Les ponts attirent les poètes
Les baisers perdus les pénètrent
D'un regret qu'ils ne cherchent pas

Dans Paris rouge les cerises
Illuminent les pierres grises
Barricades à Saint Merri
Le sang a jailli sous les bottes
Chansons de mai ne sont pas mortes
Les cerisiers ont refleuri


      Jean PHILIPPE
Le 15/10/2016 à 16:29

Merci Martial de rappeler cette si belle chanson de Claude Nougaro tant regretté ,avec son accent de Toulouse  en prime !

Le 15/10/2016 à 11:44

BONJOUR  A TOUS  ET A TOUTES  VOICI UN POEME  DU GRAND  CLAUDE

 Le casque des pavesne bouge plus d un cil

Laseine de nouveauruisselle d eau benite

L e  vent a disperse les cendres de bendit

et chacun est rentre chez son automobile

EXTRAIT DE  MAI MAI PARIS MAI  DE L ALBUM  ( O TOULOUSE)

Le 14/10/2016 à 17:54

Ce fût vraiment un bien beau poème. On aimerait pouvoir faire

de même, et, Paris avec les mots, on s'imagine vraiment les

images de notre si belle capitale.

Papa est vraiment un poète , dont vous pouvez être fière.

Bonne soirée.

Le 14/10/2016 à 17:20

Merci beaucoup Andrée ,de m'avoir laissé ce mot , j'ai retrouvé le diaporama et en effet ,je suis comblée. j'ai fondu devant eux!

Bon week-end et à bientôt

 

Le 14/10/2016 à 13:38

Christine , puisque vous aimez  " les grands chats" de Danys , essayez de retrouver le diapo " le guépard " de Laurent Lacaille  ( du 5 /04/2016 ) , vous ne serez pas déçue !    bon week end .  

Le 13/10/2016 à 22:46

Merci! chèreChristine' " j'achète" ou plûtot , je partage avec vous ce«chef- d'œuvre, de cette ville lumière si bien décrite par un 'papa extraordinaire"..... Respirer Paris, cela conserve l'âme»( V. Hugo)» ou  je préfère  Christine' cette citation de  notre célèbre CH. De Gaulle  «Paris! Paris outragé! Paris brisé! Paris martyrisé! mais Paris libèré» ce qui a permis à votre papa de si bien dévoiler et rimer ce Paris  en  ce poème de haute vertu" et haut en couleurs.....  grand plaisir à vous lire, à renouveller"! par ailleurs:retrouver  "cricri" sur le site  avec un grand soupir et  sourire**** A Bientôt.... Christine' & Cricri 1004.... Bonne et douce nuit à vous... à tous.........                   J  

Le 13/10/2016 à 18:49

 

CHRISTINE C'EST MERVEILLEUX D'AVOIR UN PAPA POÈTE QUEL TALENT VOUS POUVEZ ÊTRE FIÈRE

J'AIME PARIS MA VILLE NATAL  SI BIEN DÉCRITE PAR VOTRE PAPA, J'AIME BEAUCOUP MERCI À VOUS DEUX ET BONNE ET DOUCE SOIRÉE. EN TOUTE AMITIÉ.

Le 13/10/2016 à 18:45

Bonsoir Claude , je vais voir comment marchent les invit d'ordissimo

A bientôt et merci!

Le 13/10/2016 à 18:42

Merci à tous , je suis très touchée  .Je vais contacter mon père dès que l'alerte rouge est levée  sur l’Hérault pour lui lire vos mots élogieux.J'espère qu'il me confiera ses autres poèmes pour vous les faire partager .

Côté météo Béziers est touché par des vents d'est violents qui empêchent l'Orb de se déverser dans la mer à  Valras  qui commence à être inondé .

Bonne soirée et à bientôt !

 

Le 13/10/2016 à 15:18

              D'une christine à l'autre ,il n'y a que quelques kilomètres pour découvrir le bel hommage à PARIS , je profite de cette lecture pour retrouver les ordisinautes qui squattent déjà depuis quelques années  sur ordissimo et les saluer !

         J' espère que tous et toutes  maintiennent les doigts et les méninges actifs dans la joie et la bonne humeur !

        Pour l'instant je découvre la nouvelle mise en page d'ordissimo, et apparemment je ne vais pas m'ennuyer à découvrir tous vos envois !

       Je vous renouvelle mon bon souvenir et vous retrouve avec GRAND plaisir : je salue BRICE le chef de la bande ordissime !

      BONNE fin d'ap midi !

 

Le 13/10/2016 à 15:05

Superbe plume & superbe partage.

Merci à vous Christine.

Belle journée.

Le 13/10/2016 à 11:33

merci de ce partage...vous devez être  heureuse d'avoir un père poète...c'est très beau...

Le 13/10/2016 à 09:35

Bonjour Christine et merci pour ce superbe hommage à la ville de Papa.Bonjour au poète,s'il en a d'autres ne pas hésiter.Bonne journée.

Le 13/10/2016 à 08:54

un vrai poete votre papa . merci pour ce beau partage.

Le 13/10/2016 à 08:50

Merci Christine de nous offrir les belles poésies de votre père .

Dites lui tout le plaisir que nous procure ses vers .

Bonne journée à vous deux et à tous .

Le 13/10/2016 à 08:19

De Paris ou d'ailleurs,

vous êtes le meilleur

pour habiller les mots,

de bon sens et d'échos.

Merci à Jean-Philippe,et à Christine

Le 13/10/2016 à 07:43

Paris sombre ou paris lumière, sous votre plume paris s'éclaire, je ne suis pas spécialiste, mais c'est sublissime, bravo maestro.

Le 13/10/2016 à 07:17

c'est vraiment tres beau ,,,merci.

Le 13/10/2016 à 06:04

Bonjour Christine . J'espère que vous n'avez pas été malmené par

le mauvais temps annoncé par la météo . Je dis bravo ! pour le

poème de votre père . Bonne journée .

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.