très beau texte partagé par notre amie JOsiane. AUTEUR MONSIEUR MICHEL DUPRAT SÉMINARISTE DE POITIERS.

ESPOIR

très beau texte partagé par notre amie JOsiane. AUTEUR MONSIEUR MICHEL DUPRAT SÉMINARISTE DE POITIERS.

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi

Je m'appelle misère et je vis dans les poubelles.
Quand je te déranges toi le fortuné,tes yeux préfèrent
m'éviter.
Je ne cherche pas grand-chose, juste un toit pour
roupiller.
Et de cette chaleur que l'on dit humaine.
Je suis ce gosse qui tend la main qui t'interpelle.
Mais tu préfère me repousser,me chasser,me tuer.
Car je m'appelle misère.
Le cœur de l'homme a bien changé,
Chacun pour soi, chacun sa merde,plus je t'ignore
mieux je me porte, j'ai des soucis et toi des ennuis.
Je suis heureux quand je t'oublie.
Mais la mort me ramène sur terre pour me montrer
Que tu est là ,misère.
Je ne suis pas né d'hier, voilà vingt siècles que je traîne.
Je suis sans voix , tu ne m'entends pas,je me tiens
devant toi.
Tu agis comme si tu ne me voyais pas.
Oubliant qu'on a le même sang, mais pas le même nom.
Je m'appelle misère.
Si je crève devant toi, les rois et les princes de la terre
Peuvent enfin respirer et pavoiser dans leurs richesses.
Le bonheur c'est cela!
T'as pas de bol, je suis ce nom qui colle a la peau,
Qui suis ton ombre,qui espère un sourire.
Une main de bienfaiteur pour m'aider à changer ,mon nom ,MISÈRE.»

AUTEUR MONSIEUR MICHEL DUPRAT SÉMINARISTE DE POITIERS         envoyée par JOSIANE ....

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi
chat l'heureux
Le 14/11/2015 à 17:30

La misère pourrait être moindre  si l'on consacrait l'équivalent de tous les gaspillages qui se produisent dans le monde à l'aide à tous ces malheureux et si les profiteurs accapareurs distribuaient une partie de leur superflu.Merci à vous de nous avoir fait connaître ce texte.Bonne soirée.  

Gerard du 24
Le 14/11/2015 à 11:48

Bonjour Josiane

Trés beau post de réalité, la misère est dans tous les ports.

Merci à l'auteur Michel Duprat pour sa sensibilité.

Gérard.

Cricri 1004
Le 13/11/2015 à 19:47

        La misère sous toutes ses formes m'interpelle  et chaque fois que je croise quelqu'un qui tend la main  je la remplis de quelques pièces mais " j' ajoute " un petit mot et un sourire ( en pensant que j'ai bien de la chance de ne pas avoir à vivre une  situation semblable! )

Poupette
Le 13/11/2015 à 16:48

j'ai connue la faim....a cause d'un mari qui jouait et buvait....j'ai reussie à m'en sortir ,pas facile d'avouer à ses parents le désastre d'un mariage raté.... heureusement avec mon 2 mari,je n'ai manqué de rien....mais je sais voir la misère quand elle est dans la rue...je n'oublie pas....merci Josiane de nous rappeler que la misèreest aussi chez nous....

Attila
Le 13/11/2015 à 16:38

            Bonjour Josiane,merci de nous faire découvrir ce beau poème.Cela nous amène à réfléchir sur notre égoïsme à ne pas voir en face la misère qui nous entoure et à ne pas toujours tendre la main à celui qui souffre,alors que parfois, il sufit d'un sourire et d'un petit mot pour réconforter quelqu'un et lui prouver qu'il existe.

              Félicitation à Monsieur Michel DUPRAT.

                     Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi.

Vivi
Le 13/11/2015 à 13:15

J'ai écrit un poème sur la misère, les mots n'étaient pas les mêmes , mais ils disaient la même chose.

De belles réactions d'internautes, mais sommes nous prêts à faire plus ????

Escut a trouvé le bout du tunnel dont parle JB, peut-être grace à la chance qui passait par là, mais sûrement à sa détermination.

 La plomb B44, je partage à 100/100 votre commentaire.

JB44
Le 13/11/2015 à 10:56

Très juste ce texte, où est le bout du tunnel Josiane?

PHILO.B
Le 13/11/2015 à 10:00

Je suis de l'avis d'Oderay, on préfère se pencher sur celle qui vient de loin, alors que

dans notre pays il y 'en a beaucoup et que l'on veut bien ignorer.

la plomb44
Le 13/11/2015 à 09:52

Hé oui Josiane,il y a trops de misére.Mais n'y a t-il pas également trops de richesse quelque part?Alors Père Noël apporte nous "le partage"

Oderay
Le 13/11/2015 à 08:41

Bonjour josiane,

La vraie misére est fiére,et ne s'affiche pas

Aujourdh'ui,elle s'appelle souvent  système D, profit, assistanat......

Nous sommes entrain, de déshabiller Pierre pour habiller Paul,

et préférons nous pencher sur celle qui vient de loin,

plutôt que de celle qui perdure dans notre coin.

Bonne journée

escut
Le 13/11/2015 à 08:22

Bonjour Josiane . Le coeur de l'homme a bien changé . J'ai rencontré des

personnes qui mandiaient ,pas toutes sincères  . Des pères qui fuyaient leur

responsabilité . D'autres qui n'étaient pas dans le beoin ; me demandant la

charité . Alors que j'étais chômeur sans ressource demandant un étalement

d'impôt . J'avais deux enfants à charge . Provisoirement , j'ai utilisé leurs

économies en attendant l' allocation de chômage ou un autre emploi .

Bonne journée .

 

 

Andrée
Le 13/11/2015 à 08:07

Bonjour Josiane ,

Merci  de me faire découvrir ce texte bien triste et réaliste .

En ville la misère éclate au grand jour , à la campagne elle est plus discrète mais pourtant bien réelle pour certains .

" Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil "comme le chante C .Aznavour mais ... l ' hiver approche.

Bonne journée

Dyane
Le 13/11/2015 à 08:00

"Il y a une honte d'être heureux

a la vue de certaines misères..."

panorama dentaire
Le 13/11/2015 à 07:58

il y a des gens bien a poitiers

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.