Insomnie, quand tu me tiens, mon esprit caracole.

Texte libre ..."entre rêve et réalité"

Insomnie, quand tu me tiens, mon esprit caracole.

Ecrit par l'Ordissinaute doris.

"Entre rêve et réalité "

Depuis un bon moment, je rêve éveillée.
Les mots se bousculent dans mon esprit,
j'invente des poèmes,
me prends pour un Ronsard ou Jean de la Fontaine,
du lit me précipite, trouvant cela trop beau,
avec le fol espoir de fixer quelques rimes
et là, devant l'écran ma mémoire se débine,
me laissant sur ma faim dans ce méli-mélo.
Il m'arrive souvent au milieu de la nuit
de faire danser les mots, les vêtir de bonheur,
ou de verbes piquants, écrire à une amie ,
agresser l'ennemi,
habiller de tendresse des moments de douleurs,
caresses de douceur pour effacer les peurs.
Imaginer un monde où seuls les oiseaux,
les fleurs, les enfants, les petits animaux
auraient droit à parole, assurément.
Un manège enchanté qui tournerait gaiement,
de rires en gambades, sous l'azur dénué de nuages
du lever du soleil à l'heure crépusculaire,
là où le ciel se pare, tel une mariée
de voiles et de perles, pour que l'humanité
s'endorme lentement loin des fureurs de vivre,
avec pour seules lumières, les étoiles sentinelles
, veilleuses éternelles,
et zéphirins chantant berceuses et mélopées,
transportées par le souffle léger
du vent lui aussi apaisé,
et qu'en valse légère sur l'oreiller de plumes
le sommeil nous emporte tout là haut vers la Lune.
Dormez grands et petits, dormez...
Dormez ... dormez ... dormez ... zzzzzz
*****************************************************************
Tiens, rrr rrr prés de moi un ronronnement rrr rrr rrr ...
Non, je ne dors pas, je rêve toute éveillée
entre sommeil et réalité ...
je me suis laissée prendre dans mon imaginaire,
Anyssa me regarde d'un œil circonspect,
puis se retourne, blasée, se rendort,
bienheureuse présence en béate attitude
les quatre pattes en l'air, sans aucune inquiétude ,,,
ainsi passe la nuit, il fait bien noir encore

attendons patiemment que vienne la lumière.
Et ... si fermant les yeux ,,, peut-être me rendormir ?
Essayons ,,, qui sait ... tout espoir est permis.

(Doris ) première nuit d'août)
*********************************************

Ecrit par l'Ordissinaute doris.
ROLAND53
Le 05/08/2016 à 09:20

Bonjour,comme dab.super Miss.Doris.Bisous.

Victoria
Le 04/08/2016 à 22:36

Bonsoir : chapeau bas....

Waouh!!

Je rejoins Vivi et C.Lopez ......

Trés Beau....

Gerard_Hicés.
Le 04/08/2016 à 22:14

Bonsoir Doris.

Merci de cette merveilleuse balade dans les rêves !!!

Amicalement.

jeanneton
Le 04/08/2016 à 21:42

"Un rêve transformé en réalité' c'est un autre rêve, je rêve de vos rêves, Chère Doris, je laisse glisser vos mots dans un univers "ouateux  et mystèrieux......

..Sa majesté Anyssa est votre muse ", qui s'amuse'

                     texte fantastique" merci Doris"

                        une bonne lecture merveilleuse pour

 une rêveuse"  comme vous Doris...... à suivre ... je le souhaite......"   **  Une étoile brille par sa lumière**  l'apparence luit par l'âme**

     de la part  d'une*rêveuse* bien chaleureusement. bises.       J

                    

Josiane ghelfi
Le 04/08/2016 à 18:07

Oh DORIS  quel régal de vous lire on se promène  on vagabone dans vos récits c'est merveilleux nous avons l'air de partir dans un monde meilleur où imaginaire et celà fait du bien  je vous embrasse  JOSIANE

doris
Le 04/08/2016 à 15:45

bonjour Andrée..votre  fidji s'appelait "reglisse " en ma maison et c'etait , son sosie ,d'où l'emprunt  de la photo ..merci .

Poupette
Le 04/08/2016 à 14:45

quelle belle écriture...j'adore ces mots pleins de rêves et de douceur....comme quoi la nuit porte conseils!! et Anyssa la bienheureuse dort les 4 pattes en l'air comme Titou!!! et moi je dors si bien,...je voudrais bien pouvoir écrire de si jolies phrases....

escut
Le 04/08/2016 à 14:44

Bonjour Doris :

En vous lisant , c'est vraiment bête ,

j'ai pensé à la petite Fadette .

Mon esprit , aussi , caracole .

Vers des souvenirs d'école .

J'ai souvent pensé à La Fontaine

Et à son musée dans l'Aisne .

Pendant qu'Anissa ronronnait ,

Etiez-vous dans les bras de Morphé ?

Bonne soirée .

Andrée
Le 04/08/2016 à 14:29

Très agréable à lire , Doris , et pendant ce temps là ,  Anyssa a enlevé sa robe bleutée pour mettre celle de Fidji  ou alors c ' est Fidji qui s' est mis à sa place sur l ' oreiller .

Ah , si on pouvait dormir aussi bien qu ' eux !

 

 

Oderay
Le 04/08/2016 à 14:27

Doris  que  vos nuits sont fructueuses ....

Vous repeignez le monde en douceur et tendresse,

vous habillez les mots en habits de liesse....

Vos rêves sont  le trop_plein, d'un coeur amène..

Louisette
Le 04/08/2016 à 13:45

Alors là c'est bien!

pour une fois j'ai pu lire et apprécier un poème en entier, et tu sais Doris que les poèmes ne sont pas ma tasse de thé.

Bonne journée.

Bises.

Vivi
Le 04/08/2016 à 13:07

Doris, comme toujours vous me scootchez, surtout continuez à faire valser les mots, les faire tournoyer sur des airs aussi beaux, pour faire un pied de nez à l'esprit taciturne, qui parfois fait confondre la vie nocturne et diurne.

Comme elle vous va bien cette pause vagabonde, quand parfois vous mettez ce bel habit de fée, pour nous faire rêver et redorer le monde.

mamybleue
Le 04/08/2016 à 12:51

 Doris mon amie comme votre rêve est joli,

c'est vrai moi aussi aussi certaine nuit le sommeil me fuit,

alors je saute de mon lit  (c'est une façon de dire)

j'ouvre mon ordi, papier et crayon j'écris

mais vous vous avez du talent et une âme jolie

et puis il y a Anyssa et près de vous qui est si mimi.    

belle journée  Doris malgré la pluie

et pleins de bisous à vous deux mon amie.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.