Etre grand-mère

Ecrit par l'Ordissinaute Madame X

 ETRE GRAND-MERE
AUTEUR jacqueline labeyrie


Etre grand-mère c’est un art
Un art précieux et merveilleux
Etre grand-mère c’est un art
Que l’on découvre au fond des yeux
 
Mamie d’hier ou d’aujourd’hui
Rien n’a changé c’est identique
Sous le soleil ou sous la pluie
C’est de l’amour sans polémique
 
C’est sur’ment le plus beau des rôles
Quel’on peut jouer chaque jour
Des chants d’amour tintent et s’envolent
On donne et reçoit en retour
 
Ce sentiment particulier
Cet enfant, la chair de sa chair
Ce petit être qui apparait
Change la vie en un éclair
 
A nous le droit de cajoler
A nous le droit de trop gâter
Fini le rôle d’éduquer
Car la relève est assurée
 
Etre grand-mère c’est l’avenir
Ça ne fait surtout pas vieillir
Un enfant ça fait rajeunir
Et ça rappelle des souvenirs
 
Avoir l’amour dans le regard
Et fabriquer souvent le soir
Des confitures et des gâteaux
Pour vous nos amours de marmots
 
Etre grand-mère c’est un art
Un art précieux et merveilleux
Etre grand-mère c’est un art
Que l’on découvre au fond des yeux

AUTEUR jacqueline labeyrie
Le 19/12/2015 à 17:01

très beau....et très vrai merci pour ce joli poème........

Le 18/12/2015 à 21:46

Bonsoir Mme X.

Un bel hommage rendu à toutes les grands-mères. Celle-ci gâtent leurs petits enfants, rattrapent le temps perdus ( en quelque sorte ) lorsqu'elles étaient maman.

Merci à vous.

Bonne soirée.

Gérard.

Le 18/12/2015 à 21:14

Bonsoir Madame  X

très joli poème"

    "digne"

Au plaisir ' encore ,

de vous lire.... avec beaucoup d'estime.....

 

Le 18/12/2015 à 20:44

tres joli texte de mme jacqueline Labeyrie...merci pour les mamies

Le 18/12/2015 à 19:00

le poème que j'ai écrit s'appelle (GRAND MAMAN)  AURÉOLÉ DE LUMIÈRE TELLE UNE FÉE  EN PLEIN JOUR   EXTC... JOSIANE

Le 18/12/2015 à 18:55

MME.X très beau poème j'en est écrit un aussi au début  j'adorais ma grand-mère c'est elle qui m'a tout donné car je n'avais plus personne d'autre a l'âge de 2 ans alors vous pensez bien qu'elle était tout pour moi . amitiè  JOSIANE.

Le 18/12/2015 à 17:54

Je préfère le mot Mamie,ca rajeunit un peu! Bonne soirée MmeX et à toutes les Mamies ordissinautes.

Le 18/12/2015 à 15:36

j'adore ma grand-mere!aussi arriere!:)de mo neveu!:)

Le 18/12/2015 à 14:10

j'adorais ma mémée....et mes petits enfants semblent m'adorer...c'est un tel bonheur pour moi....mais hélas ils ne seront pas là à noël....mais j'ai eu la chance de les voir pendant les vacances alors faut pas se plaindre!!!!!belle poèsie! merci Me X

Le 18/12/2015 à 13:56

Je n'ai pas connu mes grand'mères, car malheureusement elles étaient toutes deux décédées quelques années avant ma naissance. C'est un manque que j'ai  ressenti étant enfant. Lorsque j'étais une très petite fille, j'appelais toutes les personnes qui me paraissaient être en âge d'être grand'mère : Mamie ; ce qui n'était pas toujours du goût de toutes ces dames !!

Le 18/12/2015 à 13:35

J'adore cette belle description sur le ressenti d'une grand -mère, c'est si vrai, c'est un bonheur particulier, surtout quand ils nous le rendent si bien, je les appelle mes grands loulous depuis qu'ils sont des petits hommes.

Ah ça m'a fait plaisir m x.

Le 18/12/2015 à 10:52

Merci beaucoup.madame X pour ce poème où je reconnais très bien mes 2 grand'mères et mon arrière-grang'mère...

Le 18/12/2015 à 10:22

Je regrette de n'avoir pas vu grandir mon petit-fils, ses parents étant partis vivre à l'étranger alors qu'il avait un an, je ne le vois que rarement... il a maintenant 17 ans, je ne reconnais plus sa voix au téléphone, c'est la vie!...

Le 18/12/2015 à 09:28

Indispensables, les grands -mères!

Et tout un art de l'être....

Le 18/12/2015 à 08:49

souvenirs lointains et nostalgiques  de mes 2 grands meres ..joli texte de .Mme Labeyrie  ,,bien choisi ..bonne journée  Mme x

Le 18/12/2015 à 08:05

nos grands méres?a jamais dans nos mémoires ,c'est l'exemple.

Le 18/12/2015 à 06:26

Bonjour Mme X. Je vous envie un peu ; j'aurais aimé écrire , moi-même ,

un tel poème . Bonne journée .

 

Le 18/12/2015 à 01:18

Avec la distance,l'éloignement.

le travail pour arrondir les fins de mois difficiles,

les mamies passent plus de temps à travailler,

qu'à cajoler, autrement que dans les poésies;

Il reste les privilégiées...................

Oderay

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.