Lettre d'adieu de Guy Môquet

Lettre d'adieu de Guy Môquet

Lycéen parisien, Guy Môquet fut arrêté à la gare de l'Est où il distribuait des tracts. Il sera fusillé avec 26 de ses camarades en représailles de l'assassinat de l'officier Karl Hotz. Il est le plus jeune des vingt-sept otages assassinés du camp de châteaubriant.

Ecrit par l'Ordissinaute Laurent Lacaille

 



                                                                            Guy Môquet
                           Châteaubriant , camp de Choiel ( Loire inférieure )
                                           22 octobre 1941

Châteaubriant , le 22 octobre 1941

Ma petite maman chérie ,
Mon tout petit frère adoré ,
Mon petit papa aimé ,


Je vais mourir ! Ce que je vous demande , à toi en particulier petite maman ,
c'est d’être très courageuse . Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui
sont passés avant moi . Certes , j'aurais voulu vivre , mais ce que je souhaite
de tout mon cœur , c'est que ma mort serve à quelque chose . Je n'ai pas
eu le temps d'embrasser Jean . J'ai embrassé mes deux frères Roger et
René (1) .Quant à véritable (2) , je ne peux le faire , hélas ! j'espère que toutes
mes affaires te seront renvoyées , elles pourront servir à serge qui , je
l'escompte sera fier de les porter un jour .
À toi , petit papa , si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman bien des peines ,
je te salue pour la dernière fois . Sache que j'ai fait de mon mieux pour
suivre la voie que tu m'as tracée .

Un dernier adieu à tous mes amis , à mon frère que j'aime beaucoup , qu'il
étudie bien pour être plus tard un homme .
17 ans et demie , ma vie a été courte , je n'ai aucun regret , si ce n'est de
vous quitter tous . Je vais mourir avec tintin , Michels (3) . Maman , ce que
je te demande , ce que je veux que tu me promettes , c'est d'être courageuse
et de surmonter ta peine .
Je ne peux pas en mettre davantage , je vous quitte tous , toi maman , serge
papa en , en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant . Courage !

Votre Guy qui vous aime .
Guy


(1) Jean Mercier, Roger Sermat ,Rino Scolari.
(2) Serge , le frère de Guy Môquet
(3) Jean-Pierre Timbaud , ami de Guy Môqet et Chales Michels  , trent-huit
ans député communiste de paris, fusillés à la Sablière le 22 octobre 1941 .












 

 

Ecrit par l'Ordissinaute Laurent Lacaille
JO7FA
Le 10/10/2015 à 11:19

Que tous se souviennent que des jeunes , presque des enfants ont donné leur vie pour que nous puissios vivre la notre...respect et dignité.

Gerard du 24
Le 09/10/2015 à 22:09

Bonsoir Laurent.

 

Dans les rangs serrés

Ils s'en furent aller.

 

Lettre émouvante et courageuse, les duretés des guerres sont inconcevables. La folie des hommes ( fanatiques ) ; celà n'a guére changé. Triste a dire, l'histoire se répéte, beaucoup n'ont pas compris.

 

Merci de cette prestation:

N'oublions pas...!

 

Gérard.

Marieclaude delugas
Le 09/10/2015 à 21:47

quel courage ils avait à ce moment là trés belle lettre

 merci

Cricri 1004
Le 09/10/2015 à 20:48

                              Autre temps?  autres jeunes gens ,  autre courage ,  autres valeurs  QUELLE DIGNITE !

Josiane ghelfi
Le 09/10/2015 à 18:47

j'ai déjà lu cette lettre et son histoire il y a quelques années ainsi que beaucoup de livres écrits sur cette sale guerre combien de nos jeunes a cette époque se sont sacrifiés pour défendre notre pays braves jeunes gens nous lui faisons honneur en toute ocasionet honnorons leurs familles qui en ont beaucoup soufferts merci  MR.LACAILLE de nous le rappeler très belle lettre qui vous prend aux tripes a bientôt pour vos nouveaux écrits JOSIANE.

peint.huilacryacqua
Le 09/10/2015 à 17:37

Désolé,  l'envoi du message ne se déclenchant pas rapidement,

j'ai cliqué 3 fois.Ça n'est pas un coup de pub!!!

                                                    bernard

peint.huilacryacqua
Le 09/10/2015 à 17:29

Merci monsieur LACAILLE. Votre hommage est à méditer dans ce monde

déboussolé.Combien suivraient cet acte exemplaire?GUY s'était juré  de poursuivre

l'oeuvre de son père-syndicaliste et député communiste arrêté le 10 octobre 1939-

en luttant contre le nazisme et ceux qui;n'ayant pas la france au coeur;l'ont dénoncé.     

Son sacrifice et celui de ses camarades resterons ancrés dans nos mémoires

comme le courage de ceux qui ont donné leur vie avec un grand sens de la dignité

humaine.

P.S.voir la vidéo du poème d'ARAGON:LA ROSE ET LE RÉSÉDA

       ina.fr/vidéo/AFE01000681

peint.huilacryacqua
Le 09/10/2015 à 17:29

Merci monsieur LACAILLE. Votre hommage est à méditer dans ce monde

déboussolé.Combien suivraient cet acte exemplaire?GUY s'était juré  de poursuivre

l'oeuvre de son père-syndicaliste et député communiste arrêté le 10 octobre 1939-

en luttant contre le nazisme et ceux qui;n'ayant pas la france au coeur;l'ont dénoncé.     

Son sacrifice et celui de ses camarades resterons ancrés dans nos mémoires

comme le courage de ceux qui ont donné leur vie avec un grand sens de la dignité

humaine.

P.S.voir la vidéo du poème d'ARAGON:LA ROSE ET LE RÉSÉDA

       ina.fr/vidéo/AFE01000681

peint.huilacryacqua
Le 09/10/2015 à 17:29

Merci monsieur LACAILLE. Votre hommage est à méditer dans ce monde

déboussolé.Combien suivraient cet acte exemplaire?GUY s'était juré  de poursuivre

l'oeuvre de son père-syndicaliste et député communiste arrêté le 10 octobre 1939-

en luttant contre le nazisme et ceux qui;n'ayant pas la france au coeur;l'ont dénoncé.     

Son sacrifice et celui de ses camarades resterons ancrés dans nos mémoires

comme le courage de ceux qui ont donné leur vie avec un grand sens de la dignité

humaine.

P.S.voir la vidéo du poème d'ARAGON:LA ROSE ET LE RÉSÉDA

       ina.fr/vidéo/AFE01000681

Vivi
Le 09/10/2015 à 13:56

Quelle maturité pour un gamin de 17 ans prêt à mourir , cette lettre est trés émouvante, c'est l'âge de mes petits enfants et ça me rend d'autant plus triste .

Merci Laurent de mettre le doigt là ou ça fait mal .  

Andrée C
Le 09/10/2015 à 13:32

Bonjour Laurent,

Pauvre jeune homme.

Très émouvante cette lettre.

Bonne après midi

Poupette
Le 09/10/2015 à 13:07

triste lettre....je me demande si les jeunes de maintenant seraient aussi courageux..

JB44
Le 09/10/2015 à 12:25

Merci Laurent de rendre cet hommage à Guy Môquet. Je suis né à Chateaubriant et y a vécu jusqu'a 50 ans. Tous les ans à la fin octobre il y a une commémoration en souvenir des 27 otages fusillés,c'était lui le plus jeune.

Nany
Le 09/10/2015 à 09:02

Quel courage.Très belle lettre.

monique.
Le 09/10/2015 à 08:17

tres triste souvenir de tant de vies fauchées avant d'avoir vécues on n'oublie pas cette sale guerre.

Dyane
Le 09/10/2015 à 07:49

Comme Danys....

joy
Le 09/10/2015 à 07:21

je connais  l endroit l histoire la souffrance des familles quel mauvais souvenir nous ont laisse les allemands

escut
Le 09/10/2015 à 06:24

Bonjour Laurent . Sa vie a été courte mais sa mémoire est éternelle .

Bonne journée .

danys
Le 09/10/2015 à 03:37

Honneur et courage ,,quelle  belle lettre ..   !!   merci ,

Oderay
Le 09/10/2015 à 00:37

Belle lettre, trop triste..........

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.