tableau peinture

Jean-Sébastien Bach

Jean nous partage ce magnifique poème écrit par son père.

Ecrit par l'Ordissinaute krystyne

Le clavier tempère au flot de tes doigts
Dix ballerines aux saxes pareilles
As-tu donc reçu le don d'émerveille
Et la pesanteur du temps s'ensommeille
Quand elle est bercée de la grâce en toi

Poussières d'astre égarées dans le vide
Nous aurons raison des peurs amassées
La beauté fascine un ange blessé
Les sphinx de la mort bientôt vont passer
Portant la lumière en sa chrysalide

Une procession se joue du réel
Longues aubes magnifiant l'épure
De variations en enluminures
Dans les chants passent émois et brisures
Les voix unies dévoileront le ciel

Les bourgeons chatoient peignant l'infini
Les vallées d'ombre ont oublié leurs larmes
Les conquérants ont renié leurs armes
Les oiseaux du ciel en joyeux vacarme
A Gennesareth bâtissent leurs nids

Le clavier est chaud du flot de tes doigts
L'harmonie est d'ombre et je m'ensommeille
La danse allemande a clos ses merveilles
la nuit a reflets de la grâce en toi.


Poème écrit par mon père,Jean.

Ecrit par l'Ordissinaute krystyne
Christine
Le 21/09/2016 à 02:13

Merci à tous ,qui aimez la poésie.

Jean Philippe a écrit beaucoup de poèmes et  je vous les ferai connaître .

Pour l'instant je vais m'absenter, mes vacances se terminent .

Mais je ne manquerai pas chaque soir de vous lire , joyeuse équipe.

Christine qui se cachait derrière Chateaurusse.

Gerard_Hicés
Le 20/09/2016 à 22:52

Trés beau partage Christine.

Merci.

Claude Lopez - 1
Le 20/09/2016 à 22:28

Agate bravo !! évoquer le CINQUAIN n'est pas donné à tout le monde notre cercle des ordissinotes m'épate chaque jour un peu plus ....Parfois celà vole très haut grâce à des gens comme vous..gros poutous

Agate
Le 20/09/2016 à 21:03

Emue, enchantée, émmerveillée par la profondeur, la délicatesse, la beauté de ce cinquain..

La féérie des mots, l'élégance de cette poésie, tout cela m'a totalement subjuguée. J'adresse toutes mes félicitations à Jean-Philippe, .

Christine, éblouissez-nous encore des oeuvres de votre père.

Vivi
Le 20/09/2016 à 15:02

Parfois j'aimerai croire en ce dieu qui accorde a des êtres d'exception des dons fabuleux, les doigts ou l'esprit de votre papa ont été frappes par la grâce, remercions le ciel de cette belle rencontre.

Chateaurusse
Le 20/09/2016 à 14:34

Je ne suis que la petite main qui retranscrit  les poèmes de Jean Philippe.  Il lira  vos messages qui lui sont destinés . Je suis moi- même admirative de son talent .

Claude Lopez 1, votre rêve se réalisera peut-être . Mon père en décidera.

Bisous à Tous !

Claude Lopez - 1
Le 20/09/2016 à 13:18

Je m'interdis de faire un commetaire,ce que je viens de lire m'a  étreint d'une émotion intense de celles qui vous paralysent et vous laissent sans voix.

Très chère CH faites ce qu'il faut pour me permettre de rencontrer votre merveilleux Papa.J'en sortirai grandi.

Merci de nous avoir livré ce chef-d'oeuvre.

 

Minou
Le 20/09/2016 à 12:16

trés beau poeme de votre papa ,merci de nous les faire connaitrent  

Poupette
Le 20/09/2016 à 11:10

et bien ce matin la joie de lire ce très beau poème de votre père....quel talent pour manier les mots...c'est comme une douce musique....merci à vous deux de nous partager ses créations.. merci! merci Chateaurusses...peut être Charles?

Oderay
Le 20/09/2016 à 10:58

Eminent poète!

Je crains que nos commentaires,ne soient point à la hauteur de la partition.....

POur ma part, je dirais que  tous vos mots sont musique,

de la plume jusqu'au  clavier invisible  de l'infini....

Merci de tout coeur.

Oderay

doris
Le 20/09/2016 à 10:31

et bien ça valait le coup d'attendre ,,felicitations à votre papa ,,tres beau texte .

Chateaurusse
Le 20/09/2016 à 09:24

Mireval? En effet , Doris ,  nous sommes voisines. Merci pour vos gentilles consolations .Bisou

doris
Le 20/09/2016 à 08:50

chantal.... christine ...charlotte ...christiane ...et j'en oublie .  aujourd'hui c'est tempete sur ordissimo ..les grandes marées  arrivent.par l'ouest .et balayent les jolis mots promis ce matin  par 2 poetes..

mais la "marée chaussée"du grand ordinateur va les ramener ..

patientons jusqu'à  ,l',ouverture des bureaux ....bonjour à beziers  d'une mirevalaise .

Claude Lopez - 1
Le 20/09/2016 à 08:47

Bonjour,CHANTAL,CHARLOTTE,CHRISTIANE,CHRISTELLE,CHRISTINE........

J'ai tout de suite sû  que là aussi il y avait une erreur dans la présentation.Si le poême à venir est de la même    veine que le précédent ,j'ai hâte de le dévorer et découvrir un peu plus JEAN-PHILIPPE...Il viendra grossir les rangs de nos poêtes de talent..ODERAY,DORIS,VIVI,et d'autres encore....

Gros poutous à CH

Chateaurusse
Le 20/09/2016 à 08:08

Bonjour Oderay et Claude Lopez 1,

Le cauchemar de la tomate disparue continue.

La présentation du poème est inexacte .Mon père en est l'auteur. Une lignée de Jean n'a pas écrit des poèmes ( Paix à mon grand-père).

Je signerai désormais ses poèmes du pseudonyme de Jean Philippe selon son souhait.

Quant à mon prénom je lève partiellement l'anonymat . Il commence par Ch...

Merci à tous les lecteurs de la page blanche !

Pour Ordissimo : s' agit - il , comme hier d'un bug ?

Bonne journée .

 

Danys
Le 20/09/2016 à 07:57

,,F ,   CABREL  chanterait   "et ça continue  encore et encore,,!! 

"y 'a   un probleme "  repondrait    Johnny....

mais où est donc passé "mirza " ..

Brice  y'a le telefon qui va"SONNER " !!!

 

 

 

 

Minou
Le 20/09/2016 à 07:51

pas de poésie, ou est elle?

Claude Lopez - 1
Le 20/09/2016 à 01:29

Au moins le "sel "d'Oderay apporte un peu de "piment" à cette cocasserie.

Chateaurusse j'ai hâte de connaitre votre prénom..que je ne prononcerais qu'en privé pour mieux vous consoler d'untel désappointement .poutous.

Oderay
Le 20/09/2016 à 00:20

C'était certainement.....une fugue?

Déception....à plus tard........

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.