Lettre d’une femme à sa mère atteinte d’Alzheimer. Dans le Silence De ta Mémoire

21 septembre : Journée Mondiale de la maladie d'Alzheimer

Lettre d’une femme à sa mère atteinte d’Alzheimer. Dans le Silence De ta Mémoire

Ecrit par l'Ordissinaute Madame X


Toi
Qui s’éloigne de plus en plus
Dans le Silence et dans le noir
Tu deviens ta propre inconnue
Il y a des trous dans ta Mémoire
Je me sens seule et perdue
Tu ne me reconnais plu
Je ne fais plus partie de ton histoire

Toi
Que j’ai connu jadis en des Temps plus Heureux
Ton regard n’était jamais triste mais Maintenant
C’est la mort dans tes yeux
Comment peuvent tomber dans l’oubli
Ceux à qui on a déjà donné la vie

Toi
Qui ne me reconnais plus. Souviens-toi pourtant
Tu m’as déjà prise dans tes bras
Et je t’ai déjà appelé Maman
Je voudrais revoir ton Sourire comme avant
Maison a volé nos plus beaux Souvenirs
Depuis, tout est devenu Néant

Toi
À qui j’aurais tant de choses à dire
Avant qu’on tourne tristement la page
Quand je te vois souffrir J’ai tellement mal
Il n’y a que des ombres sur ton visage
On a volé le souvenir de ma plus belle image
On a pris ta vie Pour la mettre en cage

Toi
Qui connaissais tant de gens
Mais déjà ta vie en a fait le deuil
Te voilà désormais seule. Petite femme sifragile
Prisonnière d’une maladie qui cruellement
Te plonge dans l’oubli

Toi
Qui aimais tant sourire
Tu ne reconnais plus tes Souvenirs
Tonr egard doucement s’est assombri
Depuis dans ta mémoire c’est déjà la nuit
Si tu savais le tourment de ne plus être reconnue
De sa Maman

Toi
Qui semble si seule
Ce soir tu n’as plus de larme pour pleurer.
Tes souvenirs se sont effacés
Je ne vois que des Silences Dans ta Mémoire
Même ton regard m’est devenu Étranger
Je voudrais tuer cette maladie
Qui tient ta vie en sursis

Toi
Que je rêve de prendre dans mes bras
Depuis si longtemps déjà
Ce soir, je te fais un cadeau
Je laisse tomber les virgules et les mots
Et je te rejoins dans ton monde à toi
Je ferme tendrement les yeux
Et de tout mon cœur je fais le vœu
Qu’un jour dans l’au-delà
Peut-être que tu me reconnaîtras
J’ai écris ce texte avec tout mon cœur
Je comprend votre douleur
Face à cette terrible maladie
Qui plonge ceux qu’on aime
Dans l’oubli, L’Alzheimer

anonyme



 

Ecrit par l'Ordissinaute Madame X
jeanneton
Le 21/09/2015 à 18:15

Bonsoir  Mme X

 la même pensée que "Gérard",

    "témoin de cette souffrance'!

un long chemin de croix des proches'

je possède ce texte, MmeX

     relate péniblement'

         cette" pathologie"

qui exprime de la compassion"

          et de l'indignation'

 l'ayant vécue avec ma maman'

en subissant des conséquences"lourdes"'!

                 "irréversibles"

           en douleur et chagrin

 je voudrais tuer "cette maladie"

Aidons nos "Chercheurs"

à lutter contre cette maladie neuro-dégénérative"

    aujourd'hui "journée mondiale de lutte (Alzheimer)

    "Dans ton monde à toi,je ferme les yeux"

          et de tout mon cœur, je fais le vœu...... J

 Merci, Mme X,pour ce rappel à la réalité"

          bonnne soirée à tous & toutes.......

 

 

 

Chaucida
Le 21/09/2015 à 16:58

Cette poésie est d'excellente qualité. On imagine la détresse du rédacteur et son impuissance à faire "revivre" celui qui s'éloigne du commun des mortels. Bravo ...et pourtant c'est une réalité qui frappe au hazard... nous en connaissons hélas beaucoup autour de nous. Merci de cet hommage très douloureux.

la plomb44
Le 21/09/2015 à 16:26

Bravo  Madame,je vous comprends ma mère à eut cette maladie pendant plusieurs années,des visites dans cette maison appropriée sans savoir si elle nous reconnaissaient mon frère et moi.J'usqu'à son coeur se fatigue et la lache.Triste maladie qui ne fait pas mourrire sauf par l'usure.Merci Madame

Gerard du 24
Le 21/09/2015 à 15:30

Avoir Alzheimer... je ne le souhaite à personne.

Merci Mme X de votre partage.

franky
Le 21/09/2015 à 13:55

trés beau texte par madame x et bon courage face a cette maladie si triste.

sincères amitiées!..

Andrée C
Le 21/09/2015 à 13:09

En 1993,le mèdecin ,chef de service , faisant partie  de France Alzheimer  avait regroupé environ quinze personnes atteintes de cette maladie dans son service.

Les chansons du temps passé,les photos de famille ,certaines histoires de leur époque réveillaient parfois des souvenirs.

La détresse de la famille était immense car elle culpabilisait de laisser leur proche dans une institution.Il faut espérer que 20 ans plus tard,avec l'information,leur désarroi à s'y résoudre soit plus soutenable  car ,à un certain moment il n'y ait plus d'autre choix à faire.

Bonne journée,malgré la tristesse du sujet.

 

 

Lady Rose Louve
Le 21/09/2015 à 13:08

Ces malades sont comme des lampes qui s'éteignent tout en restant physiquement vivants , c'est ça le terrible de cette maladie, nous nous éteindrons tous un jour, puissions nous le faire complètement mais pas en restant comme l'ombre de nous mêmes .

Ceci dit, la vie, la mort, restent des mystères....

La souffrance quelle qu'elle soit reste une réalité.

Discours un peu triste pour un lundi matin mais comment ne pas avoir une pensée pour ceux qui sont atteints et leur entourage ?

 

Vivi
Le 21/09/2015 à 12:39

Que vous l'avez bien exprimée cette douleur , M X ,il y à aussi la culpabilité de se séparer de  la personne malade car il arrive un moment ou le conjoint vieillissant ne peut plus assumer , c'est trés dur pour l'entourage . de mon père gai et blagueur il reste des photos avec le regard dans le vide .

dûr dûr.

Poupette
Le 21/09/2015 à 11:06

mes deux parents ont eu cette maladie en même temps....ce fut très dur pour nous...et j'attends beaucoup de la science sachant que mon oncle maternel et ma tante paternel sont aussi morts de cette maladie....hérèditaire ou pas....j'ai concience qu'un jour peut être........

JB44
Le 21/09/2015 à 11:01

Pas très gai, mais malheureusement réel. Beau texte Mme X.

monique.
Le 21/09/2015 à 08:47

dur a lire a subir, papa en était atteint, calvaire pour ceux qui les suivent, papa on l'a gardé jusqu'a sa délivrance. au lieu de faire des recherches pour des riens, pour cette maladie on ne voit pas la fin du tunnel.

Doris
Le 21/09/2015 à 08:39

la 2eme moitié de ma vie professionnelle leur a ete consacrée..dur dur pour tout le monde ,,je suis d'accord avec Escut ,,il est temps que la science trouve un "remede " efficace pour enrayer ce "fleau" qui frappe durement toute famille ,,malade et accompagnant ..personne n'en sort indemme..

escut
Le 21/09/2015 à 07:14

Bonjour Mme X . J'aimerai  " comme cette dame " que des chercheurs

tuent cette maladie . Bonne journée .

Louisette
Le 21/09/2015 à 06:35

Belle lettre.

danys
Le 21/09/2015 à 03:34

ça me rappelle un texte recent ..c'est triste mais reel.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.