VISAGE DU TEMPS QUI PASSE

VISAGE DU TEMPS QUI PASSE

Oderay nous partage ce joli texte pour le plaisir de nos amis les ordissinautes !

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay

Le vent d'hiver sifflote
sa chanson monotone,
à travers les branchages
dénudés des grands  arbres.

Ainsi  le temps qui passe
a  traversé nos vies
chantant sa mélodie
aux heures sombres et creuses.

Jouant avec nos rêves,
ce soir l'année s'achève:
comme une parenthèse,
à renaître sans trêve.

Résonnent de la fête
des èclats de tapage
des voisins de l'étage,
demain: gueules défaites!;

Lily, ronronne  en dormant;
j'ai ce soir le courage,
de regarder ton visage
dans le cadre du temps;

Sans toi, depuis trop d'années,
j'ai vu le soleil se lever....
une année de plus encore
à devoir compter les aurores.

Vois_tu,bien que vieillie
je suis toujours meurtrie,
sans toi,paumée esseulée,
mais toujours lucide et vraie:

porte ouverte aux inimitiés!
Ce soir le temps qui passe,
au passage, m'a frôlée;
j'ai cru sentir ta présence

comme une écharpe dans le vent
m'entourant en souriant.
Merci cadeau du nouvel an?
que j'enrubanne en rêvant.

Oderay
31 décembre 2015

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay
PHILO.B
Le 09/02/2016 à 08:04

Merci Oderay pour cet  émouvant poème qui hélas à moi aussi me replonge dans la

vie avant la perte chère de nos disparus.

Cricri 1004
Le 04/02/2016 à 14:12

         ODERAY , votre cher et tendre serait heureux de voir qu' il vous inspire des mots d' amours et de partage ; voyiez vous les êtres partis en fin de compte ne sont pas si loin !

Raymond Vergeaud
Le 03/02/2016 à 15:48

je m'impatiente en attendant la mi a jour de ce mercredi pour pouvoir regler mes problemes de blocage aux jeux sur fbook  esperant une reponse je  compte sur vs pour m'apporter votre aide merci

Raymond Vergeaud
Le 03/02/2016 à 15:47

je m'impatiente en attendant la mi a jour de ce mercredi pour pouvoir regler mes problemes de blocage aux jeux sur fbook  esperant une reponse je  compte sur vs pour m'apporter votre aide merci

jeanneton
Le 02/02/2016 à 21:35

Bonsoir Oderay

L es Souvenirs sont les derniers éléments ,des bons moments perdus»

- Ah que le monde est grand, à la clarté des lampes'!

    Aux yeux  du souvenir que le monde est petit'!

                    " le temps passe"

 les souvenirs sont ce qui nous restent du bonheur passé"   

              merci Oderay" pour votre poème,lu avec  plaisir

                        "Agréable" vulnérable'"

       "Quoi qu'il arrive, Oderay" gardez toujours votre sens de "l'humour"

                           "indispensable"    avec   vous" Amitiés.......J

 

 

 

 

 

Gerard du 24
Le 02/02/2016 à 21:09

Bonsoir Oderay.

Des moments nostalgiques...

Partage émouvant.

Bonne soirée.

Gérard.

 

Josiane ghelfi
Le 02/02/2016 à 18:10

CHÈRE ODERAY  JE COMPRENDS QUE L'ABSENCE DE L'ÊTRE AIMÉ VOUS RENDRE TRISTE MAIS TOUS VOS SOUVENIRS AVEC LUI VOUS SUMERGENTMAIS ILS VOUS RESTERAS TOUJOURS UNE PRÈSENCE TANT QUE VOUS VIVREZQUI VOUS RAPPELLE LES MERVEILLEUX INSTANT VÈCUS JE VOUS ENVOI TOUTE MON AMITIÈ  JOSIANE..

Attila
Le 02/02/2016 à 17:09

            Bonjour Oderay,c'est très beau,très émouvant et bouleversant.Je ne puis retenir mes larmes.Merci.

                                             Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi.

Dyane
Le 02/02/2016 à 16:04

Tout est dit.....

P'tite Jeanne
Le 02/02/2016 à 14:37

Quelles émotions dans ce joli poeme si bien conté. Nous aimerions tous être à vos côtés pour rompre la solitude.Malgré tout, nous le sommes tous par la pensée.

Poupette
Le 02/02/2016 à 14:13

comment vous consoler chère Oderay ? je sens une telle souffrance de l'absence de l'être aimé...vous savez si bien décrire votre solitude...mais un jour viendra(pas trop tôt) ou vous serez reuni...mais en attendant le souvenir fantôme de ces étreintes viendra encore vous surprendre pour vous donner le courage de continuer à avancer....

je vous embrasse virtuelement pour vous dire combien nous apprecçons chaque jour les petits messages que vous mettez sur ordissimo...

Vivi
Le 02/02/2016 à 13:38

Oderay, avec vous le temps qui passe et les souvenirs vous enlaçent, puissent -ils vous réchauffer et vous aider encore à nous concocter de beaux poèmes en noir et blanc qui résisteront au temps.

Cest fin, c'est léger, c'est Oderay.

Gégé 29
Le 02/02/2016 à 12:25

Bonjour Oderay , merci pour ce moment d'émotion .

  Bonne journée

JB44
Le 02/02/2016 à 12:10

Très beau texte qui evoque bien le souvenir Oderay.

Jean-Pierre de Montrouge
Le 02/02/2016 à 11:11

Bonjour Oderay, moi aussi je suis touché par ce poème, c'est un plaisir à lire et relire. Vous avez l'art de colorer les mots d'émotion, merci madame.

 

julienne
Le 02/02/2016 à 09:46

ça me parle trop,merci pour ce moment donné au partage.

danys
Le 02/02/2016 à 09:18

bonjour Oderay,je suis touchée par votre poeme ,.vous avez cette facilité à nous emouvoir ..merci pour ce moment de tendresse  et de melancolie ..les ames se confondent,jamais ne se perdent,accrochées l'une  à l'autre ..l'une retenant l'autre

dans le souvenir ,.

monique.
Le 02/02/2016 à 08:04

quel poeme magnifique.le temps passe ,sans l'étre aimé.et toujours oderay il vous serre dans ses bras ,alors malgré les larmes cachées ,l'étreinte eternelle arrivera,en attendant , c'était son souffle et cadeau pour l'année .merci gentille et courageuse oderay.

Andrée
Le 02/02/2016 à 07:28

         Que de sanglots devinés pour faire passer l ' émotion dans les  mots .

Oderay , le temps est un grand maître !

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.