Oderay nous partage ce joli texte ...

les lendemains de ma jeunesse

Oderay nous partage ce joli texte ...

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay

Les lendemains  de ma jeunesse,
à l'heure du soleil couchant,
n'ont pas tenu leurs promesses
de leurs sombres feux éclatants....

Tant de saisons j'ai vu passer:
l'épi doré au bel été,
la grappe mûre ,sous la brume,
les feuilles  bronzées de l'automne;

le givre et les fils d'argent,
de l'hiver en habit blanc;
 le vert printemps frémissant
dans l'aube rose et riante..

Viennent encore me hanter
la saison des amours passés,
les  beaux serments de toujours,
et les noirs deuils du sans-retour.

La solitude chaque jour,
tisse sa toile à l'entour
Le roman d'une vie s'achève.....
et si la vie n'était qu'un  rêve ?

Les lendemains de ma jeunesse,
n'ont pas retrouvé l'adresse
des jours anciens et de l'amour,
de la guirlande des beaux jours.....

Oderay
le 28 Mai 2016

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay
Gerard_Hicés.
Le 03/07/2016 à 22:30

Bonsoir Oderay.

Un trés beau partage poètique de tendresse, d'émouvance.

Bonne soirée à vous.

Amicalement.

Gérard.

 

Andrée
Le 30/06/2016 à 23:27

J ' ai découvert il y a quelques jours la très belle aquarelle de Picotin , je ne savais pas que çà aussi , Oderay savait faire . Quel bonheur ce doit être d ' en arriver là .

Bonne nuit à vous et merci pour toutes ces belles choses .

Andrée
Le 30/06/2016 à 22:04

Bonsoir Oderay ,

Lu  le soir  , votre ( beau ) poème me fiche le moral  " en bas des chaussettes " .

J ' espère que la pointe de malice qu ' il y a parfois dans vos commentaires n ' a pas été inondée , elle .

Passez une bonne fin de soirée , çà va aller !

Chaleureux
Le 30/06/2016 à 18:35

Bonjour Oderay. Dans les lendemains de ma jeunesse, je me retrouve aussi.des lendemains douloureux parfois; on voudrait éterniser les instants de bonheur mais la fuite du temps boulverse tout. Pour vous aider je vous adresse mes chaleureuses pensées.

Oderay
Le 30/06/2016 à 17:49

Merci pour vos pensées attentives,en prose ou en poésie....

puissent les "troubadours" venir à bout d'un optimisme qui a pris l'eau....

Merci Oderay

Poupette
Le 30/06/2016 à 14:41

hélas la vie n'est pas un long fleuve tranquille et nous avons tous des périodes plus où moins dures...je sais qu'en ce temps ci c'est assez dure pour vous et j'éspère de tout mon coeur que celà s'arrange rapidement et que vous retrouviez du soleil dans votre vie....vous qui nous faites toujours de jolis commentaires en forme de poème... revenez nous vite avec votre joie de vivre....

Vivi
Le 30/06/2016 à 14:13

Odreay, les printemps et les étés passés, vous ont forgé un avenir aux couleurs bigarrées, mais vous savez tellement bien les assembler, toujours pour nous faire rêver.

dans ces jours sombres d'intempéries, votre moral s'est mis au gris, je croise les doigts et je prie pour que soleil et éclaircies, viennent réchauffer votre cœur meurtri.

Permettez que je vous embrasse

vivi

JB44
Le 30/06/2016 à 11:50

Très joli poème Oderay. Gardez votre jeunesse le plus longtemps possible. Bonne journée.

Jean-Pierre de Montrouge
Le 30/06/2016 à 11:08

Bonjour Oderay,

Les lendemains de votre jeunesse,

Sans se soucier de votre détresse,

Des jours anciens et de l'amour,

Viennent jouer les troubadours,

Chantant en vous le souvenir

D'amours qui ne veulent  mourir.

ROLAND53
Le 30/06/2016 à 10:24

Bonjour Oderay joli poème,la jeunesse elle est certainement encore en vous,dans votre coeur.A vous lire je n'en doute pas un instant.Bonne journée,prenez soin de vous.Bisous

Oderay
Le 30/06/2016 à 09:18

Bonjour Claude

Au nombre de lectures,vous verrez que les ordissinautes préfèrent les histoires fleurs bleues........alors vous  ferez  demain leur bonheur.

Danys
Le 30/06/2016 à 09:10

bonjour Oderay ,,je vous retrouve avec grand plaisir ..dans ce beau texte melancolique ,,le temps s'ecoule  et nous ne pouvons nous empecher de faire des retours sur le passé  avec une nostalgie certaine ,,j'espere que les choses rentrent dans l'ordre ,,,amitiés et bonne journée

Minou
Le 30/06/2016 à 07:44

bonjour oderay, votre poeme me touche beaucoup, il est un peu mon reflet,la jeunesse s'est envolée,et les promesses tenues,coupées par le destin souvent tres cruel.

escut
Le 30/06/2016 à 07:24

Bonjour Oderay .

Dans beaucoup de roman d'amour .

On fait des serments de toujours .

Le destin peut rompre ce rêve

Si , trop tôt une vie s'achève .

Bonne journée .

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.