Le 30/09/2016 à 00:49

Merci amis,pour vos graines d'encouragements , à faire rimer la vie.....

Oderay

Le 29/09/2016 à 20:43

C'est une ode à la vie , la vie dans l"instant ,dans la simplicité , on finit votre poème apaisé .

Merci Oderay si douée !

Le 29/09/2016 à 17:04

     Bonjour Oderay et merci pour votre merveilleux poème,par lequel vous décrivez magnifiquement tous les instants d'une vie.On ne se lasse pas de vous lire.

                           Bonn fin d'après-midi.

Le 29/09/2016 à 16:33

Bonjour ,

waouh !

de la dentelle...., c'est magnifique.....  

Le 29/09/2016 à 16:13

Oderay mon amie  vous savez mieux que personne nous décrire les touments de la vie avec une gentillesse et une  douceur infinie, c'est lire entre les lignes p our retrouver sa propre histoire, ce don que vous avez si subile est merveilleux,

savoir faire une jolie poésie c'est  tout un art , pour tout cela Oderay un grand merci.

bel après- midi  de gos bisous

PS mon ordi saute constament  c'est énervant mais que faire.

Le 29/09/2016 à 15:16

Toujours aussi merveilleux. Vous jouez avec les mots avec la dextérité d'un magicien. Vous semez et cueillez de magnifiques bouquets.

Bisous

Le 29/09/2016 à 14:24

Annuler " cousue " remplacer par  "BRODÉES "

Le 29/09/2016 à 14:23

La vie tout simplement Oderay.

Bien cousue de votre plume.

Gérard.

Le 29/09/2016 à 14:00

merci Oderay de nous faire partager de si beau poème...c'est tellement vrai et si beau..bonne journée

Le 29/09/2016 à 08:42

Bonjour et merci Oderay pour ce tres joli poème.Vous ête certaine de ne pas vouloir publier?Bonne journée.

Le 29/09/2016 à 08:07

excusez moi louisette ,l'ordi a sauté pendant que j'écrivais a oderay .merci

Le 29/09/2016 à 08:03

un trés beau poeme , plein d'espoir ,magré la vie qui nous malmène merci

Le 29/09/2016 à 08:00

Merci Oderay pour ce merveilleux poème.

Le 29/09/2016 à 07:52

une belle leçon de vie et...de poesie ..le chemin pour chacun est different  et  si semblable à la fois ..merci Oderay.. belle journée   ..toutes mes amitiés .

Le 29/09/2016 à 07:10

De notre passage sur terre que bien trop souvent on malmène, parfois de colère elle se venge en ouragans en terrents.

Heureusement de votre poésie, fleurs et oiseaux l'ont adoucie, mêlant un brin de nostalgie, mais surtout l'espoir en la vie.

D'un vécu douloureux, je trouve formidable d'en tirer une si belle conclusion, merci Oderay de nous emmener sur de si beaux rivages.

Le 29/09/2016 à 03:17

A l'instar des plus grands vous avez votre style reconnaissable dès les premières strophes...Partir de si haut pour nous amener en douceur vers notre quotidien.c'est une métaphore éthérée et belle.

Les grandes douleurs sont muettes ais-je entendu un jour ...Pour qui sait lire entre les lignes il  les entends hurler

Au delà de cette réflexion philosophique il nous reste une douce poêsie que chacun goûtera selon son coeur et son esprit mais toujours avec émerveillement..

Gente Dame je vous salue très respectueusement et vous sais gré de cette belle offrande empreinte  de   mélancolie et   d'espoir..

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.