détendez-vous avec ce joli texte que nous partage notre ordissinaute chaleureux.

LE PETIT ENFANT AMOUR, ODELETTE DE RONSARD. (UNE MERVEILLE)

détendez-vous avec ce joli texte que nous partage notre ordissinaute chaleureux.

Ecrit par l'Ordissinaute Chaleureux

Le petit enfant Amour
Cueillait des fleurs à l'entour
D'une ruche , où les avettes
Font leurs petites logettes.

Comme il les allait cueillant,
Une avette sommeillant
Dans le fond d'une fleurette,
Lui piqua la main douillette.

Si tôt que piqué se vit,
Ah! je  suis  perdu, se dit;
Et, s'en  courant vers sa mère,
Lui montra sa plaie amère:

"Ma mère, voyez ma  main"
Se disait Amour tout plein
De pleurs," voyez quelle enflure
M'a fait une égratignure!"

Alors Vénus se sourit,
Et en le baisant le prit,
Puis sa main lui a soufflée
Pour guérir sa plaie enflée.

"Qui t'a, dis-moi, faux garçon,
Blessé de telle façon?
Sont-ce mes Grâces riantes,
De leurs aiguilles poignantes?"

-" Nenni, c'est un serpenteau,
Qui vole au printemps nouveau
Avec deux ailerettes
Çà et là sur les fleurettes."

-"Ah! vraiment, je le connois,
Dit Vénus; les villageois
De la montagne d'Hymette
Le surnomment Mélisette.

Si donc un animal
Si petit fait tant de mal,
Quand son allène époinçonne
La main de quelque personne,

Combien fais-tu de douleur
Au prix de lui, dans le cœur
De celui en qui tu jettes
Tes amoureuses sagettes?"

Ecrit par l'Ordissinaute Chaleureux
doris
Le 07/04/2016 à 09:08

j'aime beaucoup Ronsard ..merci ..

Jean-Pierre de Montrouge
Le 07/04/2016 à 08:57

Bonjour Chaleureux, merci de nous faire partager ce texte du prince des poètes, écrit en vieux français.

Betty Boop
Le 22/03/2016 à 21:34

C'est charmant et plein de fraîcheur !

Attila
Le 22/03/2016 à 18:07

  Bonjour Chaleureux et merci de nous faire partager ce très beau poème ensoleillé et plein de douceur.

               Je vous souhaite une bonne soirée.

Poupette
Le 22/03/2016 à 12:56

merci Chaleureux très mignon ce poème....

Vivi
Le 22/03/2016 à 12:31

Une jolie poésie qui laisse entrer par ma fenêtre  soleil et douceur  que vous voulez nous transmettre, en vieux francais, sont les avettes butinant ça et là des fleurettes mais piquant si on embête le dénnomé Mélisette.

Une ambiance printanière et légère, propice à ces ouvrières, dont les richesses de la ruche font que parfois de leur dard, nous leur pardonnons leurs écarts.

Merci chaleuleux, c'ést tout mignon.

JB44
Le 22/03/2016 à 12:08

C'est joliment dit. Bonne journée Chaleureux.

danys
Le 22/03/2016 à 08:24

sublime poesie du "prince des poetes "....

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.