Heures fugitives,
en ombres craintives,
vous glissez sans retour,
au cadran de nos jours.

Les heures...

Heures fugitives, en ombres craintives, vous glissez sans retour, au cadran de nos jours.

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay

À la valse des heures
au rythme endiablé,
vous signez  d'un pacte,
la durée des tic_tac:

Dans l'ennui vous flânez,
Dans le bonheur, vous courez
Dans le deuil vous durez
Dans le vent  vous semez.

Oh! tic_tac ennemi,
laissez _nous tous cueillir
toutes les fleurs du jour
au cadran de l'amour.

Heures sombres et joyeuses,
dans le vent emportées
pour refleurir ailleurs
en grains d'éternité,


Sur l'aiguille arrêtée,
l'heure de se  quitter,
sera toujours celle d'aimer:
Ce n'est qu'un aurevoir!

Anniversaire à toi.........

Oderay
(février2016)  (anniversaire souvenir.......)

Le 04/04/2016 à 13:33

Tic Tac, qui rythme les joies et les malheurs d'une vie. Sur certaines pendules anciennes on pouvait lire à propos des heures : "chaque heure nous blesse, (heureusement que çà n'est pas toujours vrai !) la dernière nous tue"

(et çà c'est vrai!)......... à méditer !

Le 04/04/2016 à 12:44

Ce tic - tac qui égrenne

Soit vos joies soit vos peines

Vous savez Oderay ,

Si bien nous les conter.

Madame la poètesse

Merci pour vos prouesses.

Le 04/04/2016 à 12:05

Bel hommage_souvenir Oderay.

Belle journée à vous.

Gérard.

 

Le 04/04/2016 à 11:52

C'est pourquoi je ne porte plus de montre depuis ma retraite. Bonne semaine Oderay.

Le 04/04/2016 à 10:50

très beau poème sur la vie qui passe au rhyme des aiguilles....le temps du bonheur puis du malheur....hèlas pour tous un jour arrivera l'heure de se quitter....en attendant profitons de ce que la vie nous donne....bon ou mauvais nous n'y changerons rien....

bonne journée Oderay! en souvenir de l'être aimé....pensé au bons moments passés pour apaiser votre chagrin de l'absence de votre amour...

Le 04/04/2016 à 10:06

Bonjour Oderay, le tic-tac des heures est moins monotone à la lecture de vos écrits, merci pour ces partages.

Le 04/04/2016 à 08:42

on arrete pas le temps les belles années tournent trop vite trop vite et aprés le silence se fait du tic tac.

Le 04/04/2016 à 08:34

Durée de l ' heure , valeur du temps , en fonction du moment .

Bonne journée  , Oderay , malgré tout .

Le 04/04/2016 à 08:26

je retrouve la "patte " d'Oderay avec plaisir ,,joliment dit ....les heures passent toujours trop vite .dans la joie et paraissent si longues dans la peine ...le tic tac du temps est incorruptible ..merci  Oderay ,,bonne journée .

Le 04/04/2016 à 08:23

Bonjour Oderay .

Le temps égrène nos heures .

Nous comptons pour du beurre .

Nous ne signons pas d'acte ,

Ni un contrat ou un pacte .

Son tic-tac est monotone ;

Son silence nous étonne .

Bonne journée .

 

Le 04/04/2016 à 00:26

Bonjour ,

toujours, aussi admirative des poésies  d'Oderay......

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.