SOCRATE

PAROLE DE SOCRATE

très beau texte de SOCRATE partagé par notre ordissinaute Chaleureux

Ecrit par l'Ordissinaute Chaleureux

La parole de Socrate
Par bon fabuliste rapportée,
Pertinemment relate
L'hypocrisie de l'amitié;
Rien n'est plus commun que ce nom,
Rien n'est plus rare que la chose,
Car la véritable est exception,
A tel point que d'y croire l'on n'ose.

Bien des gens devenus fort méfiants,
Sur leur garde se tiennent souvent,
Et forcément ils s'interrogent
Sur la sincérité des sentiments,
Lorsqu'à eux se proposent
Des amis, comme tels se disant.

Beaucoup de tels amis l'on peut trouver,
Sollicitant de vous et leur offrant maints services,
Et si ensuite leur secours vous espérez,
Lorsqu'un jour d'eux  avez besoin,
Sachez qu'aucun jour ne sera propice;
Il sera dit par ces ingrats,
Demandez, ne vous gênez point.
Mais hier j'aurais pu, aujourd'hui ne peux pas.

Il en est de même déplorablement,
Pour ceux qui dans vos beaux jours,
Par intérêt de vous se rapprochant,
Mais que l'on voit ensuite faire demi-tour,
Manifestant une méprisable indifférence,
Après une grande sympathie apparemment,
Ayant abusé honteusement de votre confiance,
Lorsque viennent assombrir vos aurores rayonnantes,
De cruels et douloureux évenements,
Vous privant ainsi de vos matins qui chantent.

Après ces regrettables expériences,
Amertume on ressentira,
Et en s' armant de patience,
Comme conduite on adoptera
Le vieil adage que voilà:
"Aide-toi, le ciel t'aidera".

Commentaire:
Je sais bien que tous les amis
ne sont pas de cette nature évidemment
mais à une certaine époque de ma vie
C'est ce que j'ai vécu personnellement

Citation de Guy du Faur, Seigneur de Pibrac,
Auteur de quatrains moraux, 
utiles pour la vie de l'homme:
,"Les amis de l'heure présente
Ont le naturel du melon,
Il faut en essayer cinquante
Avant d'en rencontrer un bon".






,

 

 

 

 

Le 09/03/2016 à 09:33

                    La citation de FAUR est très imagée et en ce qui me concerne par rapport à l'amitié je la trouve juste !

                    Celle de mon arrière grand-mère : il faut avoir manger un " cestier" de cendres avant de connaître ses véritables amis ! et encore !

                               J'ai mis fin à une amitié de 18 ans apres de bons et loyaux " services " car en voulant tendre la main une fois de plus  à cette amie en lui proposant un travail en binôme elle est devenue un vrai tyran !

                              Peut être  n'était-il  pas judicieux de " mélanger " travail et amitié ?

Le 26/02/2016 à 23:27

Bonsoir Chaleureux.

Beau partage.

Le 26/02/2016 à 21:59

Bonjour Chaleureux'

 Socrate est un personnage 'paradoxal"

     --- le mal vient  de ce que l'homme

  ----- se trompe au sujet du  bien.....

 une sympathie naturelle"!

        comme G.Brassens dans sa chanson'

              'les copains d'abord'

'''l'amitié, un choix absolu que nous avons distingué

             pour sa nature     et préfèré....

très beau texte  de vérité,  un peu triste.....  J

"  

Le 26/02/2016 à 15:04

très beau et clairvoyant poème sur l'amitié.."le temps balaye les faux amis et confirme les vrais".

Le 26/02/2016 à 15:00

Bonjour,

j'ai eu plaisir à relire du Socrate...... , cela faisait longtemps!!

Le texte est réaliste.... , c'est bien ça....

 

Le 26/02/2016 à 13:36

En amitié j'ai toujours beaucoup donné, mais en vieillissant je suis plus clairvoyante et ainsi celà m'évite des déceptions, car je suis dans la catégorie, trop bon trop c o n c'est comme si c'était écrit sur mon visage, mais quand c'est naturel c'est le cœur qui commande.

Ce texte est magnifique, j'ai eu un grand plaisir à le lire 3 fois.

Très bon choix, merci Chaleureux.

Le 26/02/2016 à 12:11

Un ami, ça n'a pas de prix. Bonne journée Chaleureux.

Le 26/02/2016 à 10:50

texte très bien écrit mais je trouve triste....j'ai eu peu d'amis dans ma vie mais ils sont toujours là....car quand je donne mon amitié c'est pour jusqu'au dela des étoiles....

Le 26/02/2016 à 10:40

les vrais amis sont si rares,et pourtant tres précieux,mais nous sommes au temps des relations éphémères et superficielles,il ne faut pas désespérer,de vrais amis même rares existent.

Le 26/02/2016 à 10:21

Bonjour Chaleureux, comme C. Lopez, j'ai apprécie la finesse intellectuelle de ce poème. Chapeau l'artiste. Bonne journée à tous.

Le 26/02/2016 à 10:07

Bonjour.merci pour le beau texte,je pense qu'il faut suivre

le proverbe«le vrai ami cherche le en plein midi avec une

lanterne»A méditer!!!

bonne journée a tous

 

Le 26/02/2016 à 09:30

Demandez un service qui perturbe leur train-train et les profiteurs seront vite démasqués .  

Perso peu de déceptions car je n ' accorde  pas facilement  mon amitié .

L 'adage a toujours été ma façon de penser et  aucune déception avec ce principe .

Merci Chaleureux de m ' avoir fait découvrir ce texte que je vais garder , passez une bonne journée .                      Bise à mon amie qui malgré la distance répond présent depuis des décennies et pas seulement pour les bons moments .                 

 

Le 26/02/2016 à 09:21

l'amitié doit etre un cadeau,pas un moyen .,,,ce texte est tres realiste..merci .

Le 26/02/2016 à 09:12

Ce texte est criant de vérité.

Le 26/02/2016 à 08:24

trés difficile les vrais amis un service? pas le temps.

Le 26/02/2016 à 07:20

Bonjour Chaleureux . Aux cours de ma vie , c'est plutôt l'adage qui ma

aidé  . IL m'a été difficile d'avoir de véritables amis . Bonne journée .

Le 26/02/2016 à 05:09

Bonjour Chaleureux,

Un véritable ami, c'est pour la vie.....

sur terre un avant_goût de paradis.

"aide_toi le  ciel t'aidera":

cette formule est indispensable

pour tous travaux à entreprendre.

Appliquée dans le domaine

d'une fausse amitié,

sans confiance ni réciprocité

elle est bien triste en vérité!,

Bonne journée.Oderay

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.