L'HOMME DE LA RUE

L'HOMME DE LA RUE

voici un très beau texte de notre ordissinaute Josiane ghelfi en hommage aux hommes de la rue.

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi


  LOIN DE TOUS REGARDS, JE ME SUIS ENFUIS
  PLEIN DE DESESPOIR LE CŒUR VIDE DE VIE
  LARGUÉ COMME UN PESTIFÉRÉ,
  LOIN DE TOUTE RECONNAISSANCE
  JE N'AI PLUS ENVIE DE RIEN,JE N'AI PLUS ENVIE DE VIVRE.
  JE N'AI PLUS QUE DES CHAGRINS,ET DE TOUS ,
  JE SUIS LA CIBLE.

  JE M'ENFONCE DANS LE NÉANT,
  D'OÙ L'ON NE REVIENT JAMAIS.
  TOUS CEUX QUE J'AIMAIS SONT PARTIS
  ET NE REVIENDRONS JAMAIS.

JE N'AI PAS SÙ LES GARDER
ILS SE SONT TOUS ÉLOIGNÉS.
DE MON CŒUR SI MEURTRIS,
JE NE CONNAIS PLUS QUE LA PEINE
LA DOULEUR ET L'INDIFFÉRENCE
ET JE TOMBE DANS L'OUBLI DU MONDE RÉEL......


            JOSIANE GHELFI...
 

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi
jeanneton
Le 10/12/2015 à 23:18

Chère Josiane

"  voici venir "l'hiver  tueur

des pauvres gens"

le dramede ces personnes

qui ne peuvent compter'

que sur les dons, pour subsister;

cesont souvent des gens seuls'

sans famille,  qui ont besoin d'aide'

sans la main généreuse de l'homme?

        peusurvivraient à la disette et au froid hiverneux......

jepartage votre empathie, compassion..........

nous avons de plus  besoin d'empathie

car sinon nous allons vivre dans un monde

ou il s'agira de lutter pour survivre......donc

monique.
Le 10/12/2015 à 19:53

josiane,on est tous avec vous ,vous ne méritez que des compliments.

Doris
Le 10/12/2015 à 17:23

Fayane,,je ne vous comprends pas du tout ..vous disparaissez  du site pour aller faire des critiques non avenues sur le forum ,,et vous revoila ,pour à nouveau critiquer..n'avez vous que cela à faire ou est ce une façon de vous faire remarquer ,,je vous croyais plus tolerante ,,qu'importe quelques "coquilles" !!pourquoi puisque vous paraissez  si "pointue " en orthographe  n'ecrivez vous jamais ,,peut etre vous considerez vous au dessus du panier ,,dans ce cas vous vous etes trompée  de site.

ici nous sommes tous reunis pour partager quelques moments ,quelques idées..trouver une chaleur humaine...vous ignorez qui sont les personnes qui ecrivent ,,en tous cas elles le font avec simplicité et gentillesse ,,alors au diable les fautes d'orthographe et autre syntaxe..c'est l'intention qui compte  vos reflexions que je trouve de mauvais gout (comme vous avez jugeé les images du forum).  ce n'est pas sympa ...sans doute cela vous amuse t'il !  c'est bien triste et je comprends pourquoi le monde va si mal ..

c'est dommage ,,bonne fin d'année à vous ...

 

 

 

 

escut
Le 10/12/2015 à 16:50

Bonsoir .Gérard du 24 dit que certains ont choisi cette vie . J'ai entendu

à la télévision , de la part d'un chômeur que les français étaient génereux

et qu'il récoltait plus qu' un salaire minimun chaque mois . Ce qui me

gène un peu , ce sont les gens qui tendent la main devant les portes

des magasins ou des services publics .J'ai l'impression qu'ils me font

payer un droit de péage . Bonne soirée .

Josiane ghelfi
Le 10/12/2015 à 16:07

FAYANE  que veut dire des gens comme moi ?  vous ne me connaissez pas il me semble pour me juger de la sorte. JOSIANE

Josiane ghelfi
Le 10/12/2015 à 16:04

FAYANE  croyez-vous que dans mon poème je critique les gens  vous n'avez rien compris de ma pensée je constate simplement la misère et la solitude de ces pauvres humains malgrès tous les efforts faits par beaucoup de solidarité de notre part a tous nous essayons de soulager leur misère ne serai-ce que un vétement où un repas mais nous ne pouvons les aider tous.  quand aux fautes d'ortographe vous n'avez qu'a les corriger si cela vous fait plaisir j'en serais ravie.merci de vos gentilles reflexions et joyeux noël...JOSIANE..

Betty Boop
Le 10/12/2015 à 15:07

Lorsque l'on voit les gaspillages de toutes sortes et plus particulièrement de nourriture, on se dit qu'une redistribution de ces aliments, correctement organisée, améliorerait probablement la situation. Mais, malheureusement le problème du logement se pose aussi, et là également, les nécessiteux français ne sont pas toujours les mieux servis..... à méditer.

Ceci dit, c'est un beau et triste poème qui illustre bien le désarroi de ces personnes, lachées  par tous.

Gerard du 24
Le 10/12/2015 à 15:00

Bonjour Josiane.

Le monde de la rue, en ces fêtes de fin d'année ne sont pas à la "bonne". Les égarés laissés sur le bord du quai.

Certains ont choisis cette vie, cette liberté.

Bien triste partage.

Merci à vous.

Gérard.

Oderay
Le 10/12/2015 à 12:06

Bonjour Josiane,

La chanson de la misère

que toujours l'on  réitère,

s'envole avec le vent

n'apportant que du baume,

au poète  en l'écrivant.

d'un coeur compatissant.

Bonne journée,  quand même

oderay

Andrée
Le 10/12/2015 à 11:56

FAYANE :

Pensez vous vraiment que votre réflexion soit à la hauteur du sujet abordé ?

Il faudrait aussi penser à ces personnes qui ne s' expriment pas par crainte que des personnes comme vous critiquent leurs fautes ou leur façon de s 'exprimer .

On  n' est  pas près de s 'en sortir  et il ne faut pas s ' étonner que celà aille mal avec  des gens comme vous !

 

 

Chaleureux
Le 10/12/2015 à 11:33

Bonjour Josiane. L'indifférence est terrible. Si l'équivalent des gaspillages était affecté à ces personnes de la rue, de telles situations pourraient ne plus exister. Bonne journée.

Alain Alheritiere
Le 10/12/2015 à 11:26

Une chose est sure, les migrants et les sans papier ont beaucoup plus de chance que le personnage du poëme, logés, nourris, chauffés et payés, les enfants de la FRANÇE, la FRANÇE, elle les à laissée tomber comme le" France". C'est lamentable!

Poupette
Le 10/12/2015 à 11:26

très triste.....votre poème qui reflète bien votre coeur tendre....pas facile d'aider les pauvres....mais faisons ce que nous pouvons....un sourire,une pièce,un peu de conversation,déjà c'est un premier pas....

fayane
Le 10/12/2015 à 10:31

attention aux fautes d'orthographe...

JB44
Le 10/12/2015 à 09:51

Nos politiques feraient bien de s'occuper un peu de ces pauvres gens. Bonne journée Josiane

Doris
Le 10/12/2015 à 08:48

bonjour josiane ,,je reconnais votre ame sensible et genereuse ..

je veille en silence sur "certains esseulés" et leur 4 pattes,,et ce n'est pas toujours facile ..bises .

monique.
Le 10/12/2015 à 08:40

trés triste,dans ma ville c'est le quotidient,j'ai toujours 1 boite pour les chiens et,selon la tete de l'homme ou de la femme ,une piéce car il ne faut pas entretenir les alcolos. beau texte transpirant la misére,mais reflétant votre grand coeur josiane si sensible.

Andrée
Le 10/12/2015 à 08:37

Bonjour Josiane ,

Si notre argent était moins  dépensé en conneries ou en tralala , il y en aurait  un peu plus pour eux .

Quelques mots gentils et un peu d ' argent  ( dans la limite de ses moyens ) on peut encore le faire mais tant que la misère ne sera pas sérieusement prise en compte par les dirigeants qui se dégagent sur les associations celà ne fera qu 'empirer . Les bons sentiments ne suffisent pas , il faut du concret !

Pour le moment , à part déshabiller Pierre pour habiller Paul , je ne vois pas ce qu ' ils font . 

Bonne journée à vous et à tous .

Vivi
Le 10/12/2015 à 06:37

Ça pose beaucoup de questions!!! mais c'est trés triste, surtout avec le froid qui arrive.

danys
Le 10/12/2015 à 00:27

c'est triste,,mais tellement vrai .

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.