Les mineurs

Les mineurs (métier d'autrefois) écrit par Mr G.B.

voici un beau Poème écrit par Mr G.B. (région où à l'époque les puits de mines et la métallurgie étaient en plein essor)

Ecrit par l'Ordissinaute PHILO.B

Suspendus par un câble dans le vide,
Les mineurs étaient happés par le puits avide,
Avec leurs lampes ils s'engouffraient sous terre,
Et quittaient le soleil dans une cage de fer,
Pareils à des taupes, ils cheminaient dans l'ombre,
 En des galeries poussiéreuses et sombres.
Dans le bruit monotone des marteaux piqueurs,
Couverts de sueur, ils arrachaient au sol sa chaleur.
C'étaient des êtres au métier plein de rudesse,
Mais tous le pratiquaient avec grande sagesse.
Parce que la mine, cette mangeuse d'hommes,
S'ils sont imprudents, à aucun ne pardonne.
Par le grisou perfide et l'éboulement,
Combien furent tués avant d'avoir vingt ans.
Ou comble d'infortune, terminaient cette vie morose,
Les poumons brûlés par la terrible silicose.
Vous, qui dans la tombe avez passé votre existence
Sachez que vous que vous avez donné à vos fils l'espérance,
Avoir votre sympathie valait tous les honneurs
Pour moi, mineur, restera toujours synonyme de grandeur.
 

Ecrit par l'Ordissinaute PHILO.B
Gerard du 24
Le 17/12/2015 à 22:42

Bonsoir Philo B.

Un trés dur métier que celui des mineurs, la journée dans le noir, la nuit dans le noir également. Leur vie toujours en danger, les  femmes respiraient à leur fin de journée...

Bravo pour cette belle poèsie. Un bel hommage leur est rendu.

Bonne soirée.

Gérard.

JO7FA
Le 17/12/2015 à 20:09

Vibrant hommage à ces "gueules noires" qui ont tout mon respect. Bravo à vous Philo d'avoir su les mettre dans la lumière!.

Betty Boop
Le 17/12/2015 à 19:09

Quel dur métier. Ces hommes étaient courageux et méritants, pour faire en sorte que nous ayons chaud en hiver (Je me souviens encore du poële à charbon qui trônait en ronronnant dans la salle à manger) , que nous puissions prendre le train (beaucoup de locos marchaient encore au charbon). Beaucoup d'industries fonctionnaient également au charbon.

Attila
Le 17/12/2015 à 18:14

       Bonsoir PHILO.B,merci de nous faire partager ce très beau poème,touchant,émouvant et vibrant hommage aux mineurs quiexerçaient un métier de forçats.

                                     Je vous souhaite une bonne soirée.

danys
Le 17/12/2015 à 15:44

de vrais hommes courageux qui avaient le sens du travail et de l'honneur ,,

JB44
Le 17/12/2015 à 14:56

Bel hommage pour ces hommes de l'ombre. Bonne journée Philo B.

Andrée
Le 17/12/2015 à 13:55

Merci Philo B de nous faire connaitre ce beau texte en hommage aux mineurs . Tout est résumé dans la dernière phrase .

Encore de nos jours , Il y a  des personnes qui travaillent dans l 'ombre , des ignorés , des oubliés  et parfois au détriment de leur santé .

Passez une bonne après midi et de bonnes fêtes de fin d' année entourée des personnes qui vous sont chères .

Paul Poncet
Le 17/12/2015 à 13:10

Merci beaucoup Philo B.pour ce bel hommage rendu à nos mineurs.

Vivi
Le 17/12/2015 à 12:35

Un grand-père que je n'ai pas connu descendait lui aussi à la mine.

Philo b, vous avez la grandeur de l'âme, cet hommage rendu aux travailleurs de l'ombre est trés beau.

J'ai beaucoup de respect pour lesmétiers difficiles et souvent mal payés, faudrait-il un gros coup de grisou pour que nos politiques reconnaissent un jour la valeur de ces hommes et femmes, pour qu'ils soient rémunérés à leur juste valeur, mais qu'il est doux de rêver.

Dans tous les cas, merci Philo b, de reveiller les consciences.

Poupette
Le 17/12/2015 à 11:34

beau poème qui rend hommage à ce métier qui tant a disparaitre....un métier si dur ,et qui laissait beaucoup de morts.....

Jean-Pierre de Montrouge
Le 17/12/2015 à 11:08

Bonjour philo B, bel hommage rendu à ces hommes au métier très dur.

P'tite Jeanne
Le 17/12/2015 à 10:04

J'ai été très touché par la profondeur du texte et les sentiments qui s'en dégagent.

la plomb44
Le 17/12/2015 à 09:51

Bonjour et merci philo B pour cet hommage rendu à ces hommes courageux.Ils le méritent  vraiement.Des médailles sont décernées à des personnes ho! combien moins méritantes.Merci et bonne journée à vous et à tous.

Nany
Le 17/12/2015 à 09:34

Très bel hommage rendu aux mineurs,à ces hommes très courageux qui ont bravé le danger au risque de perdre la vie.

Therese Dugauquier
Le 17/12/2015 à 07:42

bjr, oui j'ai toujours eu bcp de respect pour cette profession .Encore mon hommage leur est adressé!

 

monique.
Le 17/12/2015 à 07:09

quel magnifique hommage a nos mineurs ,undur travail dans les entrailles de la terre,merci,et n'oublions jamais ces travailleurs ,véritables forçats.merci a vous mr et merci a eux.

Doris
Le 17/12/2015 à 00:47

des hommes courageux ,un metier difficile ,,eprouvant , dangereux ,,un metier d'Hommes ..merci pour cet hommage bien merité  et emouvant ,,

Oderay
Le 17/12/2015 à 00:29

Bonjour Philo B,

Un  émouvant poème

sur la dure grandeur,

de ce métier des profondeurs!

Comment ne pas être émus

par ce qu'ils ont  vécu!

ils méritent notre admiration

pour leur sagesse et leur courage.

Merci Philo,de les mettre au grand jour,

ces travailleurs  de l'ombre.

Oderay

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.