Les Landes (près d’un million d’hectares),autrefois appelées Landes de Gascogne  («las lanas » en gascon)  ou encore Landes de Bordeaux,s’étendent sur une très grande partie des départements des Landes et de la  Gironde et débordent un peu sur le Lot-et-Garonne.

Les Landes et ses arbres

Les Landes (près d’un million d’hectares),autrefois appelées Landes de Gascogne («las lanas » en gascon) ou encore Landes de Bordeaux,s’étendent sur une très grande partie des départements des Landes et de la Gironde et débordent un peu sur le Lot-et-Garonne.

Ecrit par l'Ordissinaute Agate

Le boisement est constitué, en grande partie,de pins maritimes. Amorcées en pays de Buch dès le XVIIIémesiècle, ces plantations avaient pour but de stopper la progression des sables mobiles et d’assainir le sol. Nicolas Brémontier ayant eut connaissance de ces actions, les reprit à son compte.
Très influant à Paris et écouté par de gros investisseurs qui avaient compris que les dérivés de la résine seraient indispensables dans la révolution industrielle, il sut convaincre le gouvernement de la nécessité de planter de telles essences de résinifères dans les Landes.

Ainsi on pouvait observer des parcelles où tous les arbres avaient été plantés simultanément et avaient donc, tous le même âge et la même taille (contrairement à une forêt primaire). Ces parcelles furent par la suite parcourues de larges coupes et de chemins appelés pare-feux, destinées à limiter la propagation des incendies et faciliter l’approche des pompiers). Les premières techniques de emmage mises au point permirent la récolte de la résine. Le gemmage est une opération faite par le gemmeur, ou résinier,. Cela  consiste à l’aide de différents outils tels que : la hachette, le hapchot, le maillet,le pousse crampon, le crampon, le pot (cuchiot oukukiot)  et l'espourguit. à"blesser" les pins.
La résine coule alors afin de cicatriser cette blessure.  

L'exploitation  de ces milliers d’hectares de pins pour extraire « l’or blanc » a permit de produire de l’essence de térébenthine et la colophane.
Des scieries fournissant des menuiseries, des ébénisteries ainsi que des usines fabricant la pâte à papier à partir de la cellulose du pin, se sont très vite développées. 
On trouve aussi d’autres essences tels que le chêne pédonculé ou chêne blanc qui longent les abords descourants landais, exutoires des grands lacs et étangs.
Le chêne tauzin ou chêne noir étant la caractéristique de l’airial.
Le chêne-liège longtemps exploités pour la fabrication des bouchons cohabite avec le pin sur le littoral sud des landes – à partir du Pyla et tout particulièrement en Marensin.
Le chêne-vert est parfois présent sur le littoral Nord des landes.Mais ces 2 dernières essences ou« Quercus suber » se rencontrent plutôt en zone méditerranéenne d’où ils sont originaires. Une partie de la forêt des landes est d’origine naturelle ou primaire. Certaines zones du littoral Gascon étaient déjà boisées il y a deux mille ans sur près de 200 000 ha.
Ce territoire humide était habité et travaillé, voire possédé en commun jusqu’au XIXème siècle par une population d’éleveurs ovins qui surveillaient leurs troupeaux perchés sur des échasses. C’est la loi du 19 juin 1857 qui sonna le glas du système agro-pastoral et donna naissance à la grande forêt que nous connaissons aujourd’hui.
 
Dans les années 1970,certaines parties de la forêt ont cédé la place à des exploitations agricoles intensives (culture du maïs grand consommateur d’eau )
La tempête Klaus qui a traversé la région du sud-ouest le 24 janvier 2009 a entraîné de gros dégâts matériels et créé des chablis coûteux à résorber, propices à la propagation d’incendies et de parasites. Tout juste remis de celle de 1999, les sylviculteurs ont vu à nouveau leurs pins maritimes et autres essences sectionnés ou déracinés.
Selon les estimations de l’inventaire Forestier national, 26 % de la forêt landaise a subi plus de 40 % dedégâts en superficie.   Certains propriétaires découragés par la réimplantation des parcelles qui ne deviendraient  bénéficiaires qu’au bout d’une cinquantained’années, tentent de reconvertir leurs terrains soit vers de l’agriculture intensive, soit en production d’énergie solaire…..

Ecrit par l'Ordissinaute Agate
Agate
Le 29/08/2016 à 18:44

Merci.

Ordissimo
Le 29/08/2016 à 15:48

Bonjour Agate,

Cela a été corrigé votre signature apparaît maintenant.

A bientôt,

Brice

Agate
Le 26/08/2016 à 20:15

Je ne comprends pas pourquoi mon pseudo n'apparait pas en signature.

Je suis donc Agate et j'ai écrit ce texte sur les "Landes et ses arbres" ayant découvert cette région en venant y résider en 1973. Je remercie tous ceux qui ont apprécié.

Désolée Fayane, je n'ai pas eu d'autre choix que de mettre mon sujet dans "poésie".

Je rejoins l'avis de Vivi. Je regrette moi aussi qu'il n'y ait pas  une rubrique spécifique pour les textes en prose.

 

Attila
Le 26/08/2016 à 18:34

      Bonjour et merci à vous,auteur inconu,pour ce bel exposé sur la forêt des Landes,c'est très instructif.

                        Bonne fin d'après-midi.

Vivi
Le 26/08/2016 à 13:45

Fayanne vous avez raison , mais vous qui parfois publiez, vous avez bien vu qu'il n'y a pas le choix , autant pour les recettes, le cinéma , les diapos ou autre il y a une rubrique spécifique mais pour les textes il est fait un amalogame (texte libre, poésie ou prose ), celà c'est produit quand j'ai publié (la raison) , c'était un texte libre et il s'est retrouvé aussi dans la rubrique poésie.

Votre intervention fera peut-être bouger les choses, je pense que rajouter une rubrique adaptée n'est pas insurmontable pour ORDISSIMO.

bon après midi à tous .

Oderay
Le 26/08/2016 à 12:24

Suite au commentaire précédent(Fayane) je suis toujours également surprise  de voir la rubrique "poésie "étendue aux textes....prose...... ect une sorte de fourre_tout, en somme.

Ce qui n'enlève rien au remarquable article, de cet anonyme;

mais la senteur des pins dégage  en  elle_même un parfum poétique.

Merci

fayane
Le 26/08/2016 à 09:01

intéressant mais pourquoi l'avoir classé dans la rubrique poésie???

Danys
Le 26/08/2016 à 07:48

tres interessante  documentation sur   cette belle region que j'affectionne ...mais qui se cache derriere les grands arbres ?? discretion    ,ou omission ?

en tous cas merci à   vous "ordissi(X)"  ,j'ai apprecié cette leçon aux senteurs de pins et de resine ...et les explications precises  sur  les varietes de chênes et  outils ,et l'historique   de ces belles forets ...

bonne journée "chez vous "

Louisette
Le 26/08/2016 à 07:31

Bonjour monsieur?

Ce matin, grâce à votre article bien documenté, j'ai appris l'histoire de la syviculture dans les Landes.

Merci.

Vivi
Le 26/08/2016 à 06:05

Bonjour, dommage que nous ne sachions pas qui a publié “ les landes et ses arbres ” , je pense que c'est peut-être Pierre le Montois, mais d'ici ce soir cet inconnu va se manifester, si c'est Pierre je vous dis merci de mettre en avant notre belle région et notre forêt qui a tant souffert de tempêtes répétées et que je ne reconnais plus.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.